Objectifs Lune 2024 et Mars 2033 : la NASA consolide un ambitieux plan de conquête spatiale

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
04 avril 2019 à 10h25
12
Buzz Aldrin et drapeau des Etats Unis D'Amérique Lune

Après avoir clairement établi ses priorités, l'agence spatiale américaine vient de faire entendre que son calendrier prévisionnel pour un retour sur la Lune, ainsi que pour la conquête de Mars, doit avancer le plus rapidement possible afin de coïncider avec ces nouvelles échéances.

Les larges ambitions de la NASA concernant un retour sur la Lune, la conquête de Mars, ou encore l'exploration du système solaire externe, font la Une des médias ces derniers mois et nous sommes nombreux à être enthousiastes face à de telles annonces, ainsi que de voir la plus célèbre des agences spatiales réinvestir massivement son domaine.

Des astronautes sur Mars dès 2033 ?

Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA, vient de faire savoir cette semaine lors d'une audience devant le Congrès que la NASA compte désormais atterrir sur Mars d'ici 2033. Pour atteindre cet objectif, l'agence spatiale devra également avancer son programme lunaire avec un retour des astronautes sur notre satellite pour 2024 au plus tard, alors que l'on entendait il y a encore quelques semaines que ce projet ne serait pas réalisé avant 2026. Rappelons également que les ambitions initiales de la NASA faisaient mention d'un départ à destination de Mars d'ici 2043 !

Cette nouvelle date pour un retour d'astronautes sur la Lune aurait-elle pu être motivée par la volonté du président des États-Unis, Donald Trump ? En effet, s'il venait à briguer un deuxième mandat, 2024 marquerait alors sa dernière année à la Maison-Blanche avant de nouvelles élections. Cette nouvelle échéance parait donc hautement symbolique pour celui qui, un temps, aurait même envisagé d'attribuer un budget quasi illimité à la NASA.

La NASA a-t-elle les yeux plus gros que le ventre ?

En outre, il est légitime de se poser de nombreuses questions par rapport à cette nouvelle date annoncée par Jim Bridenstine, ancien membre du Congrès qui a été nommé il y a tout juste un an à la tête de la NASA par Donald Trump lui-même. Les récentes annonces sur les retards de développement du lanceur SLS - Space Launch System - laissent présager que cette échéance est peut-être trop optimiste. Néanmoins, en ayant recours à des sociétés privées telles que SpaceX ou ULA, les chances de voir des astronautes fouler une nouvelle fois la surface de la Lune dans les cinq années à venir s'épaississent.


Nous devrions rapidement en savoir plus sur cette nouvelle échéance puisque Jim Bridenstine devrait présenter une demande de budget mis à jour en prenant en compte ses nouveaux éléments d'ici le 15 avril 2019. Espérons que si cette nouvelle se concrétise, la NASA continuera également de travailler et d'allouer un budget suffisant sur ses multiples projets scientifiques, comme le développement du télescope spatial James Webb, ou encore la mission Europa Clipper, des projets légèrement moins médiatiques qu'un retour sur la Lune ou la conquête de la planète rouge mais qui représentent un très grand intérêt scientifique.

Source : Phys.org.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Powerbeats Pro : 9h d'autonomie en écoute pour 249€, sortie prévue en mai
L'adaptation du classique After Burner de retour gratuitement sur le Play Store
L’Apple Watch Series 5 aurait un écran OLED fourni par Japan Display
La technologie hybride de Toyota bientôt accessible en open-source
Baromètre nPerf : Bouygues propose la meilleure couverture 4G nationale, Free bon dernier
🔥 Panorama des offres fibre : Freebox, Livebox Orange, RED Box, BBox Bouygues (avril 2019)
Mohammed Adnène Trojette devient le nouveau conseiller au numérique de l'Elysée
Les Américains se méfient toujours des voitures autonomes, selon un sondage
Le Royaume-Uni repousse encore le blocage du porno aux mineurs (qui prévoient déjà un VPN)
Haut de page