Véhicule autonome Uber : une enquête implique des défauts logiciels dans un accident mortel

06 novembre 2019 à 15h30
0
Uber
© vaalaa / Shutterstock.com

D'après une série de rapports du conseil national de la sécurité des transports (National Transportation Safety Board, ou NTSB), le logiciel du véhicule autonome de la marque Uber qui a percuté et tué une américaine en 2018 présentait différentes failles. Selon le document, le véhicule de test aurait détecté la victime, mais sa programmation ne lui aurait pas permis de l'identifier comme une personne traversant hors des passages piétons.

L'agence indépendante précise également que, sur 18 mois, les véhicules Uber ont été impliqués dans 37 accidents mais n'ont été responsables de collision que dans deux de ces cas.

Le premier décès chez Uber

Le 18 mars 2018, à Tempe (Arizona), une femme de 49 ans, Elaine Herzberg, traverse la route. À ce moment, une Volvo XC90 de la société Uber, dont la conduite autonome est activée, la fauche. Elaine Herzberg décède de ses blessures : c'est le premier accident mortel dans lequel est impliqué un véhicule Uber.

Quelques mois plus tard, l'enquête montrait que le freinage d'urgence du véhicule était désactivé au moment de l'accident.

Aujourd'hui, le NTSB apporte des précisions supplémentaires. Les multiples rapports sont accessibles à partir du communiqué de l'agence. Selon eux, la fonctionnalité de reconnaissance des piétons serait en cause.

Une victime hors des clous

Les rapports analysent plus en détails la conception du véhicule et la configuration de la route au moment de l'accident. Si le système ADS, qui regroupe l'ensemble des capteurs permettant aux véhicules de reconnaître leur environnement, aurait a priori bien fonctionné, il n'aurait cependant pas identifié la victime comme un piéton.

Le rapport mentionne le terme jaywalker. Celui-ci désigne les personnes traversant la route en dehors des passages piétons. Le 18 mars 2018, Elaine Herzberg a effectivement traversé la route à un endroit où celle-ci s'élargissait, passant de deux à quatre voies et sans passage piéton.

Le rapport détaille qu'« au moment où le système ADS a détecté la personne pour la première fois, c'est-à-dire 5,6 secondes avant l'impact, celle-ci se trouvait au milieu des deux voies de gauche. Bien que le système ADS ait perçu la personne presque six secondes avant l'impact, elle ne l'a jamais détectée comme étant une piétonne - ou, dans le cas présent, une jaywalker ou une cycliste, car elle a traversé l'avenue N. Mill a un endroit dépourvu de passage piéton. Au lieu de cela, le système l'a initialement classifiée comme un "autre objet" à l'objectif inconnu ».

Ce rapport souligne également que le système a hésité à plusieurs reprises, identifiant successivement Elaine Herzberg comme étant un véhicule, une cycliste et un objet inconnu. Le logiciel aurait détecté une collision imminente 1,2 seconde avant l'impact. Si, à ce stade, la collision ne pouvait plus être évitée, le NTSB signale que « par conception, le véhicule n'aurait pas actionné les freins d'urgence ».

Le NTSB résume ainsi le défaut du logiciel : « le système n'inclut pas de prise en compte des piétons traversant hors des passages prévus ». L'agence aurait également communiqué différents défauts à Uber, qui a déjà déclaré avoir adopté « un programme critique d'amélioration axé sur la sécurité ».

Source : Reuters
14
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Lobbying : les GAFA ont cassé leur tirelire en 2019
Tesla a dépassé Volkswagen en capitalisation boursière
Le robot-chien de Boston Dynamics a désormais un SDK et on a hâte de voir ce que le monde va en faire
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top