Volkswagen et Intel vont lancer leur service de location de véhicules autonomes en Israël

31 octobre 2018 à 09h31
0
VW-intel-autonome.jpg

Le constructeur auto Volkswagen et Mobileye, une filiale d'Intel, prévoient de lancer leur service de voitures autonomes électriques dès 2019, en collaboration avec Champion Motors, un importateur majeur du pays.

Lundi, Volkswagen et Mobileye, leader mondial du développement de la vision par ordinateur, ont annoncé avoir établi un plan de plusieurs années visant à commercialiser, d'ici 2022, un service de location de véhicules électriques autonomes. Les premiers véhicules seront déployés en 2019 en Israël, en collaboration avec la société Champion Motors, deuxième importateur et distributeur de voitures en Israël.

Plusieurs dizaines de véhicules dès l'année prochaine

Avec cet accord sous forme de joint-venture, qui pourrait déboucher sur la création d'une entreprise commune, les trois firmes se préparent à lancer leur service commercial autonome. Baptisée MaaS (Mobility-as-a-Service), l'initiative a le soutien du gouvernement israélien, qui voit d'un très bon œil que son pays serve de bêta mondiale au moyen de véhicules électriques autonomes. Le pays se dit prêt à faire le nécessaire (accès à l'infrastructure ; données sur le trafic) pour faciliter son déploiement. Quelques dizaines de véhicules seront d'abord mis en service en 2019, avant des centaines d'ici 2022.

L'entente semble parfaite entre les trois sociétés. Le groupe Volkswagen s'est engagé à fournir les véhicules électriques et à mettre à disposition ses compétences en matière de mobilité centrée sur l'utilisateur. De son côté, Mobileye offrira son kit audiovisuel de niveau 4, qui consiste en une solution sans pilote incluant matériel, règles de conduite, logiciels de sécurité et données cartographiques. Le pilote a toutefois la main sur certains paramètres. Enfin, Champion Motors mènera la flotte de véhicules et gérera le centre de contrôle.

Une réponse « aux besoins de mobilité urbaine du XXIe siècle »

Herbert Diess, le PDG du groupe Volkswagen, est convaincu que le véhicule électrique autonome offrira aux habitants du monde entier « une mobilité sûre, propre et sans émission, accessible et pratique », tandis que le PDG de Mobileye, Amnon Shashua, est animé par l'ambition de « s'adapter intelligemment et dynamiquement aux besoins de mobilité urbaine du XXIe siècle. » À noter que le constructeur allemand et la filiale d'Intel collaborent déjà au développement de technologies semi-autonomes et totalement autonomes, aux côtés de BMW et de Fiat Chrysler.

3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top