Trump veut mettre le cap sur Mars, la Lune n'étant "pas si excitante"

24 septembre 2019 à 14h04
22
donald trump wikimedia commons

Le président américain a estimé, lors d'une rencontre avec le premier ministre australien, Scott Morrison, qu'aller sur la Lune n'était « pas si excitant ». Pour Donald Trump, notre satellite « est en réalité une rampe de lancement » vers Mars.

La NASA, qui vient de célébrer le 50e anniversaire des premiers pas sur la Lune, prévoit pourtant d'y retourner en 2024.

La NASA a des projets pour la Lune

Le programme Artémis a été dévoilé en mars, puis précisé il y a quelques semaines par la NASA. En 2024, l'agence américaine prévoit de retourner sur la Lune, envoyant une femme fouler le sol lunaire. Ce programme doit également permettre la mise au point de nouveaux système, comme le système Orion.

D'autres plans sont également en route. En juillet, la NASA a annoncé 12 projets supplémentaires pour la Lune, parmi lesquels un vol non habité en 2020 et des programmes visant à mesurer les phénomènes électromagnétiques lunaires ou l'adhérence du régolite (la matière que l'on trouve à la surface du satellite).

Donald Trump veut se concentrer sur Mars

Depuis le mois de juin, Donald Trump manifeste son manque de soutien à ces initiatives. Selon lui, la NASA devrait se concentrer davantage sur Mars. En décembre 2017, il a signé une directive prévoyant effectivement l'envoi d'astronautes de la NASA sur la Lune, mais aussi la mise en oeuvre de projets plus concrets pour Mars. Lors de cette signature, Donald Trump a affirmé : « cette fois, nous n'allons pas seulement planter notre drapeau et laisser des traces de pas. Nous allons établir les fondations d'une éventuelle mission vers Mars et, peut-être un jour, vers d'autres mondes ».

Il a ainsi critiqué en juin dernier ce qu'il estime être une focalisation de la NASA sur la Lune. « Avec tout l'argent que nous dépensons, la NASA ne devrait pas parler d'aller sur la Lune. C'est ce que nous avons fait il y a 50 ans. Elle devrait se concentrer sur des objectifs bien plus importants, y compris Mars ». Peu de temps après, le directeur de la NASA, Jim Bridenstine, s'est rallié à lui en déclarant : « la Lune n'est pas la destination : c'est un point de passage ». Aujourd'hui, après la rencontre avec Scott Morrison, le président a déclaré : « Nous allons sur Mars. La Lune est en réalité une rampe de lancement », jugeant un retour sur la Lune « pas si excitant ».

Aucun des programmes en cours n'a cependant été remis en cause. Mais la nouvelle intervention de Donald Trump manifeste un manque de soutien de l'administration pour les expériences sur le sol lunaire.

