Artemis : la NASA choisit 3 entreprises pour (re)poser le pied sur la Lune

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
04 mai 2020 à 17h00
16
Artemis Lune atterrisseurs NASA © NASA
Les trois atterrisseurs sélectionnés. Quelle vision ! Crédits NASA

Dynetics, SpaceX et Blue Origin auront dix mois pour développer leurs concepts et persuader l'agence en vue d'une sélection finale. Ils se partagent 967 millions de dollars…

Et leurs propositions sont toutes différentes.

Un petit pas pour la NASA…

C'était une étape du projet Artemis particulièrement attendue : alors que le programme n'avait que cinq ans pour envoyer les premiers astronautes américains (re)marcher sur la Lune, il restait à choisir un nouveau module lunaire. Cependant, même si les dossiers ont été déposés en novembre dernier, il reste de nombreuses inconnues. La NASA utilisera-t-elle la petite station Gateway dont les premiers modules ont été commandés l'an dernier ? Apparemment non. Enverra-t-elle la capsule Orion s'amarrer à un atterrisseur lunaire en attente autour de la Lune, ou feront-ils le voyage ensemble ? À combien de missions de préparation auront droit les prestataires sélectionnés, et seront-ils prêts à temps ?

En tout cas, la NASA a retenu trois entreprises finalistes, qui vont se partager 967 millions de dollars et affiner leurs dossiers et calendrier, tout en développant leurs atterrisseurs lunaires. Attention cependant, les montants ne montrent pas une préférence de l'agence… La compétition n'est pas terminée et l'agence sélectionnera en février prochain la ou les entreprises qui devront embarquer de nouveaux astronautes vers le sol lunaire, et les en ramener.

La National Team, sans surprise !

Le premier dossier est celui de Blue Origin, qui a fédéré une « National Team » avec d'autres géants de l'aérospatial américain, et remporte le plus gros chèque de 569 millions de dollars.

Il s'agit d'un assemblage de modules, chacun développé par une entreprise différente et plus ou moins indépendants, qui fonctionneront ensemble pour la mission lunaire : un véhicule de transfert de Northrop Grumman pour amener les astronautes en orbite basse autour de la Lune, un atterrisseur de Blue Origin basé sur leur projet Blue Moon, un étage de remontée et un compartiment étanche pour les astronautes conçu par Lockheed Martin, et l'ensemble logiciel géré par Draper. Ambitieux sur le papier, mais attention : si un seul prestataire ne livre pas à temps…

Dynetics passe à l'offensive !

Le deuxième finaliste est Dynetics, peu connu du grand public. Pour cette entreprise habituée des contrats de défense, il s'agit là aussi d'assembler un conglomérat et sous-traitants, mais pour faire un seul véhicule en commun. On retrouve des entreprises bien connues des contrats NASA comme Sierra Nevada (développe la petite navette DreamChaser) ou Astrobotics (qui a déjà un contrat lunaire non habité à son actif), mais aussi Thales Alenia Space. Le véhicule utilise une approche unique avec un module lunaire capable de larguer ses réservoirs vides au cours de la descente. Il présente un centre de gravité très bas et semble taillé pour se poser même dans des conditions difficiles ! Dynetics remporte 253 millions de dollars.

Starship Lune NASA Artemis © SpaceX
Un Starship se pose sur la Lune ? Pour la NASA ! Patience... Crédits SpaceX

Surprise, Starship !

Le troisième et dernier design sélectionné est celui de SpaceX avec Starship. L'entreprise ne s'est pas alliée avec d'autres sous-traitants et continue de faire cavalier seul… Mais surprise, le véhicule proposé n'est pas vraiment le Starship actuellement en développement au Texas. Cette version lunaire spécifique se caractérise par l'absence de bouclier thermique, un double espace pressurisé avec un sas de décompression, un port d'amarrage à l'avant, des panneaux solaires et un système de freinage qui n'utilise pas ses grands moteurs Raptor à propulsion au méthane-oxygène liquide pour éviter au maximum les projections de matière, mais des propulseurs intégrés sur ses flancs.

Et vous, quel véhicule imaginez-vous se poser sur la Lune avec des astronautes ?

