Le gouvernement américain met en garde la Silicon Valley contre les partenariats avec la Chine

14 janvier 2020 à 15h48
0
Donald Trump

Le secrétaire d'État américain s'est exprimé hier devant des centaines d'entreprises de la tech, à San Francisco. En avançant des principes éthiques, il a exhorté la Silicon Valley à tourner sept fois son stylo dans sa poche avant de signer des accords avec des partenaires chinois.

« Défendre la liberté et la sécurité nationale n'est pas seulement l'affaire du gouvernement. C'est un travail qui revient à chaque citoyen ». C'est en ces termes que Mike Pompeo a interpellé les entreprises de la Silicon Valley, les invitant à la prudence dans leurs relations avec la Chine.

Ne pas mettre la technologie américaine au service de la répression chinoise

Hier, le secrétaire d'État des États-Unis, équivalent américain du ministre des Affaires étrangères, est intervenu devant le Silicon Valley Leadership Group, une organisation regroupant plus de 350 sociétés de la tech. Il en a profité pour exprimer de nouveau la défiance du gouvernement Trump envers Pékin.


Ainsi, le public californien a été sensibilisé aux risques associés à d'éventuels partenariats conclus avec un pays considéré comme concurrent. Et ce, notamment pour des questions morales : « Nous devons nous assurer que nos entreprises ne signent pas des contrats permettant de renforcer l'armée de notre rival ou favorisant sa répression dans certaines parties de ce pays ». Pompeo faisait alors certainement référence à la politique menée contre la minorité ouïghoure, dans la province du Xinjiang. Une vaste campagne de répression qui s'appuierait notamment sur la technologie, à des fins de surveillance.

Accord de « phase 1 » conclu demain

Néanmoins, le secrétaire d'État a insisté sur le fait qu'il ne demandait pas aux entreprises américaines de quitter le territoire chinois. « Au contraire, nous voulons que les sociétés américaines s'enrichissent en faisant des affaires là-bas », a-t-il déclaré. Mais il a encouragé les entrepreneurs à bien réfléchir aux conséquences avant de signer un partenariat, pour éviter que « la technologie américaine n'alimente un État de surveillance véritablement orwellien », en référence au roman 1984 de George Orwell.


Cette prise de parole intervenait à deux jours de la signature d'un accord commercial entre la Chine et les États-Unis. Cet accord de « phase 1 » viserait notamment à faire baisser les droits de douane sur les produits chinois et à augmenter les achats de marchandises américaines par le pays asiatique. Une façon pour le gouvernement de « faire notre part », selon les mots de Mike Pompeo. Charge désormais à la Silicon Valley de suivre, pour l'administration Trump.

Source : RFI
Modifié le 14/01/2020 à 16h01
22
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top