Ce n'est pas Epic mais la Russie qui va faire baisser les taxes sur les boutiques d'Apple et Google

02 septembre 2020 à 20h50
0

Un projet de loi soumis par un député en Russie pourrait faire tomber la commission notamment chère à la firme à la Pomme de 30 à 20%.

Sans doute inspiré par le conflit opposant Epic Games à Apple, le député russe Fedot Tumusov a déposé, mardi, un projet de loi visant à plafonner la commission que se réservent la firme à la pomme et son concurrent géant Google sur les achats effectués via l'App Store et le Google Play. Commission qui, au pays des Tsars, est jugée trop élevée.

L'élu russe veut qu'Apple et Google lui reversent un tiers de leurs commissions

Bien que la loi n'a pas encore été adoptée, la Russie semble décidée à légiférer sur les commissions perçues par Apple et Google sur les achats d'applications ainsi que sur les achats intégrés sur l'App Store et sur Google Play. Dans le détail, on sait que la firme de Cupertino perçoit 30% des ventes réalisées depuis sa boutique d'applications. Le député Tumusov veut faire tomber la commission à 20%, et forcer Apple à autoriser les boutiques d'applications alternatives sur son OS mobile, ce qui permettrait à Epic de proposer Fortnite sur iOS. Aucun autre État au monde n'a pour l'instant entrepris une telle démarche.

Si le projet aboutit et tombe dans la législation russe, cela obligerait les deux géants à verser un tiers de chaque commission, tous les trois mois, à un fonds de formation dédié aux aspirants en informatique. « Réduire la commission et avoir la possibilité de proposer des produits aux utilisateurs est une opportunité de croissance pour les développeurs informatiques », explique l'élu russe sur les réseaux sociaux.

Il y a quelques semaines, le service anti-monopole de Russie avait accusé Apple d'avoir abusé de sa position dominante sur le marché des applications mobiles, toujours via l'App Store. Dans la foulée, il avait demandé à la firme de se mettre en conformité.

Vous le voyez le sourire d'Epic ?

Que ce soit en Russie, en Corée du Sud ou du côté de l'Union européenne, Apple et son App Store sont donc de plus en plus contestés, notamment pour le comportement anticoncurrentiel de la Pomme, qui lui permet de gonfler ses revenus tout en empêchant le développement d'autres acteurs numériques.

Pour Apple, inutile de dire que tout cela tombe mal. Engagé dans un bras de fer avec Epic Games, le géant se met de plus en plus d'acteurs à dos. Le studio américain, qui peste contre la commission de 30% prélevée par la firme, a joué un vilain tour à Apple en ajoutant dans le jeu Fortnite un paiement direct qui offrait deux possibilités aux joueurs : soit payer ses V-Bucks au tarif traditionnel en passant par l'App Store, soit, donc, s'offrir ses V-Bucks avec 20% de réduction en passant par le paiement direct Epic.

Et le terrible affront n'aura pas duré longtemps. Apple n'a mis que quelques heures pour… supprimer purement et simplement Fortnite de l'App Store. Google a fait de même sur sa boutique. Les clients-joueurs d'Apple ne pourront en tout cas pas se plonger dans la saison 4 du Chapitre 2 du jeu au succès mondial, banni de l'App Store encore aujourd'hui. La bataille est judiciaire, mais elle pourrait bien, à terme, devenir diplomatique.

Source : 9to5Mac

Modifié le 03/09/2020 à 09h05
22
21
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
scroll top