Facebook ciblé par une enquête aux USA liée à sa position dominante dans les réseaux sociaux

Alexandre Boero Contributeur
11 septembre 2019 à 07h57
0
Facebook Logo

L'étau se resserre un peu plus autour des GAFA avec l'ouverture d'une nouvelle enquête antitrust contre Facebook, concernant cette fois sa position dominante dans l'industrie des réseaux sociaux.

Alors que nous vous confirmions ce mardi sur Clubic le lancement officiel d'une enquête à l'encontre de Google concernant un potentiel abus de position dominante sur la publicité en ligne, menée par 50 États américains, voilà que Facebook se retrouve à son tour dans le collimateur des autorités américaines, qui s'interrogent quant au monopole exercé par la firme de Mark Zuckerberg sur le monde des réseaux sociaux.

Les procureurs généraux vont déterminer si Facebook a étouffé la concurrence

Plusieurs États fédérés américains (Colorado, Floride, Caroline du Nord, Ohio, Iowa, Nebraska, Tennessee), mais aussi la capitale fédérale Washington, ont décidé d'ouvrir une enquête à l'encontre de Facebook en s'associant à l'État de New York et à sa procureure générale Letitia James, initiatrice de l'investigation. Cette enquête va porter sur la position dominante potentielle occupée par Facebook sur le secteur des réseaux sociaux.

Les États veulent déterminer si la société a étouffé la concurrence et fait courir un risque à ses utilisateurs. Ils étudieront sans doute de près les relations qu'entretient Facebook avec les différentes applications possédées par le groupe, comme Instagram et WhatsApp. « Nous utiliserons tous les outils d'enquête à notre disposition pour déterminer si les actions de Facebook ont pu mettre en danger les données des consommateurs, réduire la qualité des choix des consommateurs ou augmenter le prix des publicités », a déclaré Letitia James.

Facebook, déjà une amende record cet été

En juillet dernier, le groupe Facebook s'était vu infliger une amende de 5 milliards de dollars par la Federal Trade Commission (FTC), la plus lourde jamais infligée à une société pour le chef de violation de vie privée. Le régulateur américain avait en effet sanctionné le groupe pour avoir mal protégé les données personnelles de ses utilisateurs.

Au-delà de ce que nous venons d'avancer, nous pouvons nous demander à quoi ressemblera l'écosystème du numérique dans 5, 10 ou 20 ans. Après avoir atteint des sommets, tant financièrement que sur le plan de la popularité, les géants du secteur cumulent amendes, sanctions et enquêtes diverses, à un rythme de plus en plus soutenu, que ce soit aux États-Unis, où ils ont émergé, ou en Europe. Plus qu'un symbole.

Source : The Verge
Modifié le 11/09/2019 à 15h09
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top