"Un billet pour la Lune ? - Ça fera 1,6 milliard de dollars", répond la NASA

11 décembre 2019 à 17h41
0
Navette

La NASA a de nombreux projets pour la Lune. Parmi eux, vous avez très sûrement entendu parlé de la mission Artemis, qui prévoit d'envoyer des astronautes sur la Lune d'ici 2024. La fusée qui assurera le lancement de cette mission, le SLS (« Space Launch System ») vient de terminer son assemblage, désormais prêt pour les tests.

L'administrateur de la NASA, Jim Bridenstine a donné lundi 9 décembre une estimation du prix de chaque lancement : 800 millions de dollars par fusée pour une commande groupée, et 1,6 milliard de dollars pour une seule fusée. Un prix bien au-dessus de ceux de la concurrence.

Négociations avec Boeing

Jim Bridenstine souligne qu'il ne s'agit là que d'une estimation, et que la NASA « doit négocier la meilleure solution possible avec son interlocuteur principal, Boeing, afin d'établir un juste compromis entre le nombre de fusées et le coût de chacune d'elles ». Malgré le prix élevé annoncé, l'agence spatiale cherche à rassurer : le mois dernier, un courrier rendu public suggérait que le coût du SLS pouvait atteindre les deux milliards de dollars.

Quoi qu'il en soit, le projet reste controversé. Le Congrès américain s'est déjà prononcé sur la mission, et le président Donald Trump a déclaré que la NASA devait se concentrer davantage sur Mars plutôt que sur la Lune.

Les détracteurs pointent du doigt les prix pratiqués par les fusées commerciales. Le prix de la fusée Delta IV d'United Launch Alliance (ULA) avoisinerait pour sa part les 300 millions de dollars, alors que Space X parlerait de 60 millions de dollars pour sa Falcon 9.

Entre 20 et 30 milliards supplémentaires

Pour défendre son projet, la NASA met en avant le potentiel de son SLS, qui serait a priori en mesure de fournir une poussée 20 % plus importante que la fusée Saturn V, qui a propulsé les missions Apollo il y a un demi-siècle. Selon l'agence, les concurrents commerciaux ne seraient pas aussi puissants que le SLS, et à l'heure actuelle, leurs fusées ne seraient pas en mesure de transporter des êtres humains. De son côté le SLS serait capable, seul, d'emmener la capsule habitable Orion, et de grandes quantités de matériel jusqu'à la Lune.

Le programme Artemis a déjà demandé des sommes conséquentes pour son développement, et Jim Bridenstine a précédemment annoncé que la NASA aurait besoin de 20 à 30 milliards de dollars sur cinq ans, en plus de son budget annuel, pour la poursuite du projet. Pour trouver de tels fonds, l'agence cherche déjà à s'allier à des entreprises privées.

Source : CNN
Modifié le 12/12/2019 à 10h08
5
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top