Epic vs Apple : la juge trouve la stratégie d'Epic "pas honnête", rendez-vous en 2021

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
29 septembre 2020 à 15h42
35
Fortnite Chapitre 2_cropped_0x0
Epic Games

La guerre entre Epic Games et Apple est loin d'être terminée. Les deux marques américaines campent sur leurs positions respectives et cheminent tout droit vers un procès.

Cependant, le verdict ne sera pas rendu avant le second semestre de l'année prochaine.

Un premier avertissement pour Epic

Le 13 août dernier, Apple et Google décidaient de supprimer Fortnite de leur boutique sur les appareils mobiles. En effet, Epic Games avait alors introduit son propre système de paiement dans le battle royale, ce qui allait en l'encontre des conditions générales en vigueur sur l'App Store et Google Play. Les développeurs de Fortnite avaient justifié cette initiative en dénonçant la commission de 30% récupérée par les deux grandes marques auprès des éditeurs d'applications.

Cette semaine, la firme de Cupertino et Epic Games ont participé à une audience préliminaire visant à évoquer la suppression de Fortnite de l'App Store. Durant cet entretien, la juge Yvonne Gonzalez Rogers a critiqué les créateurs du jeu en expliquant que leur pratique visant à inclure un moyen de paiement sans avoir prévenu Apple est « malhonnête ». Surtout que la société savait à quelles sanctions elle s'exposait en ignorant les conditions d'utilisation de la boutique.

Un procès pas avant l'année prochaine

Ainsi, suite à cette audience préliminaire, la défense d'Epic Games ressort quelque peu fragilisée. En attendant le verdict, le studio espérait pouvoir réintroduire Fortnite sur l'App Store, mais cette hypothèse semble peu envisageable à l'heure actuelle. La juge a même rappelé que d'autres grandes entreprises comme Sony, Nintendo et Microsoft possèdent aussi « un écosystème clos ». Par conséquent, Apple n'est pas une exception et rien ne semble justifier la décision d'Epic.

Pour finir, Yvonne Gonzalez Rogers annonce qu'un procès n'aura pas lieu avant juillet 2021. Malgré sa position défavorable, Epic n'a pas dit son dernier mot et s'est associée à d'autres grandes marques (comme Spotify et Deezer) pour former la Coalition for App Fairness (ou coalition pour l’équité entre applications). Cette dernière souhaite mettre fin aux commissions importantes perçues par les boutiques comme l'App Store.

Les joueurs iOS vont sans doute devoir patienter de longs mois avant de connaître le fin mot de l'histoire.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

Sous ses airs de chevalier qui souhaite dénoncer les pratiques abusives perpétrées par Apple et Google, Epic Games pourrait s'être mise en fâcheuse posture. À l'heure actuelle, impossible de dire qui a tort ou raison. Mais ce qui est certain, c'est que les joueurs sont pour l'instant les grands perdants dans cette guerre qui oppose deux entreprises plus que milliardaires.

