Dans l'ISS, la télémédecine à l'œuvre pour soigner les astronautes depuis la Terre

04 janvier 2020 à 12h05
0
astronaute-iss

La NASA a dû faire face à un problème de santé potentiellement dangereux touchant un astronaute à bord de l'ISS, une thrombose veineuse s'était en effet logée dans sa jugulaire. N'ayant pas le temps d'envoyer un spécialiste à bord de la station, l'Agence spatiale a fait appel à un spécialiste qui l'a soigné à distance.

Ce n'est pas pour rien si les astronautes doivent avoir une santé de fer. En plus d'être soumis à des conditions particulièrement extrêmes, il doivent absolument éviter le moindre souci sanitaire car dans certains cas, les soigner peut s'avérer très difficile, voire impossible pour les situations d'urgence.

Un traitement à distance

Un astronaute en mission à bord de l'ISS, dont le nom n'a pas été dévoilé, participait à une étude afin de comprendre l'impact de la microgravité sur les fluides corporels. Une échographie a alors été pratiquée sur son cou, et elle a mis au jour la présence d'une thrombose dans sa veine jugulaire. Il s'agit de la formation d'un caillot de sang qui peut être très dangereux s'il se déplace près du cœur ou dans les poumons.

Lorsqu'il a été diagnostiqué, l'astronaute avait déjà passé deux mois dans l'espace, pour une mission qui devait s'étendre sur six mois. La NASA a alors fait appel à Stephan Moll, spécialiste des caillots de sang de l'université de Caroline du Nord. Ne disposant pas d'assez de temps pour aller traiter la pathologie lui-même, le médecin a dû rapidement réfléchir à une solution à distance.

Heureusement, un médicament anticoagulant, était présent à bord de l'ISS : ce type de traitement est privilégié pour soigner les thromboses veineuses.

Mission réussie !

Le médicament n'était toutefois pas présente en grande quantité dans la station, le spécialiste a donc dû établir un traitement spécifique en attendant que d'autres puissent y être acheminés. Pendant 40 jours, l'astronaute a subi des injections d'enoxaparine et à partir du 43e jour, une autre substance, anticoagulante également, lui a été administrée par voie orale, comme le détaille une étude parue dans The New England Journal of Medicine.

Au total, le traitement a duré 90 jours, et l'astronaute était suivi de près par Stephan Moll, avait qui il échangeait régulièrement via mail ou téléphone : “c'était incroyable de recevoir un appel d'un astronaute dans l'espace. Ils voulaient juste me parler comme s'ils étaient l'un de mes autres patients. Et Étonnamment, la connexion téléphonique était meilleure que lorsque j'appelais ma famille en Allemagne, même si l'ISS se déplace à plus de 27 000 km/h”, a déclaré le spécialiste.

Néanmoins, il a fallu être très vigilant lors du retour de l'astronaute sur Terre. Ce voyage peut en effet être particulièrement virulent, et les anticoagulants peuvent provoquer des hémorragies internes en cas de blessures ou de chocs. Afin d'éviter le moindre risque, le traitement a été arrêté quatre jours avant la descente, et n'a pas été repris ensuite puisque le caillot était soigné.

Une pathologie causée par le voyage dans l'espace ?

Malgré le succès de cette télémédecine inédite, Stephan Moll continue de collaborer avec la NASA. La présence de ce caillot sur une personne en bonne santé a en effet interpellé les chercheurs. On sait d'ores et déjà que les astronautes subissent des changements dans leur corps : est-ce là une conséquence jusqu'alors inconnue des voyages dans l'espace ?

Ce cas n'est donc pas surtout pas à prendre à la légère, d'autant plus lorsque l'on prend en considération les futures missions sur la Lune, et potentiellement Mars.

Source : Science Daily
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top