🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test NZXT Function MiniTKL : un premier clavier mécanique compact et personnalisable

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
28 mai 2022 à 18h17
6
Test NZXT Function © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Quand un spécialiste du PC Gaming se lance sur le marché des périphériques, ça donne le NZXT Function, le premier clavier mécanique de la marque californienne, qui prône un concept relativement peu répandu chez les fabricants de renom : celui de la modularité et de la personnalisation.

NZXT Function MiniTKL
  • Diversité de l'offre et personnalisation
  • Contacteurs interchangeables
  • Design et qualité de fabrication
  • Format compact
  • Tarif épicé via le builder
  • Peu d'options avec le logiciel
  • Stabilisateurs non lubrifiés
  • Pas d'USB pass-through

NZXT s'adresse aux joueurs et joueuses en sortant non pas une mais trois variantes du clavier Function (Full Size, TKL et MiniTKL), ainsi qu'une souris NZXT Lift, testée il y a quelques jours sur Clubic. Le spécialiste du refroidissement et des boitiers PC nous a fait parvenir deux exemplaires différents de son nouveau clavier : le Function TKL, de base, sans modification préalable, et le Function MiniTKL personnalisé pour l’occasion. Après une batterie de test, voici notre avis sur le premier clavier gamer signé NZXT.

Fiche technique NZXT Function MiniTKL

Résumé

Norme du clavier
AZERTY
Type d'utilisation
Gamer
Sans-Fil
Non
Type de touches
Mécanique
Type de switch
Gateron Red

Format du clavier

Norme du clavier
AZERTY
Localisation du clavier
Français
Compact
Oui
TKL
Non
Type d'utilisation
Gamer

Connectivitée

Sans-Fil
Non
Technologie de connexion du clavier
Filaire
Interface avec l'ordinateur
USB

Ergonomie

Type de touches
Mécanique
Type de switch
Gateron Red
Clavier rétroéclairé
Oui (RGB)
Touches Multimédia
Oui
Pavé numérique
Non
Repose-poignet
Non

Caractéristiques techniques

OS supporté(s)
Microsoft Windows, Apple Mac OS, Linux
Type d'alimentation
Port USB
Anti-ghosting
Oui
USB pass-through
Non
Nkey rollover
Intégral
Logiciel compagnon
NZXT CAM

Caractéristiques physiques

Largeur
338mm
Hauteur
123mm
Profondeur
40mm
Poids
718g

NZXT BLD : « custom » mais coûteux !

La gamme Function regroupe ainsi trois modèles de clavier NZXT, allant de la pleine taille classique jusqu’à la compacité la plus poussée (le MiniTKL ne mesure pas plus de 34 cm de long) en passant par le TKL – tenkeyless.

Les trois modèles peuvent être personnalisés via NZXT BLD, accessible sur le site officiel du fabricant. Il s’agit d’une interface intuitive, à peu de choses près la même que celle proposée par NZXT pour configurer un PC Gaming, permettant de choisir le coloris du châssis (blanc, gris ou noir), la disposition du layout (ANSI ou ISO) et la langue.

NZXT BLD © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Cinq types de switches sont ensuite proposés : les Gateron Brown, Blue et Red, ainsi que les Gateron Aliaz Silent et les Silent Black Ink qui ajoutent quant à eux encore quelques dizaines d’euros à la facture. Reste la couleur des keycaps en « PBT sublimé » (gris ou noir), la couleur d’accentuation pour certaines touches et du câble USB (parmi cinq coloris).

Par contre, on ne trouve pas le repose-poignet en option dans le configurateur. Le Function TKL nous a bien été livré avec un repose paumes, mais pas le MiniTKL. Il semblerait que seules les deux plus grandes versions soient livrées avec. Au final, alors qu’il est proposé avec un prix de départ de 109,99 €, le Function MiniTKL voit sa facture monter jusqu’à presque 260 € si l’on opte pour l’ensemble des options avec NZXT BLD.

Test NZXT Function © Matthieu Legouge
Les Function TKL et Function MiniTKL © Matthieu Legouge pour Clubic

Pour quelques centimètres de moins…

Les deux versions en notre possession ne sont pas les plus compactes du marché dans leur catégorie respective. NZXT a laissé un peu de marge sur les bordures notamment à gauche afin d’intégrer une molette de volume à son premier clavier. Avec 338 x 123 mm, la version MiniTKL est un modèle qui libère pas mal d’espace sur le bureau même si l’on a déjà vu mieux en matière de compacité, par exemple avec des claviers « 60 % ». Ce format miniature est toutefois le bienvenu : il ne regroupe pas moins de 87 touches, là où il faut se contenter de quelque 60 ou 70 touches sur des claviers moins longs comme l’Asus ROG Falchion ou le Razer Huntsman Mini pour ne citer qu'eux.