Sources : 9to5Mac, Le Monde

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
35
20
fredmc
c’était couru d’avance … fallait gueuler avant d’intégrer les stores pas une fois que t’as signé les contrats et que tu respectes pas les règles…
tfpsly
c’était couru d’avance<br /> vs l’article :<br /> À l’heure actuelle, impossible de dire qui a tort ou raison.<br />
idhem59
En ne tenant compte que des faits, j’ai quand même du mal à donner raison à Epic.<br /> Ils acceptent un contrat, ne tiennent pas leurs engagements, se font bannir, on se rend compte qu’en fait c’était un coup de com (pub 1984, #freefortnite, etc) et ensuite ils pleurent parce qu’ils perdent leurs joueurs et vont en justice alors qu’ils cherchaient le ban pour leur coup de com.<br /> Pour moi, Epic a volontairement déclenché un incendie, qui a eu bien plus de conséquences que prévu, et qu’ils ont du mal à éteindre.<br /> D’ailleurs, le juge a clairement dit qu’ils n’avaient pas été francs et honnêtes avec Apple sur ce coup là.
chaton51
heureusment qu’apple peut compter sur les autres pour gagner du fric vu le peu d’innovation qu’il y a en ce moment (ou depuis des années) chez eux.
yann214
La question, c’est comment faire pour offrir les jeux d’Epic aux possesseurs d’Iphone, Macs, etc.<br /> Ben pas le choix : faut signer le contrat et donner 30% à Apple.<br /> C’est là qu’est le problème.<br /> Si Apple permettait d’installer un jeu sans passer par le store, pas de souci.<br /> Mais ça n’est pas le cas, Apple force les Studios de Dev à leur donner 30%, même s’ils n’ont pas besoin du store pour se faire connaître.<br /> J’ai un MAC mais je ne me ferai pas avoir 2 fois.<br /> C’est pas à Apple de décider pour moi ce que je peux installer ou pas sur ma machine.
fredmc
T’as pas bien lu l’article alors…
notolik
Perso moi j’ai signé un contrat pour un emprunt (achat iPhone+iMac+MBP+iPad Pro @chaton51 ), et j’ai plus payé au bout d’un mois : trop à rembourser !!!<br /> Depuis j’ai plus de meubles chez moi… <br /> VDM
fredmc
Ben c’est exactement comme epic si t’es pas satisfait d’Apple tu vas voir ailleurs… d’ailleurs la juge précise bien qu’Apple est loin d’être le seul à faire ça …
pecore
Critiquer une pratique commerciale jugée abusive, est une chose qui peut être perçu comme bonne et courageuse. Signer un contrat, ne pas le respecter et justifier sa fraude (car c’est bien ce que c’est) en se présentant comme un redresseur de tort c’est juste hypocrite et ça ne marchera jamais. Epic ferait bien de trouver fisa un arrangement avec Apple.
quezako
La juge a oublié une chose : sur console, tu peux aussi acheter le jeu en version matérielle et ne pas passer par le store. Pas sur iPhone.
Urleur
dans 1 an… dommage j’aurais bien aimé avoir le fin mot de l’histoire.
sehkmet1
tu racontes n’importe quoi, depuis quand je suis obligé de passer par le store sur Mac, tu peux tout a fait installer une application directement sur le mac sans passer par l’applestore<br /> En faite toute l’histoire vient du fait que sur MacOs epic souhaite beneficier de l’apple store sans payer 30% …<br /> Sur IOS (iphone, ipad) effectivement aps possible de se passer du store mais ca c’est le contrat, tu veux gagner de l’argent en lancant une appli tu donnes 30%<br /> C’est comme les centres commerciaux, le loyer est très cher mais tu as une grande visibilité et un gros passage<br /> Imagine, tu achètes un fond de commerce dans un centre commercial puis 1 mois après tu leurs dit, moi je paye le même prix qu’un emplacement dans un village car c’est trop cher, le résultat c’est dehors !
xeno
On peu critiquer Epic, oui c’est quelque peu cavalier.<br /> Mais bon au bout d’un moment il faut pas non plus servir de vache à lait.<br /> Prélever 30% sans rien faire c’est carrément abusif et mettre en difficulté certaines entreprises, et puis peut être que le consommateur serait aussi heureux d’éviter de payer 30% de taxes à Apple.<br /> Car finalement c’est l’utilisateur final qui paye l’addition…
Tisoonours
Il est néanmoins tout à fait possible de proposer ton application gratuitement sur le Store. À l’image de Netflix ou Spotify.<br /> Et de faire payer tes services depuis ton propre site internet, sans en faire une quelconque promotion sur ton app (iOS). Ce qu’ont fait Netflix et Spotify.<br /> Donc en résumé, tu peux très bien profiter sur iOS de services payants sans passer par la commission Apple et sans te faire bannir du Store.
quezako
