Apple veut qu'Epic lui verse des dommages-intérêts pour couvrir les pertes de l'App Store

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 10 septembre 2020 à 09h54
© Alexandre Boero pour Clubic
© Alexandre Boero pour Clubic

Dénonçant une rupture de contrat, voilà que la firme à la pomme réclame une compensation financière à l'éditeur de Fortnite.

Entre Apple et Epic, c'est chacun son tour. Le dernier recours connu remontait au vendredi 4 septembre, avec une demande d'injonction déposée devant la justice californienne par le studio visant à obliger la firme à l'iPhone à restaurer son compte développeur sur sa boutique, et à réintégrer par là même le titre Fortnite. En réponse et en défense, Apple a déposé, mardi 8 septembre, une demande reconventionnelle en dommages-intérêts. Une histoire sans fin.

Quand Apple compare faussement Epic Games à Robin des Bois

Pour tenter de court-circuiter la dernière demande d'Epic Games, Apple fait pression en posant de nouveaux éléments financiers sur le bureau du juge. La firme de Cupertino fait valoir, dans sa réponse au recours d'Epic et devant la même juridiction (la Cour de district des États-Unis pour le district nord de Californie), que le comportement du studio américain équivaut à une rupture du contrat conclu avec elle.

« Le procès d'Epic n'est rien de plus qu'un désaccord de base sur l'argent », a précisé Apple. « Bien qu'Epic se présente comme une entreprise moderne à la Robin des Bois, il s'agit en réalité d'une entreprise pesant plusieurs milliards de dollars qui ne veut tout simplement rien payer pour la valeur énorme qu'elle tire de l'App Store », poursuit la société.

La comparaison avec le héros légendaire fait sourire, mais Apple tenter de la justifier autrement, en rappelant qu'Epic a déjà gagné plus de 600 millions de dollars grâce à sa présence sur l'App Store.

Apple veut qu'Epic Games soit reconnue responsable des pertes financières occasionnées par le conflit

Si on ignore le montant des dommages-intérêts réclamés par Apple, le recours est cette fois symboliquement plus fourni. La firme dirigée par Tim Cook demande au juge d'ordonner la restitution des gains et bénéfices collectés par Fortnite avec son système de paiement. Apple souhaite que l'éditeur soit reconnu responsable et que celui-ci soit juridiquement contraint de ne plus intégrer de mécanisme de paiement externe à celui de l'App Store, et ce peu importe l'application ou le jeu hébergés.

Cette nouvelle demande vient presque ponctuer un mois de conflit acharné qui avait débuté le 13 août avec la mise en ligne sur l'App Store d'une version de Fortnite équipée d'un moyen de paiement alternatif avec une fonctionnalité de paiement direct Epic intégrée au jeu. Le tout pour protester contre la commission de 30 % prélevée par Apple pour les achats réalisés via l'App Store. Apple a depuis supprimé le jeu de sa boutique et fermé le compte développeur d'Epic Games, bloquant ainsi les mises à jour éventuelles de Fortnite.

Désormais, Epic a jusqu'au 18 septembre pour répondre aux dernières demandes d'Apple. L'audience finale aura lieu, elle, le 28 septembre prochain. La justice américaine, qui a déjà fait en sorte de protéger le moteur de jeu Unreal Engine (géré, lui, par Epic International) dans une précédente décision, devra trancher sur le fond et se demander si Epic est bien responsable d'une rupture de contrat face à Apple.

Source : The Verge

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
GRITI

en rappelant qu’Epic a déjà gagné plus de 600 millions de dollars grâce à sa présence sur l’App Store.

Combien Apple a gagné grâce à la présence d’Epic sur l’Apple Store?

telefonefix

Apple manque pas d’air. Epic devrait plutôt être remboursé du vol de la pomme.
A bas Apple

KlingonBrain

IMHO, il faudrait interdire toutes les formes de vente liée.

-Matériel vendu avec un système d’exploitation imposé.
-Système d’exploitation vendu avec une boutique d’application imposée.

On se demande d’ailleurs comment on a pu laisser faire ça. Et sans surprise, nous pouvons constater le triste résultat.

En outre, je pense qu’il faudrait interdire la gratuité (ou vente à perte) du logiciel. Du moins pour les logiciels qui n’ont pas une licence totalement libre (respect du critère des 4 libertés).

Il faut mettre fin d’urgence à ces business model tordus de gratuité apparente pour revenir à quelque chose de plus simple et de plus sain, c’est à dire au payement direct d’un logiciel que l’on veut utiliser. Et cela avec un prix clair, net et précis au départ pour l’accès à l’ensemble des fonctionnalités du logiciel. Ce qui veut dire aussi interdiction totale des micro transactions et du commerce des données personnelles. Et cela, que l’utilisateur soit consentant ou pas.

AlexLex14

Je crois qu’Apple n’oserait pas le dire :smiley:

taist47

apple n’est constitué que d’une bande de crevards sans honte et ils viennent encore de le démontrer ! boycott !

wedgantilles

Facile de savoir au moins 180 millions puisqu’ils prennent 30% sur chaque transaction.

tfpsly

Facile :

  • Soit 600M/0.7*0.3 = 257M$ si les 600M sont après avoir enlever les 30% de commission.
  • Soit 600M*0.3 = 180M$ si les 600M sont avant d’avoir retiré cette commission.

Mais surtout : pourquoi Epic devrait payer une pénalité? Un développeur a le droit d’enlever son programme de l’AppStore à n’importe quel moment sans devoir rembourser Apple les commissions sur d’hypothétiques futures ventes. A voir ce que dira un juge, mais je trouve l’argument parfaitement injustifié.

dede63

Donc, Epic ces fait 600 millions, si ont rajoute les 30% d’Apple, ca fait 180 millions juste pour hébergé un jeux sur leurs serveur et ils en veulent encore, sacré Apple.

wedgantilles

Pour le coup je pense pas qu’Apple soit bien placé pour faire une telle demande. Lui donner raison dans ce cas cela voudrais dire que si un jour une application rapporte énormément d’argent à celle-ci et donc à Apple, cela voudrait dire que les créateurs de cette application n’aurait pas le droit de cesser sa mise a disposition, ou bien de changer de modèle par exemple rendre gratuit certaines choses, …

Et là pour le coup ce n’est pas à Apple d’en décider mais bien au développeur du logiciel.

ddrmysti

Ce qui est drôle dans l’histoire, c’est que google aussi à viré Epic de son store, mais bizarrement personne n’en parle xD. Leur politique est la même mais chute, on ne va pas demander à des gens qui crachent sur une marque plutôt que sur des faits de tenir le même discours sur les autres xD