Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace

21 avril 2019 à 11h27
7
Astronaute Nasa

La NASA a mené une expérience sur deux jumeaux. L'un d'entre eux a passé près d'un an dans l'espace, tandis que l'autre est resté sur Terre. Et les analyses ont montré que l'organisme du premier avait connu des modifications notables.

Ces dernières années, les scientifiques de la NASA ont conduit une étude appelée « NASA Twins Study ». Son objectif était de comparer l'évolution des données biologiques et cognitives de deux jumeaux : Scott Kelly, qui a voyagé pendant 340 jours au sein de la Station spatiale internationale, et Mark Kelly, resté sur Terre pendant cette période. Les deux individus ont suivi le même protocole : analyses de sang, d'urine, tests de mémoire... Et les résultats ont soulevé quelques inquiétudes quant aux modifications opérées pendant un voyage spatial.

Voyage spatial : une cure de jouvence ?

En effet, la NASA a relevé que le corps de Scott Kelly avait subi des transformations étonnantes. Les scientifiques ont premièrement noté des changements au niveau du génome de l'astronaute. Et plus précisément concernant les télomères : ces éléments sont situés à l'extrémité des chromosomes et les protègent d'une détérioration. Mais avec le vieillissement (ou encore le stress et les radiations), ils se réduisent et remplissent moins bien leur rôle. Or, les chercheurs ont remarqué que chez Scott Kelly, les télomères ont au contraire vu leur taille augmenter ! Comme si ses cellules rajeunissaient.

Mais d'autres changements ont été notés dans l'organisme de l'astronaute. Plusieurs gènes, jusqu'à présent silencieux, se sont en effet activés lors de son voyage. Ce qui a pu avoir une incidence sur son système immunitaire. De même, ses résultats aux tests cognitifs se sont révélés moins positifs qu'auparavant.

Il est cependant difficile de tirer des conclusions de ces observations. Car l'apparition de ces changements peut avoir plusieurs causes (virus, régime différent...). Pour être plus catégorique, l'expérience nécessiterait d'être reproduite sur plusieurs individus.

Des risques pour la santé des astronautes ?

Quoi qu'il en soit, à son retour sur Terre, certaines transformations ont perduré. Ainsi, les chercheurs ont constaté que Scott Kelly présentait toujours des résultats moins bons lors des tests cognitifs. Mais ces performances inférieures peuvent également s'expliquer par le stress provoqué par la médiatisation de son histoire, ou encore par des douleurs ressenties par l'astronaute depuis son retour.

De plus, les scientifiques ont noté le maintien de certaines mutations génétiques. Des changements qui pourraient faire peser un danger sur la santé de Scott Kelly, voire augmenter le risque de cancer. Si ces conclusions demeurent incertaines, cela a suscité l'inquiétude d'experts quant aux futurs voyages sur Mars, qui prendraient plus d'un an.

Au contraire, d'autres modifications ont disparu peu de temps après le retour de Scott Kelly. Par exemple, les télomères des cellules de l'astronaute ont rapidement perdu leur allongement. Ce qui fait perdre l'espoir de voir l'espace comme une fontaine de jouvence. « Si c'était le cas, vous devriez rester là-haut indéfiniment », souligne Susan Bailey, coauteure de l'étude.

Source : The New York Times

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
BennyHill
Encore de l’argent jeter par la fenêtre pour une nième étude pas du tout scientifique, ou que de nom.<br /> A-t-on fait des tests cognitifs sur les deux jumeaux avant dans envoyer un dans l’espace? Si oui quels genres de tests?<br /> Vivre en isolement presque une année à certainement des répercussions psychologiques et non pas uniquement physique. Enfin tout est biologique c’est clair mais bouger un doigt n’est pas la même chose que pensée à résoudre un problème ou à ce sentir isolé.<br /> Il aurait fallu que son frère jumeau sur Terre soit en isolement aussi et qu’il fasse le même travaille, les mêmes exercices, ait la même alimentation, puisque communiqué de la même manière, etc. que son frère dans l’espace.<br /> On a beau être scientifique cela ne garantie en aucune manière que l’on fait de la science correctement.
Nehi
L’exercice et la nutrition n’altère pas le génome…
brichmarsa
@Nehi Mais les rayonnement spatiaux, oui.
mcbenny
En gros, si on migre dans l’espace, on va vivre plus longtemps et devenir complêtement cons. Comme si on restait sur Terre donc.
claudemc
+1
Nmut
@BennyHill<br /> De l’argent jété par les fenêtres?<br /> Bien sur que les astronautes/cosmonautes/spationautes sont étroitement surveillés avant, pendant et après pour voir les impacts de leur “voyage”. Il y a plusieurs but: déjà s’assurer que le risque est réduit (on sait que ce n’est pas bon pour eux de toute façon) et voir si on peut trouver des applications médicales.<br /> Dans le cas des jumeaux Kelly, ils sont très proches dans leur hygiène de vie, leur travail, leur résultats pré-vol donc l’opportunité a été utilisée pour comparer les résultats des deux hommes. Il n’y a pas eu de conclusion définitive, juste des constatations (bien sur le panel n’est pas représentatif! :-P).<br /> Je ne vois pas ce qui n’est pas scientifique dans cette démarche…
Feladan
Rien, fallait juste étaler la confiture tu comprends ^^
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
🔥 Top 3 des meilleurs VPN pour profiter de Game of Thrones en streaming !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
Haut de page