Une techno de véhicule autonome basée sur un "simple" GPS et des caméras (sans lidar)

le 04 avril 2019
 0
Wayve

La start-up Wayve développe un système de conduite autonome inédit qui exploite l'apprentissage automatique et l'expérience pour intégrer les différentes règles de conduite. Ce dispositif ambitieux n'a pas besoin de capteurs et se révèle moins coûteux à mettre en place.

En matière de voitures autonomes, le système le plus répandu et éprouvé consiste à équiper le véhicule de nombreux capteurs lidar et de caméras, afin que l'intelligence artificielle, aidée d'une carte 3D, puisse naviguer entre les véhicules et conduire son passager à bon port. Si les tests sont de plus en plus concluants, aucun des grands acteurs du transport autonome que son aujourd'hui Google avec Waymo, ou encore Uber, n'a pu lancer de service commercial dans une métropole, en raison des risques encourus et du coût de l'infrastructure à déployer.

La start-up britannique Wayve développe de son côté un dispositif de conduite inédit qui pourrait bouleverser le marché encore naissant du véhicule autonome.

Un système inédit, exclusivement basé sur l'apprentissage automatique


Leur système repose intégralement sur le machine learning. Au lieu d'apprendre à l'IA équipant le véhicule les règles de conduite et les différentes réactions à adopter, Wayve utilise le conducteur physique. À chaque fois qu'il reprend la main sur le volant, le système apprend de son erreur et étudie la réaction adoptée pour l'intégrer à ses paramètres.

Ce mode de fonctionnement fait dire à Wayve que leurs véhicules peuvent circuler sur des routes totalement inconnues, en se basant sur l'expérience de conduite accumulée.

« Nous ne disons pas à la voiture comment conduire, mais elle apprend à conduire par l'expérience, l'exemple et la rétroaction, tout comme un humain. C'est plus sûr et plus évolutif que toute autre approche aujourd'hui », explique Alex Kendall, Co-Fondateur et CTO de Wayve à TechCrunch.



Des premiers essais concluants qui aiguisent l'appétit des investisseurs


Les premiers essais ont eu lieu sur les routes de Grande-Bretagne. Le véhicule est assisté d'un simple logiciel de navigation par satellite et de quelques caméras pour se repérer dans l'espace. Il réussit visiblement à anticiper à la fois la circulation et des événements ponctuels, comme un cycliste arrivant à contre-sens.

Le dispositif est également plus économique. Selon les équipes de Wayve, les capteurs intégrés à la voiture ne coûtent que 10 % du prix total de l'équipement intégré aux véhicules autonomes concurrents.

La start-up reste discrète sur ses investisseurs, mais elle indique que, parmi ces derniers, on retrouve le professeur Zoubin Ghahramani, Responsable scientifique chez Uber.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Selon cette enquête, les femmes progresseraient plus vite que les hommes à Dota 2
Découvrez IA4EU, la plateforme européenne collaborative sur l'intelligence artificielle
See You Yesterday : Netflix dévoile la bande-annonce du film de Spike Lee
Linux on DeX est désormais compatible avec le Galaxy S9, S10 et Tab S5e
Pour iCloud, entre autres, Apple verse plus de 30 millions chaque mois à AWS
Hideo Kojima, créateur de Metal Gear, tease un gros projet lié au cloud gaming
Après Thanos, Fortnite et Marvel vont de nouveau s'associer autour des Avengers
🔥 Bon plan : casque Bluetooth TaoTronics à réduction de bruit active à 48,99€ au lieu de 69,99€
Jeu vidéo : de plus en plus d'offres à pourvoir chaque année en France
Huawei : la CIA s'en mêle et signale un financement par l'agence de sécurité chinoise
Kodi
⚡ Bon plan : HooToo Hub USB C avec Charge Type C à 24,99€ au lieu de 39,99€
Les finances de Spotify sont dans le vert pour la première fois depuis sa création
Byte, le successeur spirituel de Vine, commence à recruter pour sa bêta
NVIDIA : les GTX 1660 Ti et 1650 intégrées à plus à 80 modèles de laptops dès aujourd’hui
scroll top