Apple veut débaucher des ingénieurs de Qualcomm pour fabriquer ses puces

le 16 novembre 2018 à 21:29
 0
Campus Apple
Cupertino, siège d'Apple (Uladzik Kryhin / Shutterstock.com)

La bataille entre Apple et Qualcomm fait rage aussi bien devant les tribunaux qu'en dehors. Voilà maintenant que la firme à la pomme essaie d'attirer les talents du fabricant de puces de son côté.

La période des fêtes de fin d'année ne semble pas adoucir les mœurs. En tout cas pas chez les géants du numérique, bien décidés à ne pas se faire de cadeau. Ce mois-ci, et comme le rapporte Bloomberg, Apple a publié une dizaine d'offres d'emploi sur son site Internet pour des postes relatifs à la conception de puces. Toutes sont basées à San Diego, où se trouve le siège de... Qualcomm. Concernant cette pratique, qui constitue une première pour Apple, il s'agit clairement d'un appel du pied aux ingénieurs-concepteurs de Qualcomm.

Pour frapper Qualcomm en plein coeur


Alors que Qualcomm réclame 7 milliards de dollars de royalties impayées à Apple pour l'utilisation de ses puces modems, la justice a contraint le fabricant de puces de San Diego à accorder des licences payantes à ses concurrents. Apple compte bien profiter de la pagaille ambiante pour affaiblir un peu plus Qualcomm. D'où les offres d'emploi publiées récemment, pour des postes tous basés rappelons-le à San Diego. Une provocation en bonne et due forme.

Apple encourage les ingénieurs qui désirent rallier Cupertino à travailler sur différents types de composants de puces, parmi lesquelles le processeur Neural Engine et les puces sans fil. De cette manière-là, la société dirigée par Tim Cook s'attaque à la racine du problème, en allant presque directement les débusquer chez son meilleur ennemi.

Apple aurait-il l'idée de faire cavalier seul dans la fabrication de ses puces ?


Avec ces renforts, Apple pourrait renforcer sa production de puces sans fil. Et si les futures puces réseau 5G des iPhone pourraient bien être fabriquées par Intel, nul n'empêche Apple de créer son propre centre de recherche et développement à San Diego, à l'instar de ce que font AMD (basé à Austin et Orlando), Infineon (à Munich) ou Intel (à Portland et en Israël), pour ne citer qu'eux.

Après tout, Apple a déjà lancé des puces sans fil pour plusieurs de ses produits (AirPod et Apple Watch), alors tout est possible.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
NVIDIA cherche à rassurer. Dans le cadre d’un événement dédié à ses actionnaires, la firme au caméléon a fait part de son optimisme sur les performances de sa gamme Turing sur le marché. On apprend notamment que cette dernière se vend mieux que la génération Pascal en son temps.
Une vidéo de prise en main du prochain Galaxy Fold de Samsung laisse entrevoir une marque bien visible une fois l’écran déplié. Cependant, le téléphone présenté pourrait n’être qu’un prototype qui aurait fuité des usines d’assemblages de la marque.
Alors que la nouvelle génération approche, Microsoft semble avoir envie de donner un ultime élan à sa Xbox One avec une version qui misera tout sur le dématérialisé.
Comme un goût de déjà vu... Quasiment un an après un premier appel à voter contre le projet de loi nommé Directive Copyright, les défenseurs d’un internet libre se mobilisent à nouveau. Dans moins d’une semaine les députés devront à nouveau statuer sur cette loi considérée comme liberticide par de nombreux acteurs de la sphère Internet.
Cette édition 2019 de la Game Developers Conference aura suscité un intérêt tout particulier chez les joueurs grâce à la présentation de Stadia par Google. Mais aussi, et comme chaque année, l'événement à destination des professionnels de l'industrie du jeu vidéo a récompensé les meilleurs titres de ces derniers mois.
Un prototype du vaisseau spatial Starship va faire l’objet d’un premier essai sur le site de Boca Chica, au Texas. Une étape à la fois symbolique et importante dans la course à la conquête spatiale menée par SpaceX.
21/03 | Espace
Le constructeur va lancer en Inde son propre de système de paiement mobile. Contrairement à ses concurrents, Xiaomi n’utilise pas de puce NFC pour régler un commerçant mais met en avant le paiement par QR Code.
Incriminé pour son manque de réactivité, voire son inertie face au live diffusé par un terroriste lors de la fusillade de Christchurch, le réseau social Facebook promet de perfectionner son IA pour détecter les vidéos à caractère terroriste.
21/03 | Facebook
En pleine conférence à la Game Developers Conference, Tim Sweeney, patron d’Epic Games, a fait pleuvoir les annonces concernant le futur de sa boutique lancée en fin d’année dernière.
Alors que les écrans percés se généralisent peu à peu après la déferlante de « notchs » observée en 2018, Samsung confirme une fois encore sa volonté d’en finir avec ce genre de solutions.
21/03 | Samsung
L’horloger suisse présente une montre connectée qui enregistre les performances des golfeurs et leur donne des informations adaptées pour améliorer leur jeu, dont une cartographie 3D du parcours.
Dans le domaine spatial, les retards sur le calendrier initial d’un programme sont légion, ce qui reste assez compréhensible compte tenu de la complexité d’un lancement, de la conception d’un lanceur ou d’un moteur de fusée.
21/03 | Espace
scroll top