Microsoft témoigne contre Apple dans son procès l'opposant à Epic Games

31 janvier 2022 à 16h10
24
Cammy Fortnite © Epic Games / Capcom
© Epic Games / Capcom

Le procès qui oppose Apple et Epic Games nécessite l'intervention de plusieurs grands noms du secteur technologique. Microsoft a donc fait part de sa position devant la justice.

Tous les yeux de la tech sont tournés vers ce dossier, qui est loin d'avoir rendu toutes ses conclusions.

La préparation du procès en appel est en cours

En septembre dernier, le verdict tombait pour Apple et Epic Games, et les deux parties pouvaient s'estimer lésées. Epic a fait appel dans la foulée et la machine judiciaire s'est alors relancée. L'éditeur de jeux vidéo compte bien faire entendre sa voix et convaincre la justice qu'Apple ne respecte pas les règles antitrust en vigueur.

Pour les besoins de la suite du procès, plusieurs amicus curiae ont rédigé des rapports. Les amicus curiae sont un terme légal désignant les personnes ou organismes qui ne sont pas directement concernés par les aboutissants d'une affaire judiciaire, mais qui offrent au tribunal des documents et des avis qui sont en rapport. Il s'agit souvent de protéger par procuration ses propres intérêts.

Microsoft s'invite dans le conflit

Pour le procès entre Apple et Epic Games, de nombreuses organisations se sont constituées amicus curiae, venant notamment du monde académique ou légal (35 États américains se sont impliqués). La plupart défendent Epic. Et Microsoft a aussi voulu avoir son mot à dire.

« Une décision en faveur d'Apple pourrait lui laisser champ libre pour tirer parti de son contrôle d'iOS et pour interdire la concurrence sur d'innombrables marchés adjacents », s'est inquiété Microsoft dans un document transmis à la cour.

La firme de Redmond estime que donner raison à celle de Cupertino créerait un précédent dangereux pour le marché alors qu'un quasi-duopole s'y est créé. « Google, le seul autre fournisseur de système d'exploitation mobile, pourrait être habilité à faire de même. Les enjeux sont importants pour Microsoft et d'autres entreprises qui dépendent des lois antitrust pour protéger la concurrence », fait savoir le groupe américain, qui espère contribuer à faire pencher la balance en faveur d'Epic.