Source : Space.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
19
Vanilla
Ok, deal. On l’envoie en éclaireur. Chiche ?
Judah
Du caillou gris ou rouge, ces deux destinations ne me paraissent pas plus excitante l’une que l’autre…
leochok
Hâte de voir la gueule des participants pour aller sur Mars.<br /> Quand on voit déjà l’état de nos astronautes restés 6 mois dans l’espace, leur voyage de 9 mois à 1 an pour Mars, sans personne pour les accueillir ! Adieu mon de cruel ! lol
SlashDot2k19
Et on le met dans avec toute sa clique
Elrix
Si Spacex réussit son pari,la durée du voyage sera largement inférieure, aux alentours de 3 mois.
nicgrover
Je propose une cagnotte pour un billet aller…
BetaGamma
Et par quelle magie ils iraient plus vite ? Musk va sortir pousser ?
Elrix
Renseigne toi sur l’évolution de leur programme avant d’être haineux
nirgal76
Je crois que ce sont les chiffres qu’il espère atteindre pour son lanceur, environ 100 000 km/h. Avec une distance terre-mars au plus proche qui est de 228 000 000 de km, ça donne 3 mois à peu près. Faut enlever le temps d’accélération et celui du freinage (qui va être important) bien entendu.<br /> Futura<br /> Conquête de Mars : Elon Musk livre les détails de son projet de colonisation<br /> Les sorties d’Elon Musk, le patron et fondateur de SpaceX, sont toujours très attendues. Et commentées. La dernière en date n’échappe évidemment pas à la règle. Celui-ci s'est exprimé à l'occasion...<br /> Bon, c’est lui qui le dit hein…J’espère qu’il ne va pas réussir vu que son ambition est de “nuker” Mars.
utada_hikaru
Apparemment la nasa serait déjà sur le coup et chercherait de manière intensive le lieu du tournage.
BetaGamma
Je suis parfaitement renseigné… et les lois de la physique ne changent pas selon le bon voulir du guignol musk… Par contre la crédulité des fan boys est en forte hausse !
BetaGamma
Ha ha ha … et il y en a pour croire ces délires d’un mégalo dont les fusées ne sont que des technos recyclées de la NASA destinées à faire du dumping économique pour éliminer les concurrents internationaux !
GRITI
Perso, je trouve que faire un voyage pour aller sur Mars (en supposant qu’on y arrive et qu’on peut s’y poser sans problème) c’est super excitant. Bon pas sûr de pouvoir revenir, ou en tout cas pas en très bon état, mais cela doit être une expérience fascinante.
Elrix
Effectivement, t’as rien compris.
Cassin
BetaGamma:<br /> Je suis parfaitement renseigné… et les lois de la physique ne changent pas selon le bon voulir du guignol musk<br /> Ah, parce qu’il y a une loi de la physique qui empêche d’atteindre 100 000 km/h ? Tu devrais te renseigner un peu plus je crois.<br /> BetaGamma:<br /> ’un mégalo dont les fusées ne sont que des technos recyclées de la NASA<br /> Tout à fait, c’est la NASA qui a inventé en premier les lanceurs réutilisables, c’est bien connus, ils en utilisent tous les jours.
Etienne_Etienne
Trump est criticable dans de nombreux domaine mais si il y a bien une chose qu il fait de bien c est de soutenir est de pousser l exploration spaciale !
orionb1
seul souci, les promesses et les délais, avec Musk, on peut être sceptique
PCychologue
Des technologies trop dangereuses<br /> Qu’en pensent ceux qui ont déjà mis les pieds dans l’espace et pas seulement envoyé une voiture de luxe dans les étoiles ? Et bien de ce point de vue, il y a quand même moins d’optimisme.<br /> Celui qui brise la bonne ambiance générale, c’est Chris Hadfield. Si vous ne le connaissez pas, c’est un Canadien qui a déjà été trois fois dans l’espace. Ancien pilote de chasse, il commandait même la Station spatiale internationale pendant son dernier voyage. Vous avez vu l’interprétation de Space Oddity à 400 km d’altitude ? C’est lui.<br /> Bref, il sait à peu près de quoi il parle. Interrogé par Business Insider dimanche 17 juin, il considère que dans les conditions actuelles, ce serait trop long et surtout trop dangereux.<br /> Tout reste encore à inventer<br /> Il a donné pour le média américain son avis sur trois fusées : BFR (SpaceX), SLS (Nasa) New Glen (Blue Origin). Les trois lanceurs sont censés pouvoir envoyer sur Mars un vaisseau rempli d’astronautes. Sa réponse ? « Personnellement, je pense qu’aucune de ces trois fusées ne va emmener quelqu’un sur Mars. » Les fusées seraient trop primitives. Conséquence ? Selon lui, il vaut mieux en rester aux robots comme Curiosity pour l’instant.<br /> Pour que la situation change, il faudrait tout simplement une nouvelle technologie selon lui. Quelque chose qui n’a pas encore été inventé ni même imaginé sur un coin de table. Mais, la perspective n’est pas vraiment effrayante selon lui. « Cela peut sembler bizarre, mais nous avons réussi à trouver comment utiliser l’électricité et à comprendre comment fonctionnent les électrons. Cela semblait fou et ça a révolutionné notre vie et nos transports. Alors qui sait ? »<br /> Il faudra donc peut-être prendre votre mal en patience avant de poser le pied sur la planète rouge…
kilroyFR
et puis pendant ce temps on nettoie pas toutes les conneries faites sur terre. y aurait pourtant tellement a nettoyer.
Niverolle
Vous n’avez pas comme une impression de déjà vu ? Car le coup du “vous allez voir ce que vous allez voir on va retourner sur la Lune”, suivit du “laisser tomber la Lune on va sur Mars parce que c’est plus mieux bien”, je crois bien que tous les présidents nous l’on fait. Sachant que tout ce cirque s’est à chaque fois terminé par un “c’est urgent d’attendre et de faire des économies” (bon, ça c’est le boulot sénat).
olahaye74
