Programme lunaire de la NASA : SpaceX en bon trublion ?

le 19 février 2019 à 11:04
 0
Lune

Cap sur la Lune pour la NASA. La célèbre agence spatiale vient en effet de faire un pas de plus qui confirme sa stratégie de retourner sur la Lune, objectif principal de l'agence depuis le début de l'ère Trump et la signature de la Space Policy Directive 1, en 2017.

Avec le lancement de son appel à projet destiné au secteur privé pour la conception d'un atterrisseur lunaire, ainsi que son ambitieux partenariat CLPS - Commercial Lunar Payload Services - annoncé en décembre dernier, la NASA affirme sa volonté de retourner sur la Lune « le plus vite possible ». Seulement, les plans de l'agence, notamment la conception de son lanceur SLS, de la station spatiale lunaire Gateway, ainsi que d'un atterrisseur lunaire, pourraient bien se voir perturber par un innovant trublion : SpaceX.

Nasa - voyage lunaire 2028
© NASA

Pourquoi Super Heavy Starship (BFR) supplantera le projet de la NASA ?


Nombre de sociétés privées sont déjà sur les starting-blocks pour répondre à cet appel d'offres de la NASA : Boeing, Blue Origin, Moon Express, ou encore Astrobotic et Lockheed Martin. Néanmoins, le travail de développement actuellement en cours du côté de chez SpaceX, à Boca Chica au Texas, pourrait bien compliquer les plans de l'agence spatiale américaine.

L'entreprise spatiale du fantasque Elon Musk travaille effectivement sur son BFR - récemment renommé Super Heavy Starship - un lanceur lourd 100 % réutilisable surmonté d'un vaisseau spatial qui permettra peut-être de voyager jusqu'à Mars. Startship Hopper, son prototype, est déjà pratiquement assemblé pour un premier vol d'essai.

Des voyages vers la Lune avant 2028


Dans les faits, Starship Super Heavy pourrait donc être disponible assez rapidement, bien avant la date de 2028 prévue dans le planning de la NASA pour envoyer des astronautes sur la Lune. D'autre part, le vaisseau spatial mis au point par SpaceX ne nécessitera pas la construction d'une station orbitale lunaire en vue d'être utilisée comme une « passerelle » pour les voyages Terre-Lune, bien que celle-ci puisse tout de même se révéler utile. En outre, même si la date de lancement parait légèrement optimiste, SpaceX a déjà passé un contrat avec un milliardaire japonais afin d'emmener un groupe d'artistes en orbite autour de la Lune en 2023 !

Elon Musk pourrait bien répondre à l'appel d'offres de la NASA en proposant cette solution. L'agence spatiale américaine pourrait alors se voir dans l'obligation de réviser ses plans, car si SpaceX peut organiser des voyages directs à destination de la Lune avant 2028, faut-il construire Gateway, la petite station spatiale lunaire qui est censée servir d'escale pour les voyages entre notre planète et son satellite ?

Source : The Hill

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Une vulnérabilité découverte par un expert en sécurité permettait à des personnes mal intentionnées d’accéder à certaines données utilisateurs depuis Google Photos.
Trois personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir diffusé en streaming et illégalement des matchs de Premier League.
Hier, la page de l’Apple Store australien dévolue aux AirPods, affichait une nouvelle photo de l’AirPower. Cette dernière mettait en scène la recharge simultanée d’un boîtier d’AirPods et d’un iPhone XS grâce au tapis de recharge par induction d’Apple annoncé en 2017.
La capitale a décidé de durcir le ton face à la multiplication des trottinettes, vélos et scooters en libre-service, qui provoquent de plus en plus d’accidents.
Les mots de passe d’entre 200 et 600 millions d’utilisateurs ont été accessibles à une grande partie des employés du réseau social. Facebook va prévenir les personnes touchées et les inviter à le modifier.
13:32 | Facebook
Xiaomi est en forme en ce début d’année. Après un impressionnant Mi 9, le constructeur chinois renouvelle son entrée de gamme avec le Redmi Note 7, l’indétrônable champion du rapport qualité-prix.
À l’heure où nous rédigeons ces lignes, Nick Hagues et Anne McClain se préparent à leur première sortie extravéhiculaire depuis qu’ils ont rejoint la station spatiale internationale le 15 mars à l’aide du vaisseau Soyouz. Une sortie de l’ISS à suivre en direct sur la chaîne YouTube de la NASA.
12:19 | Espace
À l’instar du service de streaming musical, la société russe de cybersécurité Kaspersky s’oppose à la politique de distribution de la firme à la pomme sur son App Store.
11:47 | Kaspersky
BMW va proposer un total de 12 voitures électriques dans son catalogue d'ici 2025.
Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
NVIDIA cherche à rassurer. Dans le cadre d’un événement dédié à ses actionnaires, la firme au caméléon a fait part de son optimisme sur les performances de sa gamme Turing sur le marché. On apprend notamment que cette dernière se vend mieux que la génération Pascal en son temps.
Une vidéo de prise en main du prochain Galaxy Fold de Samsung laisse entrevoir une marque bien visible une fois l’écran déplié. Cependant, le téléphone présenté pourrait n’être qu’un prototype qui aurait fuité des usines d’assemblages de la marque.
Alors que la nouvelle génération approche, Microsoft semble avoir envie de donner un ultime élan à sa Xbox One avec une version qui misera tout sur le dématérialisé.
scroll top