Pour éviter l'espionnage chinois, les États-Unis limitent l'export de leur IA

06 janvier 2020 à 12h30
0
intelligence_artificielle1600

Les États-Unis ont annoncé vendredi 3 janvier une nouvelle mesure visant à restreindre l'export de ses logiciels basés sur l'intelligence artificielle. Après la guerre commerciale qui a touché le Chinois Huawei, et l'annonce de la Chine du retrait des logiciels étrangers de son administration, cette mesure constitue un nouveau signe des tensions qui existent entre les deux pays.

L'objectif de la mesure, qui vise les systèmes d'imagerie géospatiale, est d'éviter que la Chine puisse utiliser ces logiciels pour améliorer ses systèmes d'armement ou exploiter des vulnérabilités.

Pas d'IA pour la Chine

L'administration du Président Donald Trump craint effectivement que ces logiciels basés sur l'intelligence artificielle ne puissent être utilisés dans des appareils tels que des drones ou des satellites. James Lewis, expert en technologie au Center for Strategic and International Studies de Washington, a déclaré à Reuters que « (le gouvernement) veut empêcher les entreprises américaines d'aider les Chinois à fabriquer des IA susceptibles d'aider leurs forces armées ».


Selon l'expert, cette mesure devrait être globalement bien accueillie par l'industrie, qui aurait pu craindre des restrictions touchant d'autres secteurs que l'imagerie géospatiale. La mise sur liste noire du géant chinois Huawei en 2019 a déjà montré l'impact des tensions entre la Chine et les USA sur l'économie du pays, le groupe ayant par la suite annoncé 600 licenciements aux États-Unis.

Première mesure

Désormais, les sociétés proposant les logiciels concernés devront disposer d'une licence spécifique pour pouvoir les commercialiser à l'étranger, exception faite du Canada. Il s'agit là de la première mesure prise en vertu d'une loi instaurée en 2018. Celle-ci prévoit de renforcer la surveillance de l'exportation de technologies sensibles, aussi bien pour des raisons économiques que sécuritaires.


D'après Reuters, elle doit d'abord entrer en mesure aux États-Unis uniquement. Le communiqué présentant la mesure précise : « Alors que le gouvernement estime qu'il est dans l'intérêt de la sécurité nationale des États-Unis de mettre immédiatement en œuvre ces contrôles, il souhaite également donner au public la possibilité de commenter le contrôle des nouveaux articles ». Mais le pays pourrait plus tard la suggérer à des organismes internationaux.

Source : Engadget
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Sony prévoit de sortir Horizon Zero Dawn sur PC
Netflix va accélérer sa production de contenus originaux français en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top