Test NZXT Function © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic
Test NZXT Function © Matthieu Legouge
Test NZXT Function © Matthieu Legouge

Les personnes qui se sont déjà habituées à optimiser l’espace sur leur bureau ne seront pas dépaysés pas le Function MiniTKL. Il faut certes un petit temps d’adaptation pour retrouver ses marques, mais la réduction de l’espace entre les deux mains permet d’adopter une position plus naturelle, moins fatigante à la longue, tandis que la compacité du clavier libère un bel espace pour les mouvements de souris. On s’y retrouve finalement assez vite surtout lorsqu’il s’agit de se dégoter un clavier pour jouer ; seule l’absence de pavé numérique risque de pénaliser les habitués.

Du côté du design et des matériaux, NZXT maîtrise sa copie, surtout pour une première, et parvient à justifier le tarif épicé de ce petit clavier. Le Function MiniTKL s’articule en effet autour d’un châssis plastique surmonté d’une plaque d’aluminium relativement épaisse, au coloris blanc dans notre cas. Le poids de cette version est évidemment contenu, mais ses 718 grammes assurent toutefois une bonne stabilité sur le bureau. Les cinq patins antidérapants aident aussi, ils s’accompagnent de deux pieds ajustables sur deux niveaux eux aussi équipés de patins.

Test NZXT Function © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Si le layout en MiniTKL a quelque chose d’atypique, le clavier reste somme toute assez classique. NZXT intègre néanmoins des raccourcis pertinents pour gérer les contenus multimédia, ainsi qu’une molette de volume sur la gauche. Trois boutons discrets sont disposés sur le châssis à côté de cette molette, leur fonction est fixe et on ne peut les reconfigurer via NZXT CAM ; on apprécie toutefois pouvoir ajuster l’intensité du rétroéclairage, verrouiller la touche Windows ou encore mettre le son en sourdine en un seul clic.

Test NZXT Function © Matthieu Legouge
Les keycaps en PBT ne laissent pas passer l'éclairage à travers les touches ...© Matthieu Legouge pour Clubic

On note malgré tout une différence de taille entre les deux versions en notre possession. Le Function TKL profite de keycaps en ABS, là où le MiniTKL réalisé avec le bluider de NZXT se pare de touche en PBT. Question durabilité il n’y a pas photo, le PBT tiendra beaucoup mieux dans le temps et ses inscriptions ne s’effaceront pas au bout de quelques mois. En revanche, ces keycaps changent la donne en matière d’éclairage, comme en attestent nos photos.

Test NZXT Function © Matthieu Legouge
... contrairement aux keycaps en ABS © Matthieu Legouge pour Clubic

Un clavier durable grâce à ses switches remplaçables à chaud

De base, les trois variantes du Function sont livrées avec des contacteurs Gateron Red. Il n’y a qu’en passant par le configurateur qu’il est possible de choisir d’autres switches moyennant un petit surplus sur la facture, comme nous l’avons vu précédemment. Nos deux modèles nous ont été livrés avec leurs switches de base, ce sont des contacteurs linéaires qui demande une force d’activation de 45 grammes, disposent d’une course totale de 4 mm et un point d’activation situé à 2 mm. À partir du moment où l’on apprécie le toucher linéaire, ces contacteurs font parfaitement l’affaire.

Test NZXT Function © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


L’intérêt du clavier de NZXT réside toutefois dans le fait de pouvoir remplacer ces switches à la volée. Cela offre d’abord des perspectives de personnalisation, par exemple en remplacement les interrupteurs ZQSD par un autre type de switches en fonction des préférences. Surtout, le Function est un clavier qui peut être conservé de longues années : il suffira de remplacer les contacteurs défaillants. Grâce aux sockets compatibles MX 5 broches, il ne sera pas difficile de trouver des pièces de rechange, à l'instar des keycaps. NZXT fournit par ailleurs une pince et un extracteur de touches bien pratiques.

Test NZXT Function © Matthieu Legouge
Test NZXT Function © Matthieu Legouge


À l'usage, le clavier est très agréable au quotidien, en termes de confort de frappe comme de sonorité. Les switches linéaires n’émettent en effet quasiment aucun bruit tandis que la percussion de la touche sur le châssis en aluminium reste très discrète, au pire étouffée. Seule la touche Espace génère un son dérangeant : les stabilisateurs gagneraient sans doute à être lubrifiés.

NZXT CAM : que vaut le logiciel compagnon de ce clavier ?

NZXT CAM est le logiciel qui prend en charge l’ensemble des produits de la marque, des kits de watercooling aux ventilateurs en passant par les bandes LED. Il offre divers outils de monitoring pour garder un œil sur sa machine, sans oublier les options d’overclocking. Comme pour la souris NZXT Lift, un nouvel onglet est au menu pour les claviers Function.

