Une techno de véhicule autonome basée sur un "simple" GPS et des caméras (sans lidar)

Mathieu Grumiaux Contributeur
04 avril 2019 à 20h05
0
Wayve

La start-up Wayve développe un système de conduite autonome inédit qui exploite l'apprentissage automatique et l'expérience pour intégrer les différentes règles de conduite. Ce dispositif ambitieux n'a pas besoin de capteurs et se révèle moins coûteux à mettre en place.

En matière de voitures autonomes, le système le plus répandu et éprouvé consiste à équiper le véhicule de nombreux capteurs lidar et de caméras, afin que l'intelligence artificielle, aidée d'une carte 3D, puisse naviguer entre les véhicules et conduire son passager à bon port. Si les tests sont de plus en plus concluants, aucun des grands acteurs du transport autonome que son aujourd'hui Google avec Waymo, ou encore Uber, n'a pu lancer de service commercial dans une métropole, en raison des risques encourus et du coût de l'infrastructure à déployer.

La start-up britannique Wayve développe de son côté un dispositif de conduite inédit qui pourrait bouleverser le marché encore naissant du véhicule autonome.

Un système inédit, exclusivement basé sur l'apprentissage automatique

Leur système repose intégralement sur le machine learning. Au lieu d'apprendre à l'IA équipant le véhicule les règles de conduite et les différentes réactions à adopter, Wayve utilise le conducteur physique. À chaque fois qu'il reprend la main sur le volant, le système apprend de son erreur et étudie la réaction adoptée pour l'intégrer à ses paramètres.

Ce mode de fonctionnement fait dire à Wayve que leurs véhicules peuvent circuler sur des routes totalement inconnues, en se basant sur l'expérience de conduite accumulée.

« Nous ne disons pas à la voiture comment conduire, mais elle apprend à conduire par l'expérience, l'exemple et la rétroaction, tout comme un humain. C'est plus sûr et plus évolutif que toute autre approche aujourd'hui », explique Alex Kendall, Co-Fondateur et CTO de Wayve à TechCrunch.



Des premiers essais concluants qui aiguisent l'appétit des investisseurs

Les premiers essais ont eu lieu sur les routes de Grande-Bretagne. Le véhicule est assisté d'un simple logiciel de navigation par satellite et de quelques caméras pour se repérer dans l'espace. Il réussit visiblement à anticiper à la fois la circulation et des événements ponctuels, comme un cycliste arrivant à contre-sens.

Le dispositif est également plus économique. Selon les équipes de Wayve, les capteurs intégrés à la voiture ne coûtent que 10 % du prix total de l'équipement intégré aux véhicules autonomes concurrents.

La start-up reste discrète sur ses investisseurs, mais elle indique que, parmi ces derniers, on retrouve le professeur Zoubin Ghahramani, Responsable scientifique chez Uber.

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top