Faux avis : cette fois, Amazon s'attaque aux administrations de milliers de groupes Facebook

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 19 juillet 2022 à 14h45
© Geeko
© Geeko

Amazon a engagé une nouvelle action en justice contre des courtiers de faux avis qui sévissent dans des groupes Facebook.

Dans le cadre de sa lutte contre les faux avis, le géant du e-commerce s'attaque aux courtiers qui commercialisent des évaluations frauduleuses sur les réseaux sociaux. Plus précisément, Amazon a annoncé ce mardi, depuis ses bureaux de Seattle, avoir engagé une action en justice contre les administrateurs de plus de 10 000 groupes Facebook. Ces derniers ont mis en place un système de publication de faux avis sur Amazon en échange d'une récompense monétaire ou de produits gratuits.

Amazon veut pouvoir identifier les acteurs à l'origine des faux avis de ses boutiques

Les groupes Facebook dans le viseur d'Amazon sont créés pour recruter des personnes partantes pour publier des avis monnayés et trompeurs sur les innombrables boutiques d'Amazon, aussi bien en France qu'en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, au Japon et aux États-Unis.

Amazon compte sur cette action en justice pour récupérer des informations qui lui permettront d'identifier les acteurs malveillants. Dans la foulée, l'entreprise pourra supprimer les faux avis qui n'auraient pas déjà été détectés en interne, que ce soit manuellement (12 000 collaborateurs s'y attèlent dans le monde) ou à l'aide de la technologie.

« Nos équipes bloquent plusieurs millions d’avis douteux avant même qu’ils ne soient vus par les clients », rappelle Dharmesh Mehta, vice-président des Selling Partner Services d'Amazon. Celui-ci voit cette action en justice comme « une étape supplémentaire pour démasquer les auteurs de ces méfaits sur les réseaux sociaux ». Il souhaite ainsi renforcer la crédibilité du e-commerçant, quelque peu échaudée par ces faux avis.

Plus de 5 000 groupes Facebook de faux avis supprimés depuis 2020

Les administrateurs des groupes Facebook visés réclament à leurs membres des avis portant sur des centaines d'articles, comme des trépieds photo ou des autoradios. L'un des groupes faisant l'objet de l'action judiciaire, baptisé « Amazon Product Review », comptait plus de 43 000 membres. Il a été fermé par Meta, la maison mère de Facebook, au début de l'année.

Amazon a, qui plus est, pu obtenir les preuves montrant que les gestionnaires du groupe essayaient de dissimuler leur activité et de contourner les systèmes de détection de Facebook. Ils prenaient soin par exemple de masquer certaines lettres d'expressions problématiques.

Depuis 2020, Amazon a signalé plus de 10 000 groupes de faux avis à Meta. L'entreprise confirme que plus de la moitié de ces derniers ont été fermés, officiellement pour « infraction aux conditions générales de Meta ». De son côté, la firme de Mark Zuckerberg continue d'examiner les autres groupes signalés. Et, pour la seule année 2020, Amazon a tout de même empêché la publication de plus de 200 millions d'avis considérés comme faux, dans des pays comme la France, le Royaume-Uni ou les États-Unis.

Source : Amazon

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
Ben3151

C’est bidon tout ca… qu’ils sanctionnent surtout les vendeurs qui achètent ces faux avis. Des groupes il y en aura toujours, et si ce n’est pas sur Facebook ce sera sur d’autres plateforme comme discord.
Ils savent très bien quels sont les vendeurs incriminé, ce sont les mêmes qui proposent un remboursement dès qu’on met un commentaire 1*.

jvachez

Comme d’habitude on ne cherche pas à régler le problème à la source.
Si Amazon proposait de recevoir des produits gratuitement contre un avis de façon officielle ces groupes n’auraient pas autant d’intérêt.

tx41

Qu’Amazon supprime les avis sans commentaire et ceux qui ne sont pas en rapport avec le produit (délais, livraison, etc) et ils auront fait la moitié du travail.
Pour en décourager plus d’un(e) avis en 2 temps: capcha ou mieux email/sms de l’acheteur pour valider. Le coup du testeur ne fonctionne pas: 99,9 % d’avis positif quand un un produit en a profité.

Korgen

S’ils ne laissaient la possibilité de donner un avis qu’aux gens qui ont acheté le produit, ça résoudrait le problème.

MqcdupouletBasquez

ça existe déja et j’en fais partie. C’est limité à quelque chose comme 1.000 personnes en france

MqcdupouletBasquez

ils le font déja. J’ai déja eu des retours d’amazon parce que j’avais commenté des produits non acheté chez eux. Ils savent très bien supprimer des commentaires non utiles.
Concernant la livraison et délais et état de récéption, c’est inintéréssant pour nous dans la mesure où on connait amazon, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.
Certains confondent aussi beaucoup le marketplace avec la plateforme Amazon.

Et puis bon, tout le e commerce n’est pas amazon.
La livraison a son importance et l’état du colis et les conditions de retour.
On est habitué à la qualité amazon, mais bon, c’est vraiment pas partout pareil !

MqcdupouletBasquez

leur problème, ce sont des centaines d’avis positifs pour des produits minables.
A la rigueur, les avis négatif, c’est pas le problème, c’est même bien

jvachez

Faudrait aussi qu’ils revoient le système d’avis car parfois on se retrouve avec des avis d’un ancien modèle.