Le sismomètre SEIS vient d'être déposé avec succès sur Mars par la sonde InSight

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
21 décembre 2018 à 17h01
1
Mars-InSightLander-ArtistConcept
Vue d'artiste sur InSight et ses deux instruments déployés, SEIS et HP3 © NASA/JPL-Caltech

La mission InSight continue de se dérouler de la meilleure des manières. La sonde martienne est en effet parvenue, comme prévu, à déposer le sismomètre SEIS lors de son 22e jour d'opérations à la surface de la planète rouge.

On vous en dit plus sur cette grande première dans l'histoire de l'exploration spatiale.

Un succès de plus pour InSight

Dans la journée du 19 décembre 2018, alors qu'InSight entamait son 22e jour d'opérations sur Mars, le sismomètre SEIS a été déployé au sol grâce au bras robotisé, qui n'avait pour le moment été utilisé que pour prendre les fameux « selfies » de la sonde spatiale.

Une grande première dans l'histoire de la conquête spatiale, puisque jamais auparavant un tel engin n'avait été déposé à la surface d'une autre planète à l'aide d'un bras robotique. Une grande fierté pour la communauté scientifique française, puisque SEIS a été développé et assemblé au Centre spatial de Toulouse, un projet sur lequel de nombreux chercheurs travaillent depuis 7 ans !



Un déploiement crucial pour la suite de la mission

Le CNES explique que le déploiement de SEIS a nécessité « d'énormes précautions », ajoutant que « la pince, jusque-là fixée au bout du bras d'InSight et installée à l'extrémité d'un câble en acier d'environ 15 cm de long pour une meilleure souplesse, a été libérée. Puis, elle est venue saisir SEIS le dimanche 16 décembre ».

Deux jours plus tard, la séquence automatique pour déposer SEIS a été amorcée. Il aura fallu 45 minutes à InSight pour déposer le sismomètre de 9,5 kg au sol. Une opération risquée qui aura demandé une préparation de 7 jours, afin de ne pas mettre en péril l'avenir de la mission, dont une grande partie repose justement sur les capacités d'analyse du sismomètre français.

L'opération s'est achevée à 7 heures 05 en Californie, 18 heures 54 à l'heure martienne, quelques minutes seulement avant le coucher du soleil. La caméra ICC d'InSight en a profité pour prendre le cliché que vous pouvez apercevoir ci-dessous.

SEIS_deployment_ground_icc
© NASA/JPL

SEIS a donc été déposé à une distance de 1,6 m de la sonde spatiale et est désormais positionné de manière à enregistrer le moindre soubresaut de tremblements (activités sismiques, impact de météorites) sur Mars. Il pourra débuter sa mission d'ici quelques semaines, après que, début janvier, il soit recouvert de sa cloche de protection de 12 kg, afin de le protéger des vents martiens, des basses températures et autres phénomènes météorologiques. Il sera ensuite rejoint, fin janvier, par le capteur de flux de chaleur HP3, conçu par une équipe de chercheurs allemands.

Source : Seis-Insight

1
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Guide d'achat Noël 2020 : notre sélection d'idées cadeaux à tous les prix
Quel est le meilleur VPN du moment ?
Le meilleur des séries documentaires et historiques modernes pour clore la saison 4
Essai de la Mazda MX30 : que vaut la première Mazda électrique ?
Place des Libraires, la marketplace qui pousse le lecteur à la rencontre de son libraire (Interview)
Guide crypto : l’intérêt de Bitcoin pour se constituer un portefeuille diversifié de long terme
Bon plan Noël : l'aspirateur iRobot Roomba en promo chez Amazon
Le TOP des bons plans tech du week-end en attendant le vrai Black Friday
Bon plan Dyson : deux aspirateurs à prix cassé à saisir ce week-end
Le plus grand parc éolien du monde sera au large des côtes britanniques
Haut de page