Discord fait plus fort qu’Epic Games et laissera 90 % des gains aux développeurs

Par
Le 17 décembre 2018
 0
discord store

La distribution de jeux vidéo dématérialisés sur PC est à l'aune d'une révolution. Après qu'Epic Games ait lancé sa propre boutique, portant la promesse d'une rémunération des développeurs à hauteur de 88 % des revenus générés, Discord annonce faire grimper les enchères à 90 %.

Lorsqu'Epic Games a annoncé la création de son Epic Games Store il y a deux semaines, les développeurs y ont vu comme un appel de phare les invitant à monter à bord. Et pour cause : Steam prélève encore 30 % des revenus générés par les ventes de titres distribués sur sa plateforme, en plus de nettement privilégier les gros éditeurs en termes de visibilité.

Aujourd'hui, Discord annonce l'application d'une répartition encore plus généreuse, histoire de battre le fer tant qu'il est encore chaud.

Le Discord Store ne prendra que 10 % des recettes

Annoncé en août dernier, le Discord Store optait jusqu'à présent sur une formule analogue à Steam. Les développeurs réalisant une vente depuis la plateforme récupéraient 70 % de la somme, et Discord s'octroyait une généreuse part de 30 %. Une répartition qui n'a plus aucun sens, selon Jason Citron, PDG de la start-up.

discord store
Discord a lancé sa plateforme de téléchargement de jeux en août dernier. © Discord

« Il s'avère que vous n'avez pas besoin de 30 % pour distribuer des jeux en 2018 », déclare-t-il dans un billet de blog. « Après quelques recherches, nous avons découvert que nous pouvions bâtir des outils fantastiques pour les développeurs, les partager et leur accorder la majeure partie des revenus ». Un message en forme de pique assumée à l'encontre de Valve, qui n'est revenu que très récemment sur sa politique de répartition des bénéfices : Steam s'octroyant 30 % des revenus générés jusqu'aux 10 premiers millions de dollars, puis 25 % entre 10 et 50 millions de dollars, pour enfin tomber à 20 % si le titre génère plus de 50 millions de dollars. Une situation, vous l'aurez compris, qui concerne essentiellement les triple A édités par des majors.

Aussi, cette nouvelle approche à paliers chez Steam est-elle décriée par le PDG de Discord, qui estime que la taille de l'équipe de développement ou la notoriété d'un éditeur ne devrait pas influer sur la part qui revient aux créateurs. « Quelle que soit la taille, du AAA aux créateurs solitaires, les développeurs pourront s'auto-publier sur Discord et conserver 90 % du chiffre d'affaires », annonce par là même Jason Citron.

Une nouvelle politique qui sera mise en place chez Discord dès le début d'année 2019. Le patron de l'entreprise glisse en sus que la part revenant aux développeurs est susceptible d'être encore augmentée dans les prochains mois, grâce à de nouvelles optimisations prévues par Discord.

La multiplication des plateformes de distribution

D'excellentes nouvelles pour les développeurs qui peinent de plus en plus à se faire une place dans la jungle de Steam, mais qui risquent de faire grincer les dents des joueurs les plus ancrés sur la plateforme de Valve.

Il faut dire que, ces dernières années, les plateformes de distribution de jeux vidéo dématérialisés sur PC se sont multipliées. On peut citer pêle-mêle UPlay (Ubisoft), Origin (Electronic Arts), GoG - dont la particularité est de proposer des jeux sans DRM -, Fig - destiné aux développeurs indépendants -, et désormais Discord et l'Epic Games Store.

fig
Fig.co est une plateforme de distribution destinée aux jeux vidéo indépendants. © Fig

Une telle segmentation du marché est bien entendu favorable à une concurrence saine entre les acteurs, mais il faut concéder que les joueurs PC s'accommodaient assez bien du monopole de Steam en la matière. Certains d'entre nous disposent d'un compte Steam depuis l'ouverture du service en 2005 et profitent ainsi d'une ludothèque comptant plusieurs centaines de titres.

Même si acheter son jeu sur l'Epic Games Store ou Discord signifie, de facto, soutenir la création indépendante en améliorant la rémunération des studios à l'origine des jeux, le simple fait de devoir passer par une multiplicité de lanceurs aura raison de la volonté de certains joueurs de faire un geste responsable.

Pourtant, ceux-là n'auront parfois pas le choix. De nombreux développeurs ont d'ores et déjà annoncé retirer séance tenante leurs jeux de Steam pour les proposer en exclusivité sur l'Epic Games Store.

Êtes-vous favorables à la multiplication des plateformes de distribution des jeux vidéo sur PC ?

Modifié le 17/12/2018 à 15h57

Les dernières actualités Jeux vidéo

scroll top