La NASA publie une vidéo montrant comment des souris réagissent à la microgravité

le 18 avril 2019 à 12h52
0
NASA Kennedy Space Center

Après des serpents dans l'avion, des souris dans l'espace. La NASA a publié une vidéo capturée dans la Station spatiale internationale, on y découvre comment des souris apprennent à maîtriser leurs mouvements et se déplacer en impesanteur. Elles s'en sortent étonnamment bien.

Depuis 2014, les scientifiques étudient le comportement de souris dans l'espace pour mieux comprendre comment les astronautes peuvent être affectés par des périodes prolongées au sein d'environnements en micropesanteur (comme celui de l'ISS). Ces études s'inscrivent dans l'effort scientifique qui permettra peut-être d'envoyer des astronautes sur Mars, au travers de missions longue durée. Disposant d'un organisme proche de celui des humains, les souris constituent des cobayes toutes désignées, note Business Insider.

En impesanteur, les jeunes souris aiment faire la course


Durant leur dernière étude, les chercheurs ont filmé un groupe de rongeur durant une période totale de 37 jours. Proportionnellement à l'espérance de vie d'une souris, 37 jours dans l'espace correspondent à une mission à long terme pour des humains, explique la NASA. Les scientifiques ont par la suite comparé les enregistrements obtenus avec le comportement de souris sur Terre. Résultat : les habitudes des rongeurs ne changent pratiquement pas.

En microgravité, les locataires poilus de l'ISS s'alimentent, se câlinent, se toilettent et explorent leur environnement de la même manière qu'ils le feraient sur la terre ferme. Seule leur manière de vaquer à ces occupations évolue pour s'adapter à l'absence quasi-totale de gravité. Ainsi, plutôt que de se tenir debout sur ses pattes arrières pour explorer sa cage, une souris envoyée dans l'ISS s'agrippera aux barreaux avec ses pattes ou sa queue pour se dresser.

Les chercheurs de la NASA pointent en revanche que les souris les plus jeunes ont adopté une manière peu commune de passer le temps. Elles se lancent dans des courses-poursuites autour de leur cage, en s'accrochant aux parois. Un nouveau comportement baptisé « race-tracking » par les scientifiques, que les rongeurs adopteraient spontanément pour stimuler leur équilibre... largement sous-utilisé en microgravité.





Une expérience précieuse pour la NASA


Pour laisser aux souris suffisamment de liberté, la NASA a recours à des cages spéciales leur permettant de saisir des objets et de courir. Une liberté de mouvement importante tant pour les souris que pour la recherche. En laissant une généreuse marge de manœuvre aux rongeurs, les scientifiques peuvent en effet étudier avec précision les conséquences sur l'organisme d'un séjour prolongé en microgravité, notamment sur le plan de la perte osseuse, indique l'Agence spatiale américaine.

April Ronca, chercheuse pour la NASA en charge de cette étude, assure que l'observation du comportement de ces rongeurs au sein de l'ISS est utile. « Le comportement est une remarquable représentation de la biologie de tout l'organisme », explique-t-elle dans un rapport publié ce 11 avril. « Il nous informe sur la santé globale du sujet et sur ses fonctions cérébrales ».

Les souris de l'espace ont terminé l'étude en bonne santé, nous dit Business Insider. On apprend en outre qu'elle pesaient, à l'issue de l'étude, le même poids que leurs homologues restées sur Terre.

Modifié le 13/05/2019 à 10h33
Mots-clés : Espace
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top