La NASA publie une vidéo montrant comment des souris réagissent à la microgravité

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 mai 2019 à 10h33
0
NASA Kennedy Space Center

Après des serpents dans l'avion, des souris dans l'espace. La NASA a publié une vidéo capturée dans la Station spatiale internationale, on y découvre comment des souris apprennent à maîtriser leurs mouvements et se déplacer en impesanteur. Elles s'en sortent étonnamment bien.

Depuis 2014, les scientifiques étudient le comportement de souris dans l'espace pour mieux comprendre comment les astronautes peuvent être affectés par des périodes prolongées au sein d'environnements en micropesanteur (comme celui de l'ISS). Ces études s'inscrivent dans l'effort scientifique qui permettra peut-être d'envoyer des astronautes sur Mars, au travers de missions longue durée. Disposant d'un organisme proche de celui des humains, les souris constituent des cobayes toutes désignées, note Business Insider.

En impesanteur, les jeunes souris aiment faire la course

Durant leur dernière étude, les chercheurs ont filmé un groupe de rongeur durant une période totale de 37 jours. Proportionnellement à l'espérance de vie d'une souris, 37 jours dans l'espace correspondent à une mission à long terme pour des humains, explique la NASA. Les scientifiques ont par la suite comparé les enregistrements obtenus avec le comportement de souris sur Terre. Résultat : les habitudes des rongeurs ne changent pratiquement pas.

En microgravité, les locataires poilus de l'ISS s'alimentent, se câlinent, se toilettent et explorent leur environnement de la même manière qu'ils le feraient sur la terre ferme. Seule leur manière de vaquer à ces occupations évolue pour s'adapter à l'absence quasi-totale de gravité. Ainsi, plutôt que de se tenir debout sur ses pattes arrières pour explorer sa cage, une souris envoyée dans l'ISS s'agrippera aux barreaux avec ses pattes ou sa queue pour se dresser.

Les chercheurs de la NASA pointent en revanche que les souris les plus jeunes ont adopté une manière peu commune de passer le temps. Elles se lancent dans des courses-poursuites autour de leur cage, en s'accrochant aux parois. Un nouveau comportement baptisé « race-tracking » par les scientifiques, que les rongeurs adopteraient spontanément pour stimuler leur équilibre... largement sous-utilisé en microgravité.





Une expérience précieuse pour la NASA

Pour laisser aux souris suffisamment de liberté, la NASA a recours à des cages spéciales leur permettant de saisir des objets et de courir. Une liberté de mouvement importante tant pour les souris que pour la recherche. En laissant une généreuse marge de manœuvre aux rongeurs, les scientifiques peuvent en effet étudier avec précision les conséquences sur l'organisme d'un séjour prolongé en microgravité, notamment sur le plan de la perte osseuse, indique l'Agence spatiale américaine.

April Ronca, chercheuse pour la NASA en charge de cette étude, assure que l'observation du comportement de ces rongeurs au sein de l'ISS est utile. « Le comportement est une remarquable représentation de la biologie de tout l'organisme », explique-t-elle dans un rapport publié ce 11 avril. « Il nous informe sur la santé globale du sujet et sur ses fonctions cérébrales ».

Les souris de l'espace ont terminé l'étude en bonne santé, nous dit Business Insider. On apprend en outre qu'elle pesaient, à l'issue de l'étude, le même poids que leurs homologues restées sur Terre.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les Freebox Delta, Revolution et Mini 4K s'offrent une mise à jour
Lenovo a confirmé la prise de photos à 100 mégapixels sur le Z6 Pro
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
🔥 Forfait Free mobile : tout savoir sur la promo à 8,99€ sur la série 50Go !
Withings permet à la Body Cardio de calculer votre vitesse d'onde de pouls
Iliad (Free) prépare une annonce sur sa stratégie fixe et mobile le 7 mai
Haut de page