Glenn Greenwald, le journaliste qui a aidé Snowden, accusé de cybercrime par l'État brésilien

22 janvier 2020 à 12h12
0
Edward Snowden

Les autorités brésiliennes ont annoncé avoir engagé des poursuites judiciaires à l'encontre de Glenn Greenwald. Le journaliste, connu pour avoir publié les informations révélées par Edward Snowden, est accusé d'avoir aidé des hackers à pirater les téléphones de hauts fonctionnaires du pays.

Glenn Greenwald est un journaliste américain d'investigation, spécialiste des sujets politiques. Il est particulièrement célèbre pour avoir publié, en 2013, les révélations du lanceur d'alerte Edward Snowden, quant aux pratiques de surveillance de masse mises en œuvre par la NSA, l'agence de renseignement américaine. Depuis, le journaliste s'est attiré les foudres de plusieurs membres du Congrès des États-Unis.

Une enquête mettant en cause le ministre de la Justice

Dernièrement, la justice brésilienne, pays dans lequel il est installé depuis 2004, s'est ajoutée à la liste de ses détracteurs. En effet, elle a requis l'inculpation de Greenwald, ainsi que de six hackers présumés, pour avoir publié des informations compromettantes au sujet de plusieurs hauts fonctionnaires. Celles-ci auraient été obtenues en piratant les téléphones des officiels, un délit que le journaliste aurait « aidé, guidé et encouragé ». Le parquet l'accuse également d'avoir entravé l'enquête, en incitant les hackers à effacer certains messages.


Cette décision intervient après la mise en ligne d'une série d'articles, en juin 2019, sur le site de Glenn Greenwald, The Intercept. On y découvrait les conversations entre les procureurs responsables de l'enquête anticorruption « Lava Jato » (« Lavage Express ») et Sergio Moro, alors juge chargé de l'affaire. Ces échanges mettaient ainsi en doute l'intégrité de ce dernier, qui a depuis été nommé ministre de la Justice par le Président Bolsonaro.

« Réduire au silence les journalistes »

Greenwald a vivement réagi à cette annonce, rejetant les accusations de cybercrime et qualifiant la décision « d'atteinte à la liberté de la presse et à la démocratie brésilienne » et de « tentative tyrannique de réduire au silence les journalistes ». « Je travaille en ce moment sur de nouveaux reportages et je continuerai à le faire », a-t-il ajouté.


Pour l'heure, il ne s'agit toutefois que d'une demande d'inculpation formulée par les procureurs publics. Il faudra ensuite qu'un juge l'ordonne, pour que celle-ci devienne effective. Cela n'a cependant pas empêché Eduardo Bolsonaro, fils du président et député de la ville de São Paulo, d'ironiser sur Twitter : « Glenn Greenwald a toujours dit qu'il aimait le Brésil et qu'il voulait connaître le pays en profondeur. Peut-être en fera-t-il la connaissance en prison... ».

Source : BBC News
Modifié le 22/01/2020 à 12h28
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top