Intel va racheter le fabricant de puces Tower Semiconductor pour 5,4 milliards de dollars

15 février 2022 à 13h00
10
Intel logo © Walden Kirsch/Intel Corp.
© Walden Kirsch/Intel Corp.

Le géant des puces, Intel, a trouvé un accord définitif, mardi, pour le rachat de l'entreprise israélienne Tower Semiconductor. Une acquisition ô combien importante et stratégique pour la firme américaine.

Pas vraiment satisfait de son rendement actuel en matière de fabrication de puces, Intel avait annoncé, en début d'année, vouloir investir au moins 20 milliards de dollars dans de nouvelles capacités, avec la construction d'usines dans l'Ohio. L'entreprise, qui veut rattraper son retard dans la fabrication et devenir un fondeur incontournable pour répondre à la hausse de la demande dans l'industrie, a confirmé le 15 février avoir trouvé un accord définitif autour du rachat de Tower Semiconductor.

Une entreprise présente dans plusieurs régions du monde

L'opération porte sur un montant de 5,4 milliards de dollars, soit 53 dollars par action, une prime très largement supérieure à la valorisation de cette entreprise israélienne, estimée à 3,6 milliards de dollars. Elle va permettre à Intel d'étendre sa capacité de fabrication propre et pour d'autres entreprises.

Tower Semiconductor, société israélienne située à Migdal HaEmek et vieille de presque 30 ans, possède des qualités indéniables qui n'ont pu que séduire les dirigeants d'Intel. L'entreprise, qui fabrique des puces pour des firmes ne pouvant les fabriquer elles-mêmes, possède plusieurs sites partout dans le monde : en Israël, au Japon, en Italie et aux États-Unis, avec des installations en Californie et au Texas.

« Le portefeuille de technologies spécialisées de Tower, sa portée géographique, ses relations clients approfondies et ses opérations axées sur les services aideront à faire évoluer les services de fonderie d'Intel et à faire progresser notre objectif de devenir un fournisseur majeur de capacités de fonderie à l'échelle mondiale », a réagi le président-directeur général d'Intel, Pat Gelsinger, après la conclusion de cet accord.

Une acquisition stratégique, dans un contexte de pénurie de puces

Il y a moins d'un an, en mars 2021, Intel avait dévoilé sa stratégie IDM 2.0 (pour Integrated device manufacturing 2.0). Sa philosophie est d'ouvrir à la fois ses usines et ses solutions à des entreprises externes, pour agir en qualité d'acteur occidental souverain, dans une période où la demande en semi-conducteurs n'a sûrement jamais été aussi importante.

Et Tower Semiconductor ne peut qu'aider Intel en ce sens. L'entreprise fabrique aujourd'hui des semi-conducteurs et des circuits utilisés dans divers secteurs : l'automobile, l'électronique grand public, les équipements médicaux et industriels, mais aussi l'aérospatial et la défense. Dans ses usines, elles fabriquent des tranches de 150, 200 et 300 mm, qui ont d'ailleurs toutes connu une forte demande en 2021. L'entreprise possède la capacité de produire un minimum de 2 millions de wafers (les tranches de semi-conducteur) par an.

Ce rachat permet en tout cas à Intel d'oublier l'acquisition avortée de GlobalFoundries Inc., dont le propriétaire avait préféré, l'été dernier, privilégier une introduction en Bourse. Aujourd'hui, cette entreprise cotée au Nasdaq pèse 29 milliards de dollars.

Source : Intel

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
10
Valmont69
Bonjour,<br /> Petite erreur dans l’article, le siège de Tower Semiconductor est à Migdal HaEmek (et non à Haemel).
Urleur
Si sa permet d’avoir des tarifs plus bas et des délais moins court, oui.
Fatima
Bientôt toutes les entreprises stratégiques au monde seront aux mains du Patriot Act , si ce n’est pas déjà fait
AlexLex14
En effet @Valmont69, c’est corrigé.<br /> Merci beaucoup
pecore
On dirait qu’Intel cherche à se diversifier et à élargir son éventail de clients. Pourquoi pas, je leur souhaite d’y arriver. Par contre est ce qu’il faut y voir un signe qu’Intel ne considère plus l’informatique grand public et les serveurs comme suffisants pour faire tourner la société ?
Mx34
Ben non, pour ça il faudrait créer de nouvelles usines, ici intel ne fait que s’approprié des usines déjà existantes, donc aucun changement si ce n’est pour le portefeuille d’Intel.
Buzet
Il y a une autre coquille aussi en début d’article : L’entreprise, qui veut rattraper son regard dans la fabrication et devenir un fondeur incontournable … Les 2 fonctionnes, mais je pense plus a Retard que Regard ^^
yabadabado
des cartes graphiques Intel en vue …
DrCarter95
Cool ^^
SPH
Je préfèrerais des délais moins longs que courts
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Microsoft introduit l'effet Mica dans Word 2021
Microsoft corrige plus de 120 failles, dont 17 critiques
Offrez-vous un haut niveau de cybersécurité à bon prix avec cette suite antivirus Norton
Top 5 des applications à tester ce week-end sur votre smartphone
Waze et Google Maps pourraient bientôt devenir moins efficaces contre les bouchons
Voici les 10 chaînes YouTube les plus suivies en France et dans le monde
Faites de réelles économies sur votre forfait mobile avec l'offre Prixtel !
Cette solution VPN a vraiment tout pour vous séduire, à commencer par son prix
Classiscam : le business du scam rodé à grande échelle
Avec sa RTX 3060, ce PC gamer Dell voit son prix chuter de plus de 200€ !
Haut de page