Sur le Microsoft Store, les développeurs pourront récupérer jusqu'à 95% des revenus

13 mars 2019 à 07h04
2
Windows Store

Microsoft continue de chouchouter les développeurs et va réduire sa commission à portion congrue. Ces derniers pourront récupérer jusqu'à 95 % du prix de vente de leurs logiciels sur le Windows Store.

Microsoft veut entretenir les meilleures relations possibles avec les développeurs. L'éditeur, qui possède désormais GitHub et ne cesse de crier à qui veut l'entendre son amour pour l'open-source, va également proposer de meilleures conditions commerciales à ses partenaires.

Une répartition plus favorable aux développeurs

À partir d'aujourd'hui, les développeurs pourront récupérer jusqu'à 95 % des revenus générés par la vente de leurs applications. Microsoft ne prélèvera donc plus qu'une commission de 5 % pour tous les achats réalisés sur un ordinateur équipé de Windows 10.

Ce taux de prélèvement sera accordé pour toutes les applications, exceptées les jeux vidéo et les micro-transactions qui y sont effectuées sur lesquels Microsoft conserve une commission de 30 % sur chaque vente effectuée via son store. Pour les achats hors jeux vidéo réalisés depuis une Xbox, le taux de prélèvement appliqué par Microsoft sera lui de 15 %.

On peut comprendre que Microsoft souhaite récupérer une part plus importante sur les jeux vidéo achetés depuis ses boutiques. Le gaming est, de loin, la partie la plus prisée par les acheteurs d'applications en ligne et la plus rémunératrice pour les éditeurs de ces boutiques.

Plusieurs taux de commission qui restent néanmoins meilleurs que la concurrence

Les développeurs d'applications pourront conserver 95 % du prix de vente seulement si le client est arrivé sur la page du store en passant, par exemple, par un moteur de recherche. Microsoft empochera en revanche 15 % si il aide par une mise en avant sur son store, ou une offre promotionnelle, à vendre le logiciel comme il l'indique dans son contrat de développeur mis à jour.

C'est néanmoins une bonne nouvelle pour les développeurs, qui pourront récupérer une plus large part des revenus en portant leurs applications sur Windows. À titre de comparaison, Google et Apple prélèvent 30 % sur chaque vente, quel que soit le type d'application vendue.

Modifié le 21/12/2020 à 14h54
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Après Telegram, la Russie bloque le service de courrier chiffré ProtonMail (et pas que)
Finie la combustion : tous les futurs modèles Peugeot Sport seront électriques ou hybrides
Cheops, le satellite de l'ESA, passe son dernier test et est désormais prêt à voler
Les cartes de paiement biométriques en cours de test au Royaume-Uni
Firefox Send : un système de transfert de fichiers en ligne gratuit, jusqu'à 2,5 Go
Le réseau interne de Citrix infiltré par des
800 millions d'emails s'échappent d'une base de données... non surveillée
La nouvelle manette Xbox One Phantom White fuite (et elle est pas mal du tout)
Toshiba et Western Digital préparent des puces NAND 3D à 128 couches !
Auto : une faille majeure dans deux systèmes d'alarme permettait... de couper le moteur
Haut de page