Apple veut débaucher des ingénieurs de Qualcomm pour fabriquer ses puces

Par
Le 16 novembre 2018
 0
campus apple
Cupertino, siège d'Apple (Uladzik Kryhin / Shutterstock.com)

La bataille entre Apple et Qualcomm fait rage aussi bien devant les tribunaux qu'en dehors. Voilà maintenant que la firme à la pomme essaie d'attirer les talents du fabricant de puces de son côté.

La période des fêtes de fin d'année ne semble pas adoucir les mœurs. En tout cas pas chez les géants du numérique, bien décidés à ne pas se faire de cadeau. Ce mois-ci, et comme le rapporte Bloomberg, Apple a publié une dizaine d'offres d'emploi sur son site Internet pour des postes relatifs à la conception de puces. Toutes sont basées à San Diego, où se trouve le siège de... Qualcomm. Concernant cette pratique, qui constitue une première pour Apple, il s'agit clairement d'un appel du pied aux ingénieurs-concepteurs de Qualcomm.

Pour frapper Qualcomm en plein coeur

Alors que Qualcomm réclame 7 milliards de dollars de royalties impayées à Apple pour l'utilisation de ses puces modems, la justice a contraint le fabricant de puces de San Diego à accorder des licences payantes à ses concurrents. Apple compte bien profiter de la pagaille ambiante pour affaiblir un peu plus Qualcomm. D'où les offres d'emploi publiées récemment, pour des postes tous basés rappelons-le à San Diego. Une provocation en bonne et due forme.

Apple encourage les ingénieurs qui désirent rallier Cupertino à travailler sur différents types de composants de puces, parmi lesquelles le processeur Neural Engine et les puces sans fil. De cette manière-là, la société dirigée par Tim Cook s'attaque à la racine du problème, en allant presque directement les débusquer chez son meilleur ennemi.

Apple aurait-il l'idée de faire cavalier seul dans la fabrication de ses puces ?

Avec ces renforts, Apple pourrait renforcer sa production de puces sans fil. Et si les futures puces réseau 5G des iPhone pourraient bien être fabriquées par Intel, nul n'empêche Apple de créer son propre centre de recherche et développement à San Diego, à l'instar de ce que font AMD (basé à Austin et Orlando), Infineon (à Munich) ou Intel (à Portland et en Israël), pour ne citer qu'eux.

Après tout, Apple a déjà lancé des puces sans fil pour plusieurs de ses produits (AirPod et Apple Watch), alors tout est possible.

scroll top