Ha oui ? Intéressant ça ! Je ne savais pas.<br /> Mais est-ce vraiment comparable ?<br /> On parle de services avec des sites web à fort trafic vs un jeu qui se lance directement, dont le site est beaucoup moins fréquenté.<br /> Existe-il un même exemple avec un jeu free to play ?
quezako
Epic aussi tient un store et ne prend que 12% de commission, donc ils savent de quoi ils parlent.<br /> C’est un peu les Free des game stores, en fait : ils cassent les prix et tentent de faire plier Apple et Google, là où Microsoft et Sony sont déjà en train de suivre.<br /> Par ailleurs, Apple fait des réductions de 15%, mais pour certaines boîtes comme Amazon seulement… Donc, c’est qu’ils peuvent baisser leur marge.
manycalavera
LA juge a surement un Iphone
quezako
Parce que Microsoft a déjà baissé ses marges à 10% et que Sony est un partenaire d’Epic et que les jeux peuvent être vendus par d’autres canaux que leur store, avec le support physique, contrairement à iOS ou 100% passe par leur store, ce qui est un monopole.<br /> Par ailleurs les marges tournent généralement autour de 10%, pas 30%, contrairement à ce que tu affirmes :<br /> lsa-conso.fr<br /> Les taux de commission, révélateurs des stratégies des marketplaces<br /> Une place de marché cherche à étoffer son catalogue mode, l’autre à développer ses ventes de téléviseurs, la troisième à améliorer sa rentabilité sur l’électroménager… Les commissions pratiquées par huit grandes marketplaces généralistes en France,...<br />
pecore
10%, 15%, 30%… juste, pas juste, tout cela peut être débattu ad nauseam. A la fin tout se résumera au respect des obligations contractuelles et à savoir si Epic a oui ou non violé les clauses de son contrat. Le contraire créerait un précédent qui n’aurait ensuite pas de fin. D’autres refuserait de payer leur loyer ou leur commission au motif que certains payent moins cher. Ce serait un merdier sans nom et s’est justement parce qu’on ne veut pas cela qu’il y a des regles et des juges pour les faire appliquer. C’est aussi pour cela que je pense qu’Epic a perdu d’avance ou, pour être plus précis, ne peut pas gagner.
quezako
Alors, sur la jurisprudence, c’est effectivement un problème.<br /> Toutefois, plus que la marge, c’est le monopole de l’App Store qui est attaqué. Et ça, ça peut très largement être jugé en leur faveur.<br /> Microsoft et Google ont déjà été condamnés pour des abus de position dominante.
Xavier
Et pourquoi Google n’est pas dans le match ? Ils sont pourtant dans le même cas qu’Apple, non ?
pecore
Je crois que l’abus de positon dominante vise plutôt le fait qu’une société utilise sa position pour avantager ses propres services au détriment de ceux de la concurence, comme google qui bloquait sur son moteur de recherches les publicités de ses concurrents. Il n’a jamais été question du montant des commissions. Voilà pourquoi je dis que cela créerait un précédant et que cela n’arrivera pas.
quezako
non, sur Android, tu peux passer par d’autres stores, pas sur iOS.
quezako
C’est le fait de ne pas pouvoir choisir d’autres stores qui est un monopole et iOS est un cas unique en son genre.<br /> Pour Android, il est possible de choisir d’autres stores.<br /> Pour les consoles et PC, il est possible d’acheter son jeu en physique, avec des marges inférieures.<br /> De ce point de vue, Epic peut tout à fait l’emporter.<br /> Par ailleurs, ca va certainement se finir en arrangement financier, car les deux sociétés ont beaucoup à perdre. Surtout Apple, en fait.
FranckThomson
«&nbsp;Prélever 30% sans rien faire et mettre en difficulté certaines entreprises&nbsp;»<br /> C’est vrai que tous les plaignants sont au bord de la faillite.
Miraken
Le sujet concerne les plateforme IOS d’apple pas les autres supports comme les consoles. Donc ça ne concerne pas Apple ni l’Apple store.
quezako
Pouvez-vous clarifier votre propos ?<br /> Je parle bien de l’app store sur iOS, donc sur iPhone et iPad.<br /> La juge compare iOS aux consoles Xbox et Playstation, et je dis justement que ce n’est pas comparable, car le monopole d’Apple est unique sur iOS avec un seul canal de distribution obligatoire et incontournable : l’app store.
fredmc
Epic est milliardaire Apple aussi … cette histoire est juste pitoyable…
fredmc
Epic a déjà perdu en violant les règles qu’elle a signé … si ils sont pas d’accord pour les 30% faudra faire une autre action…
quezako
C’est très probable. Ça peut durer longtemps, comme ça peut bouger vite.
xploitedtitan
