La NASA lance un appel à projets pour créer le futur module lunaire de la mission Artemis

Bastien Contreras Contributeur
01 octobre 2019 à 17h25
0
Lune

Le gouvernement américain a imposé une feuille de route ambitieuse à la NASA, lui imposant de retourner sur la Lune d'ici 2024. Pour répondre à cette demande, l'agence spatiale a donc décidé de s'allier à des entreprises privées, qui se chargeront de la conception des atterrisseurs lunaires.

Le programme Artemis de la NASA a pour objectif de suivre les requêtes du gouvernement Trump, en envoyant un équipage sur la Lune d'ici 2024, qui devrait inclure la première femme à fouler le sol de notre satellite naturel. L'idée de la mission est également d'y établir une présence durable d'ici 2028, mais aussi de servir de base pour les futures explorations de Mars, prévues d'ici 2033.

Plus de temps à perdre

Mais de l'aveu de l'Agence spatiale américaine, développer les appareils nécessaires à ce programme pourrait prendre de six à huit ans. Alors, pour accélérer le processus, l'organisme a décidé d'avoir recours à des partenaires privés, en lançant un appel à projets auprès des entreprises américaines. Celui-ci concerne la fabrication des modules destinés à conduire l'équipage humain jusqu'à la surface de la Lune.

Les candidats ont jusqu'au 1er novembre 2019 pour envoyer leur proposition. À l'issue des délibérations, deux sociétés seront retenues : la première enverra son atterrisseur se poser sur le satellite de la Terre en 2024. La seconde accomplira le même type de mission en 2025.


La NASA a déjà une idée établie du déroulé de ces événements : l'équipage, composé d'un homme et d'une femme, prendrait d'abord place au sein de son vaisseau Orion, qui le conduirait vers sa station en orbite lunaire, Gateway. C'est à cet endroit qu'ils embarqueraient à bord de l'atterrisseur, mettant le cap sur la Lune.

La NASA prête à écouter les industriels

Si les délais peuvent paraître courts, cet appel à projets pouvait toutefois être facilement anticipé. L'agence mise donc sur une bonne préparation des entreprises. Elle avait d'ailleurs déjà fourni une liste de conditions à respecter cet été, invitant l'industrie spatiale à lui faire part de ses retours.

Et pour encourager les candidatures, la NASA a tenu compte des commentaires reçus et assoupli ses exigences. Ainsi, le nombre de documents techniques à livrer a été largement revu à la baisse et il n'est plus strictement nécessaire de proposer des atterrisseurs réutilisables. De même, si l'agence spatiale réaffirme sa préférence à un passage par la station Gateway, elle se déclare prête à étudier d'autres scénarios.


En définitive, toute piste permettant de tenir l'objectif Lune 2024 sera la bienvenue.

Source : NASA
Modifié le 01/10/2019 à 17h50
3 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top