Mr Stevens, le navire de SpaceX, très proche d’un essai de récupération de coiffe réussi

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
04 février 2019 à 12h17
4
spacex-mr-steven-914x557.jpg
Mr Stevens © SpaceX

Alors que le système de récupération du premier étage de Falcon 9 a déjà fait ses preuves, SpaceX espère bientôt être en mesure de récupérer également les coiffes de son lanceur. Dans son dernier essai, le navire Mr Stevens était à deux doigts de parvenir à recevoir une partie de la coiffe dans son filet, manque de bol ce n'est pas encore pour cette fois-ci !

À quand une tentative réussie pour Mr Stevens ?

Mr Stevens, le navire de récupération des coiffes des fusées de SpaceX, n'était à vraiment pas grand-chose de récupérer la demi-coiffe avec son large filet tendu dans l'air à l'aide de ces quatre bras en acier. Pourtant larguée à l'aide d'un hélicoptère dans le cadre d'un test de récupération, la demi-coiffe a bel et bien touché le filet de Mr Stevens avant de rejoindre les eaux salées de l'océan Pacifique. La vidéo ci-dessous, publiée par SpaceX sur Twitter nous montre le déroulement des opérations, mais surtout à quel point cette tâche qui nous semble abordable se révèle finalement assez complexe à mettre en œuvre.



Cette difficulté provient surtout du fait que les coiffes doivent être récupérées sèches, hors de l'eau. Effectivement, le contact avec l'eau salée est extrêmement corrosif, notamment pour les éléments sensibles qui constituent la coiffe. Bien que le repêchage en mer soit la solution la plus facile, SpaceX tente de développer une alternative afin de récupérer des coiffes réutilisables et en bon état de fonctionnement. Séparé en deux au moment de libérer sa charge utile, les demi-coiffes sont ralenties et guidées par des parachutes équipés de GPS. SpaceX espère être en mesure de récupérer les deux parties de la coiffe en déployant deux navires Mr Stevens à chaque lancement de Falcon 9.

Un élément couteux et difficile à produire

La coiffe est un élément essentiel puisque c'est elle qui protège la charge utile lors de la traversée de l'atmosphère terrestre du lanceur. Seulement, elle représente un coût important, environ 6 millions de dollars (10 % du coût total du lanceur), mais est surtout assez difficile à produire. SpaceX entend être en mesure de récupérer jusqu'à 50 % des coiffes de ses lanceurs dans les années à venir.

Notons tout de même que l'entreprise américaine semble ici très proche de la réussite. Alors que les premiers essais de récupération de coiffe avaient manqué leur cible de plusieurs centaines de mètres, il n'était plus question que de quelques centimètres dans ce dernier essai, la coiffe touche même le filet avant de glisser dans l'océan !

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

4
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test Urbanears Luma : des écouteurs corrects, mais un peu retard
Supergiant Games (Hadès, Bastion) sort un vinyle anniversaire de ses meilleures musiques
Facebook : 40 États américains vont s'associer pour poursuivre en justice le réseau social
Boostez votre PC avec ce processeur Intel Core i5 9600K 3,7/4,6 GHz à prix Black Friday
Après une polémique, Microsoft modifie son
Accusée d'espionner ses salariés, Google se met à dos les représentants syndicaux américains
iPhone 6 : Euroconsumers demande une compensation de 60€ par propriétaire pour les ralentissements
Le SSD Crucial BX500 baisse encore de prix sur Amazon avant le Black Friday
Craquez pour ce PC Portable gamer Acer Predator et faites vous rembourser 200€ sur Cdiscount
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED ne veut voir aucun stream avant le 9 décembre
Haut de page