Pandémie ou pas, Samsung affiche un bénéfice record au troisième trimestre 2020

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
08 octobre 2020 à 11h18
2
Samsung entreprise logo © Sundry Photography / Shutterstock.com
© Shutterstock

À l’heure où certaines entreprises enchaînent les restructurations ou autres plans sociaux, d’autres surnagent même en période de pandémie mondiale. C’est notamment le cas de Samsung qui, d’après sa dernière déclaration, a vu son bénéfice augmenter de 58% au troisième trimestre 2020.

Un chiffre qui ne représente rien de moins que la meilleure performance de l’entreprise ces deux dernières années.

Samsung très en forme sur le marché des chipsets

Sa (très) bonne santé, le Sud-Coréen la doit notamment à une hausse importante dans la demande de puces dédiées aux smartphones . Spécialisé dans la conception de mémoire flash, de capteurs photo miniatures mais aussi de SoC destinés à propulser les téléphones intelligents, Samsung a bénéficié d’un carnet de commandes bien rempli ces derniers mois.

Parmi ses clients les plus importants, on peut citer son concurrent Huawei. L’actuel deuxième plus gros vendeur de smartphones au monde est en effet en train de se constituer un stock de puces important chez Samsung pour pallier l’interdiction de se fournir en matériel américain. Le bilan de Samsung indique aussi quelques belles commandes destinées à équiper les consoles de jeu vidéo.

Bref : tous les voyants sont verts pour Samsung, qui explose littéralement toutes les prédictions d’analystes financiers. D’après le cabinet Refinitiv SmartEstimate, Samsung devait générer un bénéfice d’exploitation de 10,5 milliards de wons. Au final, c’est plus de 12,3 milliards de wons que l’entreprise sud-coréenne a engrangé sur la période juillet-septembre 2020. 

Les ventes de smartphones repartent à la hausse

Autre secteur d’activité important pour Samsung : les smartphones. L’entreprise est depuis plusieurs années déjà leader dans le domaine, et compte bien le rester. Preuve s’il en est : plus de 80 millions de smartphones estampillés Samsung ont été expédiés au troisième trimestre 2020 contre 54,2 millions au trimestre précédent.

Une remontada qui s’explique par un rebond de la demande après deux trimestres très compliqués d’un point de vue sanitaire et logistique. On le sait : les Galaxy S20, sortis en février dernier, se sont particulièrement mal vendus. Une sous-performance qui a récemment poussé Samsung à remettre un sou dans la machine en lançant le Samsung Galaxy S20 FE , qui reprend l’essentiel des caractéristiques du S20 tout en affichant un tarif plus doux.

Comme d’habitude, Samsung compte aussi et surtout sur un milieu de gamme très vigoureux dont les représentants se hissent chaque année dans le top 10 des smartphones les plus vendus. Mais le constructeur ferait bien de ne pas se reposer sur ses lauriers : cette année, un nombre grandissant de concurrents replacent leurs billes sur des smartphones plus accessibles et qui cassent déjà les prix sur la 5G.

Via : Challenges

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
trollkien
Samsung peut remercier Donald !
os2
samsun doit remercier les usa car sans leur menaces les entreprises pourraient fournir huawei… les démocraties contrôlés…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Une étude britannique estime que les ENR seraient plus prometteuses que le nucléaire pour un avenir bas carbone
Orange dévoile ses premiers forfaits 5G de 39,99€ à 94,99€ par mois
Ryzen 5000 : AMD confirme la nomenclature de ses nouveaux processeurs
Windows 10 va recommander des applications et programmes
Orange abandonne Djingo et avec elle, le marché des enceintes connectées
Google et Oracle devant la cour Suprême au sujet d'Android
Qualcomm développerait ses propres smartphones sous Snapdragon 875
Sondors vient rouler sur les plate-bandes de Super73 avec de nouveaux cyclomoteurs électriques
Mercedes-Benz annonce de nouvelles électriques et offre un aperçu des modèles 2021
Boeing fait ses projections sur le futur du marché de l'aéronautique, et elles ne sont pas si alarmistes !
Haut de page