Donald Trump n'est pas près de tester les "folles" voitures autonomes

le 19 mars 2019
 0
Donald Trump
Shutterstock.com

Le président des États-Unis n'est clairement pas un fan des voitures autonomes, qu'il voit comme une menace pour la société.

Dans le texte, c'est du Donald Trump tout craché. Le site d'informations Axios a regroupé différents propos tenus par le président des USA au sujet des véhicules autonomes. Le républicain est pour le moins clair : il n'acceptera jamais de se laisser conduire par un ordinateur et considère que les voitures autonomes sont « folles ». Elon Musk et tous les partisans de la technologie apprécieront.

Trump ne croit pas en la voiture autonome


Donald Trump estime que les véhicules autonomes n'ont pas de sens et évoque les accidents hypothétiques que pourraient provoquer, ou dans lesquels pourraient être impliqués, les véhicules dotés d'une autonomie. « Pouvez-vous imaginer, vous êtes assis à l'arrière et d'un coup, la voiture zigzague et vous ne pouvez pas arrêter cette foutue chose ? », se demande le président américain.

Outre sa volonté de ne jamais monter à bord d'un véhicule autonome, Trump ne croit tout simplement pas en leur avenir. « Ils ne fonctionneront jamais », confirme-t-il à une autre source. Déjà en 2017, lors d'un rendez-vous avec le patron de Tesla Elon Musk à la Maison-Blanche, Donald Trump avait fait part de sa nostalgie en indiquant préférer les voitures traditionnelles.

Le département du Transport américain favorable aux véhicules autonomes


Si le chef d'État américain n'est pas le premier supporter du pilotage automatique, tout le monde n'est pas de son avis à Washington. C'est le cas d'Elaine Chao, secrétaire aux Transports, qui a annoncé la semaine dernière la création d'un organisme de réglementation destiné à mettre un coup d'accélérateur à l'adoption des technologies de transport de pointe, comme les voitures autonomes et les tunnels hyperloop, tout en travaillant les dossiers liés à la sécurité et à la fiabilité de ces technologies.

Il faudra à présent convaincre le reste des Américains. Pour l'instant, 71 % d'entre eux rejoignent la position de Donald Trump en affirmant avoir peur de conduire ou de monter à bord d'un véhicule autonome.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
scroll top