La NASA parie sur la capsule habitable Orion en signant un contrat avec Lockheed Martin

Eric Bottlaender Contributeur
01 octobre 2019 à 10h01
0
La capsule Orion en preparation pour Artemis 1
La capsule Orion en preparation pour Artemis 1 // Crédits : NASA / Radislav Sinyak

En signant un contrat cadre avec Lockheed Martin jusqu'à 2030, la NASA s'engage à commander jusqu'à 12 capsules habitées Orion. De quoi soutenir le projet lunaire Artemis, à coup de milliards de dollars.

Avec son projet Artemis, la NASA s'est donné la difficile tâche de programmer un retour des américains sur la surface de la Lune pour 2024, puis de préparer pour 2028 des missions lunaires régulières.

On a marché sur la Lune, deuxième saison

Les deux premières missions Artemis sont actuellement en préparation et feront appel au lanceur super-lourd SLS (Space Launch System) et à la capsule Orion, qui pourra embarquer entre deux et quatre astronautes après une première mission inhabitée autour de la Lune en 2021.

Pourtant, il faut déjà penser aux missions suivantes, notamment celle qui devrait accueillir un homme et une femme pour aller (re)poser un pied sur la Lune. La NASA a donc signé un gros contrat cadre avec son sous-traitant Lockheed Martin, en s'engageant à commander entre 6 et 12 capsules Orion supplémentaires d'ici 2030. Et pour bien faire, l'agence américaine a tout de suite signé pour la fabrication des trois premières pour les missions Artemis 3, 4 et 5.

Et pour quelques milliards...

Le contrat signé avec le sous-traitant est faramineux : les trois véhicules Orion commandés coûteront à eux seuls 2,7 milliards de dollars à la NASA.

Mais, comme l'explique l'agence dans son communiqué, le fait de passer des commandes par groupes de trois capsules réduit considérablement la facture, puisque Lockheed Martin va pouvoir s'organiser sur le long terme. Un second contrat identique devrait être signé en 2022, pour un tarif de 1,9 milliards. Pourquoi cette économie de 800 millions ? Parce que les capsules seront réutilisées au fur et à mesure : d'abord les ordinateurs de bord, les panneaux de commandes et les sièges, puis la capsule toute entière, à l'exception de son bouclier thermique qui restera à usage unique.

Notons également que cette commande devrait représenter une bonne nouvelle pour l'industrie spatiale européenne : le module de service de la capsule Orion, nécessaire à la survie de ses occupants, est assemblé dans les locaux d'Airbus Defense & Space, à Cologne (Allemagne).

Source : NASA.
Modifié le 01/10/2019 à 15h48
5 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top