Facebook ciblé par une enquête aux USA liée à sa position dominante dans les réseaux sociaux

11 septembre 2019 à 15h09
0
Facebook Logo

L'étau se resserre un peu plus autour des GAFA avec l'ouverture d'une nouvelle enquête antitrust contre Facebook, concernant cette fois sa position dominante dans l'industrie des réseaux sociaux.

Alors que nous vous confirmions ce mardi sur Clubic le lancement officiel d'une enquête à l'encontre de Google concernant un potentiel abus de position dominante sur la publicité en ligne, menée par 50 États américains, voilà que Facebook se retrouve à son tour dans le collimateur des autorités américaines, qui s'interrogent quant au monopole exercé par la firme de Mark Zuckerberg sur le monde des réseaux sociaux.

Les procureurs généraux vont déterminer si Facebook a étouffé la concurrence

Plusieurs États fédérés américains (Colorado, Floride, Caroline du Nord, Ohio, Iowa, Nebraska, Tennessee), mais aussi la capitale fédérale Washington, ont décidé d'ouvrir une enquête à l'encontre de Facebook en s'associant à l'État de New York et à sa procureure générale Letitia James, initiatrice de l'investigation. Cette enquête va porter sur la position dominante potentielle occupée par Facebook sur le secteur des réseaux sociaux.

Les États veulent déterminer si la société a étouffé la concurrence et fait courir un risque à ses utilisateurs. Ils étudieront sans doute de près les relations qu'entretient Facebook avec les différentes applications possédées par le groupe, comme Instagram et WhatsApp. « Nous utiliserons tous les outils d'enquête à notre disposition pour déterminer si les actions de Facebook ont pu mettre en danger les données des consommateurs, réduire la qualité des choix des consommateurs ou augmenter le prix des publicités », a déclaré Letitia James.

Facebook, déjà une amende record cet été

En juillet dernier, le groupe Facebook s'était vu infliger une amende de 5 milliards de dollars par la Federal Trade Commission (FTC), la plus lourde jamais infligée à une société pour le chef de violation de vie privée. Le régulateur américain avait en effet sanctionné le groupe pour avoir mal protégé les données personnelles de ses utilisateurs.

Au-delà de ce que nous venons d'avancer, nous pouvons nous demander à quoi ressemblera l'écosystème du numérique dans 5, 10 ou 20 ans. Après avoir atteint des sommets, tant financièrement que sur le plan de la popularité, les géants du secteur cumulent amendes, sanctions et enquêtes diverses, à un rythme de plus en plus soutenu, que ce soit aux États-Unis, où ils ont émergé, ou en Europe. Plus qu'un symbole.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Twitch ouvre un bureau en France et arrive sur l'Apple TV
Joker : le malware présent dans 24 applications Android infecte déjà un demi million d'appareils
Spotify autorise désormais le partage de morceaux et de podcasts via Snapchat
Google Docs intègre désormais un compteur de mots automatique !
Free VS Altice : les chaines BFM et RMC de retour sur la Freebox
Les tickets de métro parisiens bientôt dématérialisés sur votre smartphone
Une récompense pour les scientifiques à l’origine de la première image d’un trou noir
Le chinois GPD prépare sa presque-Switch, une console à manettes détachables
Apple Arcade sera disponible le 19 septembre, et coûtera 4,99€ par mois
Haut de page