Nicolas Sarkozy fustige la gratuité de la presse

le jeudi 02 octobre 2008
00c8000001341506-photo-sarkozy.jpg
Ce matin, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours pour lancer officiellement les états généraux de la presse durant lesquels quatre groupes de travail vont chercher des solutions pour un secteur en crise. « Le but de ces Etats généraux n'est pas de faire des doléances et un énième rapport. Il faut se mettre d'accord sur des changements à mettre en oeuvre tout de suite. C'est faute d'avoir osé affronter la vérité qu'il y a aujourd'hui une crise structurelle » a estimé Nicolas Sarkozy.

Même s'il n'a pas souhaité opposer la presse gratuite à la presse payante, le chef de l'Etat a fustigé le concept de gratuité : « C'est une vue de l'esprit et la mort de la presse gratuite » a-t-il déclaré, s'étonnant par exemple que des sites internet de journaux mettent en ligne gratuitement les archives parues dans leur support papier. « On crée alors sa propre concurrence pour rien » résume-t-il.

Le site internet des Etats généraux de la presse
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top