Aux états-unis, une petite flamme devient rapidement un feu de forêt oui rase tout.
Miraken
Dans ce cas, vous avez totalement raison. Effectivement ce n’est pas comparable et pourtant la juge s’en sert comme argument dans ce cas précis.
tfpsly
Miraken:<br /> je dis justement que ce n’est pas comparable, car le monopole d’Apple est unique sur iOS avec un seul canal de distribution obligatoire et incontournable : l’app store.<br /> Dans ce cas, vous avez totalement raison<br /> Pas dit : les fabricants de consoles prennent aussi une marge sur les jeux achetés en magasin (en boite qui souvent ne contiennent qu’un code et pas de CD, ou un faux CD ne contenant que le code). Je ne me souviens plus si c’est la même marge que sur leur store, mais ça me semble logique.
quezako
Je ne décrète pas avoir raison.<br /> J’expose des arguments et je prends en compte les arguments exposés dans les autres commentaires. Je n’ai juste pas trouvé d’argument suffisamment convaincant pour me faire croire à un jugement en faveur d’Apple, à terme.<br /> Certes, la juge à émis une opinion, mais c’est loin d’être son verdict, puisque le jugement est justement en cours.<br /> Je ne suis pas avocat et je ne sais pas si Epic prendra cette ligne de défense ou une autre.<br /> Ce que je sais, c’est que les USA ne plaisantent pas avec les monopoles.<br /> Et même si Epic perd le procès, il y aura appel, etc.<br /> Bref, c’est une affaire qui va durer longtemps et dont les enjeux dépassent largement Epic seulement. Tous les développeurs sur iOS sont concernés.
quezako
La marge gigantesque de 30% sur le dématérialisé vient du fait que l’atteinte de la cible est beaucoup plus immédiate.<br /> En boutique, le revendeur prend aussi une part. Il y a plus d’intermédiaires, de la fabrication du support physique au transport, etc.<br /> Mais si la marge en dématérialisé peut se justifier par l’immédiateté de l’achat et la plus grande visibilité auprès des acheteurs potentiels, elle n’en reste pas moins démesurée.<br /> Bien sûr, les gros développeurs arrivent quand même à faire une marge confortable, mais ce n’est pas le sujet.<br /> Le sujet est ici le monopole d’Apple sur l’unique canal de distribution de sa plateforme.<br /> Pour une distribution en boutique, l’éditeur peut négocier avec le fabricant, le transporteur, les différents distributeurs et même faire jouer la concurrence pour avoir de meilleurs prix !<br /> Comment veux-tu négocier quoi que ce soit chez Apple ? Ils ont la main mise sur toute la chaîne et empêchent tout autre canal de distribution sur leur plateforme.<br /> Négociation impossible = monopole.<br /> Ils vont prendre cher.
tfpsly
Rapport du Congrès Américain - Investigation of Competition in Digital Markets<br /> 1668×839 318 KB<br /> Cette enquête du Congrès US estime qu’il y a bien monopole de Apple sur le marché iOS (et donc 80% du marché mobiles US). La partie surlignée en bleue est caractéristique d’un abus de position dominante.<br /> Le rapport tacle aussi les situation de monopole de : Google sur la recherche en ligne, Facebook sur les réseaux sociaux, Amazon sur les intermédiaires de vente en ligne.
quezako
Oui, c’est pour ça que je pense qu’Apple va prendre cher tot ou tard, et Epic va accélérer la procédure.<br /> Je peux me tromper, mais je pense qu’Epic sait très bien ou ils vont et le retrait de Fortnite de l’App Store est juste un dommage collatéral, par rapport aux enjeux finaux qui se jouent derrière.<br /> On verra bien… Par ailleurs, je ne dis pas qu’Epic sont des saints ou de bons samaritains, je parle vraiment juste du fait qu’Apple va prendre cher, pas forcément qu’Epic va gagner ce procès.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La JBL Flip 2 est encore moins chère quelques jours après le Black Friday
Le tout dernier aspirateur robot iRobot Roomba J7 bénéficie déjà d'une promotion !
Twitter veut protéger les enfants ? Avec quels employés Monsieur Musk ?
Starlink : le prix double en Ukraine, au moment où le besoin est le plus critique
Le casque à réduction de bruit Bose est de retour à son prix du Black Friday !
Freebox : l'abonnement à moitié prix la première année avec cette offre Box Internet
Apple : l'iPhone 14 est toujours à prix bas en ce moment chez Amazon !
PS5 : le célèbre SSD 980 Pro de chez Samsung est encore à son prix du Black Friday
Durant les Game Awards, Steam va distribuer un Steam Deck toutes les minutes
Amazon brade le Google Pixel 7 en pack avec les écouteurs Pixel Buds A-Series
Haut de page