NZXT CAM © Matthieu Legouge
NZXT CAM © Matthieu Legouge


Les possibilités sont relativement réduites. Il s’agira de venir personnaliser coloris et effets du rétroéclairage, avec un paramétrage touche par touche. NZXT CAM permet aussi d’enregistrer des macros et c’est à peu près tout. Notons pour finir que quatre profils différents peuvent être enregistrés grâce à la mémoire embarquée de ce clavier.

NZXT Function : l'avis de Clubic

8

Les claviers Function sont une entrée en la matière parfaitement réussie et maîtrisée pour NZXT. Le fabricant réunit avec brio tout ce que les amateurs de claviers mécaniques peuvent attendre d’un tel produit, tout en ajoutant des options de personnalisation intéressantes via son builder.

Outre ses qualités indéniables, le Function est décliné en trois formats différents et bénéficie de switches interchangeables, ce que peu de constructeurs proposent. Parmi les concurrents de NZXT, les claviers Logitech G Pro X, Ironclad GG, ou Mountain Everest Max, sont à l’image du Function : originaux, durables, mais coûteux. En revanche il s’agit de claviers que l’on peut facilement conserver de très longues années à partir du moment où l’on en prend soin… ce qui n'est pas toujours le cas de modèles plus accessibles, aux contacteurs soudés. En considérant ces arguments, le tarif demandé paraît justifié, d'autant que le prix élevé concerne surtout les claviers conçus via le configurateur NZXT BLD.

Le Function n’a par ailleurs que peu de faiblesses ; nous aurions toutefois grandement apprécié disposer de stabilisateurs lubrifiés histoire de profiter de meilleures sensations à l’activation et réduire encore les quelques nuisances sonores qui persistent.

Les plus

  • Diversité de l'offre et personnalisation
  • Contacteurs interchangeables
  • Design et qualité de fabrication
  • Format compact

Les moins

  • Tarif épicé via le builder
  • Peu d'options avec le logiciel
  • Stabilisateurs non lubrifiés
  • Pas d'USB pass-through
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Bombing_Basta
Mouais, j’vais faire mon chauvin de base et continuer de conseiller ce clavier 2 fois moins cher…<br /> Clubic.com – 14 Apr 22<br /> Test du clavier GG Ironclad : un modèle de rêve pour tous les joueurs... et...<br /> Presque sorti de nulle part, l’Ironclad est un clavier jeu vidéo qui ne profite pas du soutien d’un grand nom tel ASUS ou Corsair. « Designed by GG » comme le souligne le site officiel, il semble pourtant réaliser l’impossible : faire la nique à des...<br />
Urleur
De base c’est intéressant en format TKL, mais le prix des options surtout au format mini pique les yeux, c’est dommage car la concurrence est féroce, mieux vaut attendre qu’il soit en solde.
Gloumouf
J’arrive à 240€ avec un mini et des Silent Black O_o’<br /> C’est n’importe quoi non?<br /> On ne peut même pas vraiment personnaliser les couleurs des touches. (gris ou noir, pas possibilité d’avoir deux tons) et les couleurs d’accentuation sont moches.<br /> Bref, je vais rester sur mon Ducky One2SF à moitié prix!
keyplus
des touches blanches gravées en noires c est plus lisible
ypapanoel
Faisez gaffe!<br /> c’est une arnaque ces claviers mécaniques : trop cher pour ce que c’est : un membrane correct il peut vous faire 10 ans de frappe (sauf à s’acharner sur ZQSD), en plus confortable, moins bruyant.<br /> réfléchissez bien avant d’investir : à moins d’être en pro gamer compète, le gain est minime pour un prix qui s’envole.<br /> Après en général pour les touches personnalisées et pleines de couleurs… oui c’est bien.
gamez
2x moins cher?<br /> ah non il est 1.5x plus cher.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Nouveau Matebook D16 : Huawei offre un rafraîchissement bienvenu à son ultraportable
Les Radeon 7000 RDNA3 pourraient avoir des unités similaires aux Tensor Cores de NVIDIA
Les monstrueux Threadripper Pro 5000WX débarquent pour la modique somme de 7 000 dollars
Huawei annonce son Matebook 16S avec du i7 et du i9, prêt à chasser sur les terres du Macbook Pro ?
NZXT lance deux boîtiers de capture/streaming
Pourquoi le nouveau MacBook Air mérite plus votre attention que le MacBook Pro M2
Cette superbe webcam Logitech est à prix cassé pour les soldes Cdiscount !
Sans surprise, la GeForce GTX 1630 se révèle moins rapide que la Radeon RX 6400
Intel Arc Alchemist : des cartes graphiques professionnelles en fuite ?
Apple bosse (évidemment) sur un M2 Pro, Max, Ultra et Extreme, mais pour quelles machines ?
Haut de page