C'est confirmé : les laitues qui poussent sur l'ISS sont aussi bonnes que sur Terre

09 mars 2020 à 13h05
0
laitue NASA
© NASA

Entre les laitues, les haricots et les cookies, les astronautes de l'ISS auront bientôt de quoi se régaler. Goûtées par les astronautes depuis 2015, de nouvelles analyses ont confirmé que les laitues ayant poussé sur la station sont aussi bonnes pour l'équipage que les légumes poussant sur Terre.

L'étude parue vendredi 6 mars s'est attardée à analyser la vie microbiologique et les données nutritionnelles de ces plantes, afin de s'assurer qu'elles apporteraient aux astronautes tout ce dont ils ont besoin.


Produits Veggie

En 2014, la Station spatiale internationale s'est dotée d'un nouveau système dédié à la culture de légumes, appelé système Veggie. Pendant deux ans, de 2014 à 2016, les astronautes ont ainsi fait pousser des laitues romaines. En 2015, les astronautes avaient déjà pu récolter ce qu'ils avaient semé 33 jours auparavant. À l'époque, après de premières analyses, les trois membres de l'équipage Scott Kelly, Kjell Lindgren et Kimiya Yui avaient pu goûter le fruit - ou plutôt le légume - de leur travail.

Mais des laitues ont aussi été envoyées sur Terre pour des études complémentaires. Le texte résume : « Le but de cette étude était de déterminer les effets des conditions environnementales de l'ISS et de Veggie sur la qualité microbiologique et nutritionnelle de la laitue cultivée (à bord) et destinée à la consommation de l'équipage ». Elle ajoute : « La clé de ce travail consiste à déterminer la sécurité microbiologique des aliments cultivés sur Veggie ».

Son introduction précise notamment que « des écrans éliminent les grosses particules de l'air de la cabine avant qu'elles ne traversent la chambre de croissance des plantes. Cependant, aucun niveau de filtration n'est présent, de sorte que les plantes qui poussent dans Veggie sont exposées à des constituants microbiens ou chimiques présents dans l'environnement de l'ISS ».


Ajouter de la variété

L'étude confirme les tests réalisés dans l'espace : les laitues ayant poussé sur l'ISS ne présentent aucun danger. Elle conclut : « Grâce à des méthodes culturales et non culturales d'analyse microbienne, les tests Veggie ont démontré diverses communautés microbiennes sans pathogènes humains potentiels détectés et pourraient donc fournir un complément sûr au régime alimentaire des astronautes ».

Coté nutriments, elle insiste sur la volonté de la NASA de rechercher « des cultures candidates à fort potentiel de complémentation alimentaire, compte tenu des contraintes liées à l'alimentation spatiale actuelles ». Et sur ce point également, les pousses de l'ISS ont montré une quantité de nutriments comparable à leurs homologues terrestres.

À Newsweek, Christina Khodadad et Gioia Massa, deux des auteurs de l'étude ont déclaré : « Pour le moment, nous ne pouvons pas garantir que nous aurons un régime alimentaire répondant aux besoins de l'équipage pour des missions plus longues [...], donc une solution potentielle sera de compléter les produits préparés avec des produits frais ». Elles ajoutent : « Cette (laitue) fournira des vitamines et d'autres nutriments, des saveurs, des textures et de la variété aux produits préparés ».

Source : CNN
11
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top