Qualcomm lance le pré-développement d'un logiciel de conduite autonome prévu pour 2023

22 janvier 2020 à 14h15
0
Voiture autonome

Qualcomm a dévoilé son propre système de conduite autonome Snapdragon Ride. Si la société basée à San Diego est davantage réputée pour ses composants à destination des smartphones, elle est aussi connue depuis une dizaine d'années dans le secteur automobile. Elle se cantonnait jusqu'à présent aux modems permettant aux voitures de se connecter à Internet.

Elle envisage désormais de trouver sa place sur le marché des véhicules autonomes, mettant en avant le faible poids et la consommation réduite de sa nouvelle plateforme.

Jusqu'à 700 000 milliards d'opérations par seconde

Le Vice-président et Directeur Général des activités automobiles de Qualcomm, Patrick Little, a déclaré que la société utilisait son expertise acquise dans le secteur de la téléphonie mobile pour développer des processeurs consommant peu d'électricité et produisant peu de chaleur. Ces dernières années, Qualcomm s'est attaquée au secteur des PC, et plus précisément aux PC compacts, dévoilant des puces capables de fonctionner sans ventilateur. Un gain d'espace, en coût de production et une consommation réduite qui seront utiles sur les véhicules électriques.

Patrick Little a déclaré que « de nombreuses voitures ont un superordinateur à l'arrière. Il ressemble au PC gamer de votre enfant. Imaginez maintenant que vous mettez cela dans le coffre d'une voiture électrique : l'inquiétude concernant votre autonomie est doublée ».


D'après TechCrunch, la plateforme Snapdragon Ride serait en mesure d'effectuer entre 30 et 700 téra opérations (TOPS, soit entre 30 000 et 700 000 milliards d'opérations par seconde). Au niveau maximal de 700 TOPS, le système nécessiterait 130 W pour fonctionner, mais conviendrait à un véhicule autonome de catégorie 4 ou 5. Il est fort possible que cette consommation s'adapte en temps réel selon les besoins du véhicule.

Qualcomm se lance sur les ADAS

Alors qu'Intel et NVIDIA ont tous deux fait parler d'eux sur le marché des systèmes avancés d'assistance à la conduite (ADAS), Qualcomm a gardé jusque-là un silence radio, décidant finalement de dévoiler son système au CES 2020, plus tôt en janvier. Pourtant, rapporte Reuters, sa technologie de conduite autonome était déjà en développement depuis « des années ».


De plus en plus d'acteurs s'intéressent à ce marché, et Qualcomm entend y trouver sa place. General Motors a déjà annoncé lundi 20 janvier qu'il étendait son partenariat déjà existant avec Qualcomm aux « plateformes de calcul hautes performances ». Les premiers kits de développement de Snapdragon Ride doivent être disponibles dès le premier semestre 2020 pour les constructeurs et certains fournisseurs. Le système doit ensuite entrer en production à partir de 2023.

Source : Reuters
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top