Antitrust : les e-mails de Google, Apple, Facebook et Amazon scrutés par les élus américains

17 septembre 2019 à 06h59
4
envoi-email-mail.jpg
© Crédits photo : Pixabay

Les quatre géants des GAFA ont été sommés par la Chambre des représentants des États-Unis de leur fournir des courriels internes, certains contenant des informations financières.

Il est évident que cette fois, l'étau est en train de se resserrer autour des géants américains du numérique que sont Google Alphabet, Apple, Facebook et Amazon. Ciblés outre-Atlantique par une enquête antitrust d'une ampleur inédite (et bipartite !), les quatre groupes ont reçu une requête ferme d'un panel de la Chambre des représentants des États-Unis, qui leur réclame de leur fournir des courriers électroniques internes. Notons que cette enquête est distincte de celles menées par le régulateur américain, la FTC, et par le département de la Justice.

Les élus veulent étudier les mails des P.-D.G. des GAFA et se pencher sur les acquisitions

Parmi les mails exigés par les élus démocrates et républicains via la commission judiciaire de la Chambre des représentants, on retrouve les courriers internes privés des P.-D.G. Mark Zuckerberg (Facebook), Tim Cook (Apple), Jeff Bezos (Amazon) et Larry Page (Alphabet), échangés avec des membres importants du secteur au cours de la dernière décennie, notamment lors d'acquisitions d'entreprises.


Les élus reconnaissent, certes, que l'Internet ouvert a offert des avantages importants aux Américains, comme des opportunités économiques, des investissements d'importance et ouverts de nouvelles voies pour l'apprentissage et l'éducation en ligne. Mais Jerrold Nadler, Président démocrate du Comité judiciaire de la Chambre des représentants, constate et regrette qu'il soit « de plus en plus évident qu'une poignée d'entreprises a réussi à conquérir une part démesurée du commerce et des communications en ligne ».

Les géants ont un mois pour répondre aux exigences de la Chambre des représentants

Si les GAFA ont peut-être tout prévu, les législateurs n'entendent pas laisser le contrôle des débats à leurs proies. L'enquête antitrust actuellement menée devrait déboucher sur la publication de documents internes potentiellement explosifs. Des audiences publiques, qui seront évidemment sur-médiatisées, seront tenues au terme de l'investigation.


Les élus américains ont fixé au 14 octobre la date limite pour recevoir les documents internes réclamés. Les quatre géants ont d'ores et déjà indiqué vouloir pleinement coopérer avec les autorités exécutives, qui cherchent à déterminer et à prouver si les GAFA exercent leurs différentes activités de manière anticoncurrentielle.

Source : The Guardian
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

SalesForce rachète Slack pour 27,7 milliards de dollars
Tech For Good : Amazon et Apple ne veulent pas s'associer à l'initiative française pour une tech plus éthique
Black Friday Amazon : les 7 meilleures offres high-tech du moment
Le prix des écrans Samsung chute sur Amazon : notre sélection des meilleures offres
Black Friday Week : le TOP des bons plans high-tech chez Amazon et Cdiscount
Le Conseil de surveillance de Facebook saisi de ses premiers cas, et deux concernent la France
Ce lot de 3 ampoules Philips Hue sur Amazon est à un bon prix pour Noël
Black Friday Week : l'écran PC gaming Samsung 27'' LED à prix cassé
Avis PureVPN 2020 : une nouvelle mouture en demi-teinte
Black Friday : le SSD interne Samsung 860 EVO 2 To à prix cassé chez Amazon
Haut de page