Une décision de justice américaine déclare Amazon responsable des produits vendus via sa Marketplace

14 août 2020 à 18h30
9

Aux États-Unis, Amazon pourra désormais être tenu responsable des
produits vendus sur son Marketplace, selon une décision de justice
rendue en appel ce jeudi 13 août. Auparavant, l'entreprise obligeait les consommateurs à régler leurs conflits avec les vendeurs tiers du Marketplace.

Ce jugement fait suite à la plainte d'une femme qui, en 2019, avait
porté l'entreprise devant la justice pour avoir souffert de brûlures au troisième degré à la suite de l'explosion d'une batterie d'ordinateur achetée sur le Marketplace. Outre-Atlantique, plusieurs autres procès similaires sont en cours.

Le Marketplace, l'échappatoire bien rodée d'Amazon

Amazon et le Marketplace, une longue histoire de désammour et d'interdépendance. Grâce au magasin « parallèle » du géant du e-commerce, de plus petites entreprises peuvent accéder au gigantesque portefeuille de clients des sites Amazon. Cela permet aussi à Amazon d'étendre ses profits, puisque les ventes de produits de vendeurs tiers « représentent approximativement 60 % » de l'ensemble des ventes de l'entreprise, comme le soulignait Jeff Bezos lui-même en juillet dernier.

Une relation gagnant-gagnant ? Pas vraiment. La pression exercée par Amazon sur les petits vendeurs, de manière souvent autoritaire, a fait l'objet de nombreuses critiques, notamment dans une enquête édifiante et récente du New York Times. L'entreprise a également été accusée d'exploiter les données des vendeurs pour lancer des produits concurrents.

Par ailleurs, concernant les produits achetés par la clientèle, Amazon
a du mal à faire le ménage sur les faux produits ou les produits défectueux, comme on l'a vu durant le confinement, tout en esquivant toute responsabilité sur ceux-ci.

Plus de décision arbitraire contre les vendeurs

La décision de justice rendue ce jeudi par la California Fourth District Court of Appeals pourrait changer cela définitivement.

Dans le jugement rendu concernant la plainte d'Angela Bolger, la cour a
notamment souligné qu'Amazon se plaçait « dans la chaîne de distribution » de la batterie défectueuse et que l'entreprise établissait elle-même « les termes de la responsabilité » avec les vendeurs tiers, réclamant « des charges substantielles sur chaque achat ».

C'est une première pour Amazon, après des années de victoire en justice
sur cette question. L'entreprise s'est refusée à tout commentaire pour le moment.

Source : The Verge

9
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top