Sources : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
17
benben99
Microsoft pourrait se garder une petite gêne avec son monopole sur Windows…
Yorgmald
Oui et non.<br /> Microsoft a subi avec ie mais Apple ou Google sont laissés tranquille alors que c’est la même chose avec leur navigateur respectifs.
JeXxx
Quel monopole ? Il interdit quoi ?
Azael
Rien à voir. On reproche pas à Apple «&nbsp;le monopole&nbsp;» d’IOS mais le verrouillage du store.<br /> Si demain Microsoft impose son store pour installer n’importe quel soft la ça fera comme Apple et ça plaira pas à grand monde
xryl
Jusqu’à présent, jamais aucune limitation n’a empêché un développeur tiers de faire tourner son application sous Windows. Ce n’est pas le cas sous iOS et c’est en train d’arriver sous Android (qui devient de plus en plus restrictifs sur les stores alternatifs et l’installation d’APK tiers).
Blap
Ce n’est pas la meme chose avec leurs navigateurs respectifs car ils ne sont pas en monopoles.
Yorgmald
Si, ils le sont dans chacun de leur cas.
HAL1
Sur iOS et iPadOS il est impossible de proposer un navigateur Web alternatif offrant un moteur de rendu HTML autre que WebKit, celui de Safari.<br /> Niveau monopole, difficile de faire pire.
norwy
Microsoft s’est fait tapé sur les doigts quand ils abusaient avec Internet Explorer, au tour d’Apple. Une loi est faite pour être appliquée à tous.<br /> Apple ne fait exception d’aucune sorte…
EnLighter
C’est hilarant comme situation. C’est comme demander à MONSANTO de témoigner contre VOLKSWAGEN dans une affaire de pollution … L’expertise serait en effet au rendez-vous.<br /> Microsoft a frôlé le déclenchement des lois anti trust et Bill Gates a frôlé la prison par la même occasion d’ailleurs, non pas seulement pour IE mais surtout pour les pratiques de Microsoft envers les assembleurs et constructeurs. Donc la situation de quasi monopole, ils maitrisent les mecs.<br /> Cependant je suis d’accord avec certains commentaires. On peut se réjouir qu’Apple rencontre de la résistance sur l’ouverture de son OS mais il faut bien réaliser que les OS d’Apple sont sur des appareils Apple … Donc il va être compliqué de leur imposer une plus grande ouverture.<br /> De plus, Epic Games n’est pas intéressé par l’ouverture du Store ou de l’OS, mais par le modèle économique qui fait d’Apple le proxénète incontournable des éditeurs d’application, ne laissant même pas à ces derniers décider de leurs marges dans leurs propres produits.<br /> Ce n’est pas tout à fait la même chose.
Metaphore54
Je ne serait pas contre qu’il y ai d’autres store possible sur l’OS d’Apple. Par curiosité l’abus de position dominante peut se plaider ?
HAL1
EnLighter:<br /> […] et Bill Gates a frôlé la prison par la même occasion d’ailleurs, non pas seulement pour IE mais surtout pour les pratiques de Microsoft envers les assembleurs et constructeurs.<br /> M’étant pas mal intéressé aux déboires judiciaires de Microsoft et à à ses démêlés avec le Department of Justice américain, je n’ai jamais entendu que Bill Gates avait risqué de la prison pour cela.<br /> Quelles sont tes sources, s’il te plaît ?
pecore
Encore une fois, je suis pour qu’Apple soit contraint à plus d’ouverture mais surtout pas pour qu’Epic Game soit félicité pour avoir tenté de frauder et avoir tenté de faire pression sur les juges en jouant la carte des réseaux sociaux.<br /> A ce titre je trouvais la décision de première instance parfaite puisqu’elle sabrait Epic Game, comme il se doit, mais recadrait aussi Apple. Je ne peux qu’espérer que la décision de 2é instance confirmera la première.
benben99
C’est comme demander a Facebook de temoigner sur le respect de la vie privée
EnLighter
Alors malheureusement ça date un peu trop pour que je retrouve cette source (1998 quand même, bien que j’ai toutefois essayé).<br /> Ce que j’avais lu à l’époque est qu’il y avait de fortes présomptions que ce soit Bill Gates en personne qui poussait en interne pour que Microsoft soit très agressif avec certains de ses clients pour tuer la concurrence sous toutes ses formes en dépit des conseils des juristes de l’entreprise.<br /> Apparemment ce point n’a jamais pu être prouvé mais j’ai en mémoire le nom du juge (Jackson il me semble) qui voulait vraiment la peau de la société et de ses dirigeants.
k43l
Sauf que Microsoft a été condamné et plusieurs fois pour leurs abus de position dominante.<br /> Et c’est comme ça qu’explorer a perdu du terrain face à ses concurrents.<br /> Pareil pour le dumping aux oem. Mais en vrai sur ce niveau c’est un peu plus complexe car hormis Apple, aucune entreprise ne cherche à vendre un OS.<br /> Utilisé Windows 7, 8, 10, 11 ne t’empêche pas d’utiliser les applications que tu veux par le canal (store, Web) que tu veux.<br /> Or Apple c’est impossible. Et Google de plus en plus compliqué.<br /> Sans compter que si ça passe par son store, ça grappille 15 ou 30% des commissions sur les achats in app. Qui au final, finance leur propre app pour te concurrencer.<br /> Bref c’est pour cela que beaucoup d’entreprises dont Netflix, Spotify et d’autre attendent beaucoup de ce jugement mais en amicus curiae…<br /> Histoire de pas se mouillé en cas jugement défavorable, ou payer des frais sans fin d’honoraires.
