La NASA publie du code source venu de l'espace

09 avril 2014 à 18h05
0
Mieux que le code source d'un des logiciels fondateurs du marché du PC, MS-DOS ? Du code venu de l'espace, ou même de la Lune ! C'est que ce proposera demain la NASA sur une nouvelle plateforme de transfert technologique.

Dans le cadre du mouvement d'ouverture (open data) soutenu par l'administration Obama, la NASA a annoncé qu'elle ouvrira demain une nouvelle plateforme qu'elle inaugurera avec du code source issu de 1000 programmes. Elle succèdera ainsi à la DARPA, l'Agence pour les projets de recherche avancée de défense, et donnera un nouvel élan au programme de transferts technologiques existant qu'elle entretient depuis 50 ans.

0140000007292016-photo-t-lescope-hubble-de-la-nasa.jpg

Jusqu'à présent l'agence spatiale américaine avait par exemple partagé le code source du système de guidage du module lunaire de la mission Apollo 11, au cours de laquelle on a marché pour la première fois sur la Lune.

« Notre programme de transfert technologique permet de ramener sur Terre les bénéfices de l'exploration spatiale, » a indiqué à Wired le directeur du programme de transfert technologique de la NASA, Daniel Lockney. « Le logiciel représente un tiers de nos inventions chaque année, » précise quant à lui Jim Adams, chef technologue à la NASA.

Des applications commerciales et industrielles sur Terre

L'objectif est de partager la connaissance avec le public mais aussi et surtout d'encourager des industriels et des chercheurs à innover et à entreprendre, en détournant ou en transposant le code source d'appareils aéronautiques, de systèmes robotiques, d'appareils de fonctions vitales ou encore d'outils de conception, de manipulation de données et de traitement d'image.

Un algorithme de cartographie des étoiles du télescope spatial Hubble a par exemple été transposé par des biologistes pour repérer et suivre des requins-baleines, puis d'autres espèces menacées comme des ours polaires ou des poissons lune. « Notre outil de conception a été utilisé pour des guitares, pour des voitures et même pour des montagnes russes, » complète Daniel Lockney. « Le logiciel de planification du télescope Hubble a également servi à planifier des IRM dans des hôpitaux ou des rendez-vous sur des sites de rencontre en ligne. »

Dans un premier temps les programmes ouverts à tous seront publiés sur GitHub ou sur SourceForge. D'autres, réservés à des citoyens américains autorisés ou à d'autres agences fédérales, seront stockés exclusivement par la NASA. Mais l'année prochaine l'agence rassemblera tous les projets sur une nouvelle plateforme maison.

0140000007292004-photo-nasa-lunar-rover.jpg

Articles relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top