Mars ne sert à rien d’autre qu’à s’entrainer à aller sur un corp céleste lointain. Du point de vue industriel et humanitaire, c’est inutile et pourri. Une atmosphère suffisamment dense pour gêner les décollage et atterrissage (frottement et tempêtes de sable), une gravité qui est incompatible avec la reproduction des mammifères (g doit être compris entre 6 et 10 et ce n’est pas le cas sur mars), des ressources basiques, pas de magnétosphère, donc on prend une dose de rayonnement ionisant en permanence.<br /> La lune, c’est crucial et stratégique pour l’industrie.<br /> Distance quasi constante entre la lune e et la terre, radio communication quasi temps réel (1/1.5s de latence), de l’eau, de l’hélium3, pas d’atmosphère gênante (pas de tempêtes, pas d’échauffement quand on se pose, 100% de rayonnement solaire capté). Pas de tectonique, sol étanche où on peut y développer (en souterrain) une industrie spatiale. Lancement et mise en orbite des engins spatiaux par catapulte électromagnétique (type maglev) (100% de la charge utile est lancée (pas comme sur terre ou seule 5% de la charge qui découle est utile)). Possibilité de tout automatiser et télécommander depuis la terre.<br /> Mars, c’est un défit scientifique et prestigieux mais qui a peu d’intérêt (que ce soit industriel ou à l’échelle de l’humanité (un backup de l’humanité y est impossible à cause de l’impossibilité de s’y reproduire).<br /> La lune, est d’une importance plus que stratégique. C’est un enjeu majeur pour le développement spatial. C’est sur la lune que plus tard les engins spatiaux seront construits (automatiquement avec très peu ou pas de personnel humain). Ce n’est que plus tard que des stations de construction seront créées; après que l’exploitation minière des astérides soit un réalité. En attendant, les ressources sont sur la lune et le milieu est plus que favorable pour le télé pilotage et la mise en orbite de ce qui y sera construit.<br /> Etape 1 industrie spatiale sur la lune (moins d’un siècle), étape 2, industrie minière des astérides et spacial sur des stations mobiles (2/3 siècles).<br /> Mars, on ira “demain” pour le prestige et l’entrainement a aller plus loin (IO, Europe, …)<br /> La lune, les grandes puissances se battront pour y être.
Phanou
Quand on pense que la série cosmos 1999 de 1975 prévoyait une base lunaire permanente en 1999, en 2019 cela n’existe toujours pas, il n’y a aucun progrès voir une régression de la conquête spatial habité depuis 30-40ans, c’est dommage.
GRITI
Elle était trop bien cette série…
srochain
Il vaut mieux que vous sachiez que Mars et la Terre sont deux vaisseaux spatiaux et que la Terre qui est plus rapide que Mars, car plus près du Soleil que cette dernière, ne la double que tous les deux ans. ne rêvez pas trop en vous appuyant sur les fantasmes d’Elon Musk
srochain
Non au plus proche Mars c’est un peu plus que 50 millions de Km et au plus éloigné environ 350 millions de Km avec tous les intermédiaires possibles. Maintenant, ne croyez pas que l’on puisse s’y rendre en ligne droite vos calculs sont naïfs, cela ne fonctionne pas comme cela. Nous sommes plus rapides que Mars et nous la doublons tous les deux ans
Maga83
C’est confirmé… Griti est vieux
srochain
Il n’y a personne de vivant aujourd’hui sur la Terre qui verra un équipage partir sur Mars et en revenir. C’est un projet à bien plus long terme que ce que Musk prétend croire, car c’est un homme intelligent et il sait très bien que en l’état des technologies c’est mission impossible. Nous sommes pour très longtemps encore “condamné” à n’en voyer que des robots qui ne reviennent pas ou qui sont de petites capsules qui ne nécessite pas de grandes puissance pour redécollé de Mars. Bien que sous cet aspect nous avons la chance que Mars qui est une petite planète peu massive ait une accélération de la pesanteur assez faible, mais le poids des hommes disqualifie le voyage humain pour longtemps encore…. de plus à quoi cela servira-t-il qu’un robot ne puisse pas faire ?
nirgal76
Oui, je ne sais pas d’ou j’ai sortis cette distance, n’importe quoi Merci pour la correction
GRITI
Pourquoi voyage impossible pour un humain? On peut imaginer envoyer un humain, le plus loin possible. Bardé de capteurs pour le monitorer, il tiendrait un journal quotidien pour parler de ce qu’il voit ou pas, de ce qu’il ressent… Et s’il arrive aux abords de Mars ou sur Mars c’est le bonus en plus… Bon ok c’est un voyage sans retour, voire sans destination certaine. Mais en termes de collecte de données pour de futur mission cela doit être énorme.
GRITI
Comment ça c’est confirmé ??? !!! <br /> C’est quoi que t’appelles vieux ???!!!
Elrix
Ridicule.<br /> Il y en a qui n’ont toujours pas compris les spécificités de Spacex, certainement les mêmes qui affirmaient haut et fort que jamais ils ne parviendraient à réutiliser leurs fusées.
Elrix
Tu ferais mieux se réfléchir 3 secondes avant d’écrire un tel ramassis de conneries en si peu de lignes…
nirgal76
La navette spatiale était un lanceur (partiellement) réutilisable.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Montre connectée Huawei Watch GT Green à 159.99€ au lieu de 229.99€
Vous utilisez Internet Explorer ? Mettez-le à jour pour corriger une grosse faille de sécurité
Encore une faille pour iOS 13 : cette fois, elle concerne des informations de carte bancaire
Le Mi Mix Alpha est annoncé et il n'est qu'écran (ou presque)
🔥 Xiaomi Redmi Note 7 : notre smartphone coup de coeur à prix cassé !
Pour la VR, Facebook acquiert CTRL-Labs, spécialisée dans l'interprétation des signaux neuronaux
🔥 Seagate Disque dur Interne HDD 2To à 54,99€ au lieu de 74,09€
🔥 Réflex Nikon D7500 + Objectif AF-S DX 18-140 mm f/3.5-5.6 G à 858,95€ au lieu de 1699€
Le studio WB Games Montréal (Arkham Origins) tease l'arrivée d'un nouveau jeu Batman
Haut de page