60% des entreprises du CAC 40 victimes de "positionsquatters" !

Par
Le 27 décembre 2001
 0

D’après l’agence CVFM, 60% des entreprises du CAC40 seraient touchées par une nouvelle forme de piratage liée au référencement.

D'après l'agence CVFM, 60% des entreprises du CAC40 seraient touchées par une nouvelle forme de piratage liée au référencement.

L'agence de webmarketing CVFM publie une nouvelle étude : "Positionsquatting : le nouveau défi des marques sur Internet".

Celle-ci fait le point sur un phénomène qui se développe aux Etats-Unis, où des squatters détournent les options de référencement de certaines entreprises du CAC40.

La multiplication des offres de référencement payant, l'entreprise peut payer un mot clé pour apparaître en première position des résultats de recherche, stimule l'imagination des plus opportunistes.

Cette expression ou mot-clé peut être générique (job, mp3, travel, television, etc.) mais aussi prendre la forme d'un nom ou d'une marque déposée (Ford, Madonna, Harry Potter, etc.)

L'étude de CVFM laisse apparaître trois grandes tendances : 60% des entreprises du CAC40 seraient victimes de cas de "positionsquatting" lors d'une recherche simple sur leur raison sociale.

Par ailleurs, plus surprenant, 15% des sites institutionnels anglophones de ces entreprises ne sont pas référencés dans les principaux outils de recherche américains.

Les auteurs de cette étude précisent que : "Les résultats des portails américains présentés aux internautes en France n'incluent pas toujours les positionnements payants proposés aux internautes américains. "

L'étude de CVFM est actuellement disponible en téléchargement au prix de 99 euros, ses auteurs analysent en détail le phénomène ainsi que le niveau de "parasitage" de chaque entreprise du CAC40, avec simulation d'une connexion depuis les Etats-Unis.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top