La NASA fait appel aux universités pour développer des habitats spatiaux autonomes

le 11 avril 2019 à 07h11
0
habitat mars
© Shutterstock.com

15 millions de dollars : c'est la somme que la NASA compte allouer à deux nouveaux instituts de recherche en technologies spatiales (STRI) dirigés par des universités. Leur objectif : développer des systèmes autonomes et résilients pour les futurs habitats lunaire et martien.

Alors que la NASA vient d'annoncer les trois gagnants de son concours « 3D Printed Habitat Challenge  »qui consistait pour les 18 équipes participantes à concevoir, à l'aide de logiciels de modélisation 3D, des projets d'habitats martiens en mesure de résister aux conditions extrêmes de la planète rouge, l'agence spatiale entend bien faire en sorte que ces habitations soient intelligentes, autonomes et résilientes.

Assurer le maintien de la présence humaine sur la Lune


L'agence spatiale américaine nourrit de larges ambitions et a récemment évoqué un avancement du calendrier pour un retour d'astronautes sur la Lune, ainsi que pour la conquête de Mars. Sous le règne de Donald Trump, la NASA n'a plus une seconde à perdre pour replacer les États-Unis dans ce qui ressemble bien à une nouvelle course pour la conquête spatiale.

Les projets et les partenariats se multiplient et nous venons d'apprendre la création de deux nouveaux instituts de recherche en technologies spatiales dont le but sera de développer des habitats intelligents, SmartHabs, afin d'assurer le maintien de la présence humaine sur la Lune, et éventuellement sur Mars. Ces nouveaux instituts rejoignent donc les deux STRI créer en 2017, à savoir l'US-COMP (Ultra-Strong Composites by Computational Design) et Cubes (Center for the Utilization of Biological Engineering in Space).

Des habitats autonomes et résilients sur Mars


Le premier institut, désigné sous l'acronyme HOME (Habitats Optimized for Missions of Exploration), aura pour objectif d'aider à la conception d'habitats autonomes notamment grâce à la maintenance robotique, au machine learning et la fabrication additive. L'équipe HOME comprendra des chercheurs provenant de six universités différentes ainsi que des sociétés Sierra Nevada Corporation, Blue Origin et United Technology Aerospace Systems.

Deep space habitat
© NASA

Le second institut, baptisé RETHi pour Resilient ExtraTerrestrial Habitats institute, aura pour mission de chercher à concevoir des habitats résilients et capables de s'adapter et de se remettre des conditions extrêmes d'une planète telle que Mars ainsi que des perturbations imprévues. Quatre universités participeront à ce programme et utiliseront des technologies de pointe telles que la robotique modulaire et la simulation hybride pour parvenir à leurs fins.

15 millions de dollars viennent d'être alloués à ces deux projets, des programmes de recherches qui, selon la NASA, « sont nécessaires au développement de missions actuelles et futures ».

Source : Nasa
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top