Source : NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
11
loracle
Le projet le plus réaliste à mon humble avis, c’est le blue origins de National team, mais il ressemble étrangement au module lunaire de 1969, ce qui laisse présager que en 51 ans il n’y a pas eu une grande avancée technologique ( dans la forme en tout cas), ce qui pose beaucoup de question à propos de l’alunissage de 69 ( était il très en avance sur l’époque ou une supercherie hollywoodienne ??), moi j’imagine en 2020 plutôt un module à la starship de Spacex, mais là encore jusqu’à preuve du contraire ça reste que de la science fiction même de nos jours.
ebottlaender
Il y a d’innombrables preuves de l’alunissage de 69 (et des suivants jusqu’en 72), même si en effet le concept de Blue est peut-être celui qui s’en rapproche le plus (bien que, il est plus modulable et bien plus gros en taille).
maxxous59
Ouai… En pleine guerre froide… Avec les Russes qui ont du sûrement vérifié 50 fois toutes les données possible pour pouvoir mettre la honte au Usa… Et rien… Ils ont étaient sur la lune, je vois même pas comment ont peut encore en douter…<br /> La différence entre 1968 et 2020 c’est le budget, pour l’époque il était illimité quasiment 15milliards de dollars, ça équivaut à 111 milliards de dollars en 2020…
fawaz
Les modules lunaires laissés sur la lune sont visibles depuis la terre mais il y en a encore qui doutent …
fawaz
Budget de l’époque qui équivaut à plus de 150 milliards de dollars aujourd’hui. Budget qu’aucun pays n’a l’intention d’engloutir à notre époque car sans intérêt. Sans parler de Saturne V, plus grosse fusée jamais construite que tout le monde a vu décoller plusieurs fois. Bref, je le dis depuis toujours mais si il y a bien un domaine où il ne faut pas faire de petite économies, c’est bien sur l’éducation. Le monde en a bien besoin.
maxxous59
Ils ont stoppé le programme apollo à cause de la guerre du Vietnam, coupe budgétaire… Bref, après l’intérêt de retourner sur la lune sans objectif derrière est inutile… Et surtout sans budget tu va pas loin…
maxxous59
Tu connais pas le budget de l’armée US toi…
fawaz
… et toi celui de la NASA
Djekyl
Oui parmis toutes les réponses possibles a cette théorie du complot, cette réponse est la plus imparable selon moi.<br /> Le but était de gagner la course face à la Russie, si il y avait un loup, les russes l’auraient dit.<br /> Ou alors, il y a une autre théorie que j’ignore qui affirme que la guerre froide était aussi un canular et que les russes et les américains étaient complices …
Theodri
Tu sais le genre de délire dans les films, on divulgue rien parce qu’en face on peut aussi divulguer des choses qu’on veut cacher, …c’est sans fin
Louiss
Le projet Space X est de loin le plus intéressant<br /> Moins bricolage<br /> Space X sait faire atterrir ses fusées<br /> Et puis c’est le plus proche de Tintin
Element_n90
On est vraiment obligé de remplir le fil de commentaires avec un débat sur le complot de l’alunissage US ?<br /> Le sujet de l’article est suffisamment intéressant pour avoir ses propres remarques…
Element_n90
-Thales Alenia Space (pas-US) a le droit de bosser sur un contrat publique US ?<br /> -National team m’a l’air d’avoir un centre de gravité vachement haut, ça pourrait être un peu casse-g**ule au final non?<br /> -SpaceX, ça m’a l’air d’être un truc pour un film hollywoodien…
ebottlaender
Pour Thales la réponse est oui, tant qu’il s’agit d’un pays partenaire ou allié qui n’est pas sur la mauvaise liste. Mais c’est surtout car l’entreprise est sous-traitante et que le partenariat central est bien américain.
Azarcal
Nan, nan, tout ça vient d’un oubli tout simplement des premiers astraunautes : " Neil would have said to Buzz, sorry, I forgot the keys to the house on the moon, we will have to go back one day " whoahahaha !
ygloo_one
Ils se gavent de subventions et jetteront l’éponge. Comme Boeing, etc…
Michael_Donati
Décidement l’humanité oublie ses lettres de noblesse et se contente de « Repeat et Reboot » pour ce debut de millénaire! Soyons audaçieux, l’exploration spatiale ce n’est pas le saut de puce vers la Lune …c’est un petit bond vers notre plus proche voisine Vénus! 3 mois de vol, un voyage aller-retour dans l’année et des astronautes en quatorzaine dans l’ISS! Que du bonheur de voir un duo d’astronautes surfer en scooter en haute atmosphere de Venus au journal de 20h! Il n’y a rien sur la Lune, c’est un astre cramée, Mars est une planéte mourrante…notre avenir c’est cette étoile, c’est Vénus!
Aristote76
Moi ce que je vois ce sont deux LEM et un véhicule visionaire, hors le but est malgrès tout de préparer un bond vers mars, et pas de réitérer quelque chose conclu depuis 69. Probablement que la transaction finira par un cumul des compétences US, parceque faut pas s’y tromper les Américains sont patriote, même au détriment de leurs portes monnaies.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Sony travaillerait sur un launcher PlayStation pour PC
Vous pouvez maintenant essayer Spotify gratuitement pendant 3 mois
Un smartphone dans sa version Pro à moins de 200€ ça vous intéresse ?
Ryzen 7000 : AMD confirme la présentation officielle de ses CPU le 30 août prochain
Combien de temps faut-il pour pirater une carte bancaire ?
Signal : des numéros de téléphone d'utilisateurs dans la nature (et ce n'est pas la faute de l'app)
Pourquoi la fusion de TF1 avec M6 pourrait être empêchée
L'excellent aspirateur Dyson V11 est à moins de 500€, ne ratez pas cette offre !
Il existe une coupe du monde d'Excel. Ce n'est pas une blague… et ce n'est pas organisé par Microsoft
Cartes graphiques : attendez encore un peu pour acheter encore moins cher
Haut de page