HAL1
EnLighter:<br /> Ce que j’avais lu à l’époque est qu’il y avait de fortes présomptions que ce soit Bill Gates en personne qui poussait en interne pour que Microsoft soit très agressif avec certains de ses clients pour tuer la concurrence sous toutes ses formes en dépit des conseils des juristes de l’entreprise.<br /> Si ce n’est pas Bill Gates qui poussait personnellement, il est en tout cas certain qu’il était au courant de ces pratiques et qu’il ne les empêchait pas.<br /> Mais cela ne change pas le fait qu’il est pratiquement certain qu’il n’a jamais risqué la prison pour cela. Il semblerait que cette source faisait dans le sensationnalisme et ne connaissait pas bien les procédures judiciaires.<br /> De plus, comme le souligne @k43l, Microsoft a été condamnée à plusieurs reprises et jamais à ma connaissance il n’a été question qu’un de ces dirigeants fasse de la prison.
Urleur
Chacun veut sa part du gâteau (égale à l’ego surdimensionné), mais en aucun cas il faut qu’un des partis soit avantagés, surtout avec les loi anti-trust et au vu du dossier, la marque à la poire en abuse.
JeXxx
Aucun rapport
julla0
Rien ne t’empêche de passer sous linux, même avec un pc vendu avec windows <br /> Et le store windows ne t’empêche pas d’installer ce que tu veux sur ton pc…
xryl
J’ai essayé d’installer Pegasus, et ça a marché nickel. J’ai même rien eu à faire.
Muggsy68
Encore une fois. Tu compares un produit avec matériel et soft d’une entreprise contre un appareil avec matériel d’une entreprise et logiciel d’une autre.<br /> Tu te plains qu’en achetant une voiture tu as telle tablette plutôt qu’une autre ? Tel moteur plutôt qu’un autre ?<br /> Non tu prends ou pas le produit dans son ensemble.<br /> Après les gens achètent en masse sans se renseigner avant puis se plaigne ensuite.<br /> Pourtant lors de la 1ère utilisation tu dois valider les conditions d’utilisations.<br /> Le fameux truc où vous faites CTRL+Fin puis suivant suivant suivant
HAL1
Muggsy68:<br /> Tu te plains qu’en achetant une voiture tu as telle tablette plutôt qu’une autre ? Tel moteur plutôt qu’un autre ?<br /> Ça a déjà été expliqué 50 fois, mais, hé, pourquoi pas une fois de plus, pas vrai ?<br /> Ce parallèle n’a strictement rien de pertinent. Personne ne demande à pouvoir installer un autre processeur dans un iPhone ou un micro d’une autre marque. Ça serait des équivalents pour une voiture d’une tablette ou d’un moteur.<br /> Ici, on parle d’applications supplémentaires, qui ne font pas partie intrinsèquement du produit de base, et qui servent à le faire fonctionner. Pour une voiture, à peu près le seul équivalent serait l’essence qui la fait avancer (et, bien sûr, la comparaison est très imparfaite). Apple impose son moteur de rendu HTML de la même manière qu’un fabricant de voiture imposerait sa propre essence dans les voitures qu’il vend. Sauf qu’aucun fabricant automobile ne peut se permettre ça, aucun ne dispose d’une position dominante sur le marché vis-à-vis des compagnies pétrolières. Apple, par rapport aux développeurs, si.
ar-s
Qu’Apple lâche du leste ça fera pas de mal. Et que google en profite pour en prendre de la graine vu comme ça se verrouille de plus en plus.
pecore
La meilleure et peut être la seule solution offerte à Apple pour couper l’herbe sous le pied de ses détracteurs, serait de baisser ses commissions à un pourcentage tellement faible que plus personne ne pourrait l’accuser de vouloir opprimer les petites gens. Pour garder la maitrise des applications sur ses appareils, ce qui est clairement une priorité pour Apple, peut-être n’aura t’il pas le choix.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le prix de cet écran gamer LG n'aura jamais été aussi bas 🔥
Améliorez votre setup bureau avec ce pack Logitech à prix réduit !
Aujourd'hui seulement, le OnePlus Nord2 est à moins de 290€ avec ce code promo !
Corsair lance son premier PC portable, le Voyager, pour
Comment une chanson de Janet jackson faisait planter les PC sous Windows XP
Tous vos services de streaming dans YouTube ? Google travaille à un store pour tout centraliser
Xbox Series S : chute de prix incroyable sur ce pack console + jeux !
Poursuivez l'été à l'abris des traqueurs en ligne grâce à NordVPN
pCloud : n'attendez plus pour vous offrir cette licence à -75% de 2To de stockage en ligne !
En utilisant ce code promo, votre Samsung S20 FE sera encore moins cher
Haut de page