La mission de la NASA qui enverra une femme sur la Lune a un nom : Artemis

le 14 mai 2019 à 15h18
0
Atterrisseur lunaire
NASA

Le projet de la NASA d'envoyer pour la première fois une femme sur la Lune semble se concrétiser. C'est Jim Bridenstine, l'administrateur de l'agence, qui a enfin annoncé le nom symbolique de la mission ce lundi 13 mai.

Depuis que le vice-président Mike Pence a exprimé son souhait en mars dernier d'accélérer le mouvement concernant les projets lunaires, Jim Bridenstine s'est donné comme objectif de réunir un homme et une femme à bord de la fusée. Et c'est Artemis, un nom hautement symbolique, qui a été retenu pour désigner la prochaine mission spatiale prévue à l'horizon 2024.


Artemis et Apollo


Avec ce nom, rien n'est laissé au hasard. En effet, dans la mythologie grecque, Artémis est non seulement la sœur jumelle d'Apollon, mais il s'agit également d'une déesse associée à la Lune.

Un demi-siècle après les premiers pas de l'Homme sur la Lune, une femme va donc, à son tour, fouler le sol de l'astre. Elle sera accompagnée dans sa mission d'un astronaute masculin. Jim Bridenstine, qui a porté cette idée, se félicite de la décision de l'agence spatiale :« Je trouve très beau que 50 ans après Apollo, le programme Artemis transporte le prochain homme et la première femme sur la Lune ».

Avec Artemis, la NASA souhaite donner une image moderne de la conquête spatiale. Et qui dit modernité, dit ouverture vers plus d'égalité des sexes. Bridenstine a ainsi ajouté :« J'ai une fille de 11 ans et je veux qu'elle puisse se voir dans le même rôle que les prochaines femmes qui iront sur la Lune ».

Encore du chemin à parcourir


Artemis est un programme ambitieux, mais qui nécessite encore beaucoup de travail pour la NASA. En effet, pour mener à bien ce projet, l'agence spatiale doit développer du nouveau matériel et notamment des atterrisseurs lunaires, indispensables au bon déroulement de la mission.

La demande de budget pour ce nouveau programme vient tout juste d'être publiée. La NASA attend donc en priorité le feu vert du Congrès pour le financement de ce voyage sur la Lune.

Grâce à ce joli nom, la NASA espère probablement aussi faire oublier le flop de la sortie spatiale annulée pour cause de pénurie de combinaisons féminines en taille M... Une anecdote qui avait fait grincer bien des dents.

Source : The Verge.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top