Ubisoft prévoit d'étendre son équipe éditoriale pour créer des jeux plus originaux

20 janvier 2020 à 11h30
0
Ubisoft Montpellier

Ubisoft a annoncé un profond changement de son équipe éditoriale, avec l'objectif de créer « des jeux plus uniques », rapporte le site Video Games Chronicle (VGC).

L'annonce fait suite aux difficultés rencontrées par le studio en 2019, en particulier celles concernant The Division 2 et Ghost Recon Breakpoint.

Des « changements importants » à la direction

Dans un communiqué à VGC, Ubisoft a précisé l'objectif de ce remaniement, qui concerne une équipe d'une centaine de personnes basée à Paris et donnant la direction créative du groupe : « Nous renforçons notre équipe éditoriale afin d'être plus agile et de mieux accompagner nos équipes de développement dans le monde entier, car elles créent les meilleures expériences de jeu pour les joueurs ».

Si l'équipe ne crée pas de jeux par elle-même, son impact sur les équipes de développement est important et elle assure une vision cohérente de l'ensemble des titres d'Ubisoft. C'est elle qui a orienté la société vers des jeux de type open-world (les sagas Assassin's Creed ou Watch Dogs, par exemple) et ayant des thématiques prétendument apolitiques, mais ancrées dans le monde réel.


Suite aux reports récents et aux mauvais résultats de The Division 2 et Ghost Recon Breakpoint, le studio a annoncé des « changements importants ». L'objectif serait de diversifier davantage les jeux émis par Ubisoft : dans une précédente interview, le P.D.-G. d'Ubisoft Yves Guillemot a déclaré avoir constaté les « effets remarquables » de la modification de ces processus.

Sous la supervision de Serge Hascoët

Qui sera donc impliqué dans le remaniement ? VGC a cru comprendre que Serge Hascoët resterait à la direction éditoriale du groupe. En revanche, d'après les sources du site, il devrait déléguer : il disposera d'un plus grand nombre de vices-présidents pour l'assister, et ceux-ci interviendront directement sur les différents projets. Ubisoft comptera sept vice-présidents, chacun d'entre eux donnant directement la direction éditoriale d'une ou plusieurs des franchises du groupe. Cette répartition de la direction doit apporter des identités plus propres à chaque pan d'Ubisoft.


Jusqu'à présent, les vices-présidents ne disposaient pas de tant d'autonomie, et supervisaient avant tout la mise en pratique des directives données par Serge Hascoët. Une source restée anonyme a déclaré à VGC : « Dans le système éditorial précédent, il n'y avait souvent que les idées d'une ou deux personnes seulement dans un jeu. C'est pourquoi vous aviez tendance à voir des similitudes : c'est le même genre et la même opinion qui ont été reproduits ». Les nouveaux vices-présidents doivent venir du personnel d'Ubisoft ainsi que d'autres studios. On trouvera notamment Maxime Béland, qui arrive d'Epic Games, mais a aussi travaillé sur la licence Splinter Cell d'Ubisoft.

Il reste à voir les résultats de ce remaniement. Selon VGC, des jeux en développement auraient déjà été « retravaillés » dans le but de les démarquer.

Source : Video Games Chronicle
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top