General Motors dévoile des navettes autonomes, mais elles ne sont pas pour tout de suite

22 janvier 2020 à 12h00
0
Cruise Origin
© Cruise

Il s'appelle Origin. Le nouveau véhicule dévoilé mardi 21 janvier par Cruise, une filiale de General Motors, doit fournir les navettes autonomes de demain.

Il faudra cependant attendre quelque temps pour que ces navettes deviennent une réalité, car le Cruise Origin, déjà repoussé, a encore des tests à passer avant de voir la route.

Sans volant, ni pédales

Le fondateur et Directeur technique de Cruise, Kyle Vogt, a présenté le véhicule mardi 21 janvier, à San Francisco. L'Origin dispose de portes coulissantes. À l'intérieur, le dirigeant a déclaré que les six places assises offraient autant de place que des sièges d'avion avec « un supplément de place aux jambes ». Développé par Honda, une autre filiale de General Motors, le Cruise Origin ne possède ni volant ni pédale : sa conduite sera exclusivement autonome. Ses capteurs, qui lui permettent de reconnaître son environnement, sont capables d'effectuer des rotations afin d'aller chercher une information.

Nous avions déjà découvert le véhicule de Cruise en photo il y a maintenant un an. Pour « GM », qui a annoncé dès 2017 sa volonté de mettre au point un service de robotaxis, l'Origin est un projet important. Le Directeur financier de l'époque, Chuck Stevens, avait alors déclaré qu'un tel service pourrait représenter « un marché total de plusieurs centaines de milliards de dollars ».


Un démarrage prévu « dans un futur proche »

Le projet n'est cependant pas pour tout de suite. Dan Amman, Directeur exécutif de Cruise, a résumé : « Notre travail est loin d'être terminé », tout en insistant sur le fait que l'Origin est un véritable projet. Il a affirmé que « contrairement à certaines choses que vous voyez au CES par exemple, ceci n'est pas un concept car », ajoutant : « Il est autonome. Il est tout électrique. Il est à partager. C'est un véhicule de production ».

General Motors avait prévu un lancement il y a six mois, mais celui-ci a finalement été reporté, Cruise affirmant que son véhicule avait rencontré des difficultés techniques inattendues et qu'il nécessitait davantage de tests. Mary Barra, P.D.-G. de General Motors, avait alors déclaré que « le développement de véhicules autonomes était bloqué par la sécurité ». Les concepteurs de véhicules autonomes comme les législateurs sont d'autant plus attentifs à ces questions depuis l'accident mortel ayant impliqué un véhicule autonome Uber.


Pour le moment, l'Origin n'a pas reçu l'autorisation lui permettant de circuler sur routes, et des tests supplémentaires devront être effectués pour que celle-ci lui soit accordée. Si Dan Amman a déclaré que la production de prototypes et les tests devaient démarrer « dans un futur proche », Cruise et General Motors se gardent de dévoiler une date précise.

Source : BBC
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top