Programme lunaire de la NASA : SpaceX en bon trublion ?

Matthieu Legouge
Par Matthieu Legouge, Spécialiste Image.
Publié le 19 février 2019 à 11h04
Lune

Cap sur la Lune pour la NASA. La célèbre agence spatiale vient en effet de faire un pas de plus qui confirme sa stratégie de retourner sur la Lune, objectif principal de l'agence depuis le début de l'ère Trump et la signature de la Space Policy Directive 1, en 2017.

Avec le lancement de son appel à projet destiné au secteur privé pour la conception d'un atterrisseur lunaire, ainsi que son ambitieux partenariat CLPS - Commercial Lunar Payload Services - annoncé en décembre dernier, la NASA affirme sa volonté de retourner sur la Lune « le plus vite possible ». Seulement, les plans de l'agence, notamment la conception de son lanceur SLS, de la station spatiale lunaire Gateway, ainsi que d'un atterrisseur lunaire, pourraient bien se voir perturber par un innovant trublion : SpaceX.

Nasa - voyage lunaire 2028
© NASA

Pourquoi Super Heavy Starship (BFR) supplantera le projet de la NASA ?

Nombre de sociétés privées sont déjà sur les starting-blocks pour répondre à cet appel d'offres de la NASA : Boeing, Blue Origin, Moon Express, ou encore Astrobotic et Lockheed Martin. Néanmoins, le travail de développement actuellement en cours du côté de chez SpaceX, à Boca Chica au Texas, pourrait bien compliquer les plans de l'agence spatiale américaine.

L'entreprise spatiale du fantasque Elon Musk travaille effectivement sur son BFR - récemment renommé Super Heavy Starship - un lanceur lourd 100 % réutilisable surmonté d'un vaisseau spatial qui permettra peut-être de voyager jusqu'à Mars. Startship Hopper, son prototype, est déjà pratiquement assemblé pour un premier vol d'essai.

Des voyages vers la Lune avant 2028

Dans les faits, Starship Super Heavy pourrait donc être disponible assez rapidement, bien avant la date de 2028 prévue dans le planning de la NASA pour envoyer des astronautes sur la Lune. D'autre part, le vaisseau spatial mis au point par SpaceX ne nécessitera pas la construction d'une station orbitale lunaire en vue d'être utilisée comme une « passerelle » pour les voyages Terre-Lune, bien que celle-ci puisse tout de même se révéler utile. En outre, même si la date de lancement parait légèrement optimiste, SpaceX a déjà passé un contrat avec un milliardaire japonais afin d'emmener un groupe d'artistes en orbite autour de la Lune en 2023 !

Elon Musk pourrait bien répondre à l'appel d'offres de la NASA en proposant cette solution. L'agence spatiale américaine pourrait alors se voir dans l'obligation de réviser ses plans, car si SpaceX peut organiser des voyages directs à destination de la Lune avant 2028, faut-il construire Gateway, la petite station spatiale lunaire qui est censée servir d'escale pour les voyages entre notre planète et son satellite ?

Source : The Hill

Matthieu Legouge
Par Matthieu Legouge
Spécialiste Image

Pigiste pour Clubic depuis 2018, j’ai d’abord pris la plume pour parler d’actualités, avant de me spécialiser peu à peu sur les catégories PC & Gaming, notamment les écrans et périphériques, ainsi que l’image et le son, plus particulièrement tout ce qui touche au Home Cinema : les téléviseurs, vidéoprojecteurs et barres de son.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (6)
ybregeon1976

Musk a de l’audace, de la motivation et de la ténacité, ce qui manque a ses concurrents. Je suis effectivement prêt a parier que SpaceX sera la première entreprise privée a poser le pied sur la lune.

Fulmlmetal

Relativisons les dates annoncée par Musk, il a toujours été ultra optimiste. Par exemple la Falcon Heavy devait être lancée en 2013, elle n’a volé qu’en … 2018.

manu0086

Musk ne fait que du marketing sans se soucier de la faisabilité… il met la pression sur ses ingénieurs après chacune de ses déclarations non contrôlées.

Son “vaisseau” est d’un ridicule incroyable… tu crois qu’un engin se faisant décapiter par une bourrasque de vent peut aller dans l’espace en un seul morceau?
Son vaisseau n’est même pas en l’état de prototype, il n’y a que les moteurs qui fonctionnent, c’est une coquille d’oeuf complètement vide et fragile actuellement.

Si le vaisseau final voir le jour, il ne ressemblera pas du tout à ce produit marketing.

Bref, les touristes dans l’espace, ce n’est pas SpaceX qui effectuera ce premier pas, beaucoup trop de retard et d’autres chats à fouetter.

illuminati

En réalité Falcon Heavy a été repoussé à plusieurs reprises à cause des avancées faites sur le Falcon 9. Celui-ci devenait de plus en plus puissant à chaque nouvelle version, rendant inutile le Falcon Heavy. En fait les moteurs du F9 ont doublé de puissance en quelques années. Le FH a été lancé lorsque la puissance maximale des moteurs a été atteinte. Il aurait été stupide de lancer rapidement un Falcon Heavy qui aurait été égalé par un Falcon 9 “Block 5” quatre ans plus tard.

illuminati

Ton QI semble bien bas.
Désolé pour tes descendants.

manu0086

Ahah, on en reparle dans un an, tu verra la nouvelle gueule de son Starship s’il n’a pas été complètement annulé d’ici là.