Epic Games demande à la justice américaine sa réintroduction (et celle de Fortnite) sur l'App Store

07 septembre 2020 à 10h47
0

Le studio a déposé une demande d'injonction préliminaire, vendredi, pour obliger Apple à restaurer son compte développeur sur sa boutique. La firme à la pomme est sous pression.

Une nouvelle étape a été franchie dans le conflit opposant Epic Games à Apple. Vendredi 4 septembre, le studio américain a officiellement déposé une demande d'injonction préliminaire auprès de la Cour de district des États-Unis pour le district nord de Californie, à Oakland. Le recours devant la juridiction de première instance vise purement et simplement à faire réintroduire le jeu Fortnite sur l'App Store et, plus largement, de restaurer le compte développeur d'Epic Games, supprimé dans la soirée du 28 août.

Apple et Epic, pas près de se rabibocher

La bataille fait rage entre le studio de Cary et la firme de Cupertino. À l'origine de ce conflit, on retrouve toujours et encore la fameuse commission prélevée par Apple pour les achats effectués via l'App Store. Pour protester contre le taux élevé de 30%, Epic Games avait ajouté au jeu Fortnite, au cours du mois d'août, une option permettant aux joueurs qui évoluent sur iPhone de payer leurs V-Bucks à un tarif réduit en privilégiant un paiement direct Epic, pour les détourner de l'achat traditionnel via l'App Store.

Depuis, l'App Store a écarté Fortnite de son catalogue, avant de supprimer le compte développeur d'Epic Games. Et si Apple n'a pas touché à Epic International, le compte développeur qui gère le moteur de jeu Unreal Engine, que des centaines d'autres fabricants et développeurs exploitent, le studio américain est tout de même sérieusement impacté par la décision de la firme à la Pomme, qui prive par exemple 116 millions d'utilisateurs de Fortnite de continuer à jouer à leur jeu préféré sur iOS.

Dans son recours, Epic Games veut convaincre du risque pris de lui causer « un préjudice irréparable » dans le cas où la justice ne pencherait pas de son côté et ne délivrerait pas l'injonction préliminaire quémandée, puisque plus de 6 utilisateurs sur 10 de Fortnite ne joueraient à ce titre que sur iOS. « L'équilibre des préjudices penche nettement contre Epic », affirme le studio.

Epic veut montrer qu'Apple renforce sa position monopolistique

Apple a bien tenté, à sa façon, de recoller les morceaux en promettant à Fortnite de revenir dans la boutique si Epic supprimait la fonction de paiement direct intégrée au jeu. Sans surprise, le studio a refusé, dénonçant la suprématie du géant et sa politique anticoncurrentielle. « C'était un avertissement clair à tout autre développeur qui oserait défier les monopoles d'Apple : suivez nos règles ou nous vous priverons d'un milliard de consommateurs iOS, mettez-nous au défi et nous détruirons votre entreprise », indique Epic dans son dossier déposé vendredi à Oakland.

À travers son recours, Epic espère démontrer d'abord que la mise à l'écart de Fortnite n'est pas juridiquement justifiée, mais aussi que l'attitude d'Apple à son égard ne tend qu'à renforcer son monopole. Une question de plus en plus sensible outre-Atlantique, où les pratiques antitrust des géants du numérique sont de plus en plus dénoncées et prises en considération jusqu'au sommet de l'État.

La réaction d'Apple, bousculée dans les cordes, est désormais attendue. Reste à savoir si elle se fera sur le plan médiatique ou judiciaire.

Source : Epic

Modifié le 07/09/2020 à 14h23
27
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top