SpaceX : un premier test pour le moteur Raptor destiné à Starship

Matthieu Legouge Contributeur
08 février 2019 à 19h58
0
Raptor - BFR Starship

L'ambitieuse entreprise qui entend partir à la conquête de Mars vient tout juste de dévoiler une version « totalement repensée » du moteur Raptor. Dans une courte série de vidéos haute en couleur et en son, la firme américaine a présenté ses premiers tests statiques des moteurs Raptor destinés à équiper son prochain lanceur orbital Super Heavy ainsi que son véhicule spatial Starship.

On le sait, Elon Musk aime enflammer la Toile et les réseaux sociaux avec ses tweets. Littéralement, cette fois-ci, puisqu'il a dévoilé en vidéo les premiers essais de mise à feu statique du moteur Raptor qui sera utilisé sur la Big Falcon Rocket (BFR), récemment renommée Super Heavy pour l'étage principal (le lanceur) et Starship pour le véhicule spatial.

Une première mise à feu tonitruante


C'est le tout premier test grandeur nature pour le moteur Raptor. Développée depuis 2011 par SpaceX, cette nouvelle version du moteur Raptor n'avait jusqu'ici pas encore été mise à feu, seuls certains composants et prototypes avaient subi des batteries de tests au centre spatial Stennis de la NASA.

Réalisée sur un banc d'essai du centre de R&D de SpaceX à McGregor au Texas, la mise à feu du moteur Raptor a été pour le moins tonitruante. Ce moteur, dont Elon Musk affirme qu'il a été « entièrement repensé », est le premier modèle chez SpaceX à utiliser un mélange de méthane et d'oxygène liquide, il est supposé être bien plus efficace que les actuels moteurs Merlin grâce à son cycle de combustion étagée et devrait permettre une poussée dans le vide de l'ordre de 2500 kN (250 tonnes de poussée). En outre, le Raptor est conçu pour être bien plus robuste ; au-delà de sa puissance, il devrait donc avoir une durée de vie supérieure au moteur Merlin.

Sur ces deux courtes vidéos tonitruantes (attention à vos tympans), on peut constater une légère coloration verte qui n'a pas manqué de soulever de nombreuses interrogations de la part des internautes. Elon Musk a répondu en expliquant qu'elle était due à « une saturation de la caméra ou à un peu de cuivre provenant de la chambre à combustion ».


Un premier test en orbite basse avec Starship Hopper


Les premiers tests en conditions réelles devraient avoir lieu d'ici quelques semaines. SpaceX prévoit en effet d'équiper son prototype Starship Hopper de trois de ces moteurs afin d'atteindre l'orbite basse.

Sur la version finale du BFR, SpaceX entrevoit d'équiper son véhicule spatial Starship avec 7 de ces moteurs Raptor, alors que l'étage principal du combo, Super Heavy, en comportera 31 !
Modifié le 09/02/2019 à 13h33
6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top