Road trip électrique : tout ce que vous devez savoir pour voyager sereinement

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
19 juillet 2020 à 14h30
41

L’été est là et les congés arrivent. Il est temps de préparer l’itinéraire des vacances. Pour beaucoup, ce sera le premier voyage au volant d’une voiture électrique. Alors pour que la route des vacances reste un moment de détente, Clubic vous propose ce dossier de conseils et idées, pour organiser au mieux votre déplacement. En voiture !

Où trouver les bornes de recharges sur votre itinéraire ? Combien de kilowatts sont consommés sur l'autoroute à 130 km/h ? Combien va coûter un déplacement en voiture électrique comparé à un trajet en voiture thermique traditionnelle ? Quel câble prévoir ? Quelles applications peuvent vous aider sur la route ?

En répondant à toutes ses interrogations, nous tenterons de démontrer que prendre la route des vacances à bord d’une voiture électrique n’est pas si compliqué que cela, il suffit juste de changer quelques habitudes. Suivez le guide !

Est-ce facile de voyager en voiture électrique ?

Du point de vue de la conduite, la voiture électrique est assez similaire à la voiture thermique traditionnelle, le bruit du moteur en moins. Les voitures électriques sont généralement équipées des dernières avancées technologiques que ce soit au niveau du système d’info-divertissement ou en termes d'aides à la conduite (régulateur de vitesse adaptatif, conduite semi-autonome, maintien dans la voie, etc.).

Ainsi, il est souvent possible de bénéficier d’un grand écran central qui affichera la navigation et la lecture de vos playlists préférées. Il est aussi possible, suivant les constructeurs, de bénéficier d’Apple CarPlay et Android Auto (installé de série sur toutes les ZOE 2020 dès l’entrée de gamme) ; vous pourrez ainsi afficher Waze ou toute autre service de navigation et profiter de votre abonnement Spotify ou Apple Music, directement dans votre voiture.

La vraie différence concernera en fait la recharge de la batterie, en lieu et place de l'habituel plein de carburant. Il va ainsi falloir se familiariser avec les différents types de bornes publiques existantes et connaître le câble qui correspond à votre voiture pour la relier à la borne, si cela est nécessaire.

Connaître sa voiture électrique

Avant de partir en voyage avec un véhicule électrique, au-delà de son périmètre de sécurité (qui permet de faire un aller-retour sans recharger), il faut connaître les caractéristiques de son véhicule.

Quelle est son autonomie théorique en usage habituel ? Quelle est la capacité totale utilisable de la batterie ? Quelle est la consommation suivant le type de route empruntée ? De quel chargeur le véhicule est-il équipé ? De quel câble de recharge faut-il se munir ?

Pour reprendre notre exemple, la Renault ZOE, modèle 2020, peut recevoir, en option, un chargeur rapide qui lui permettra d'être chargée à 50 kW. Sans cette option, la charge sera limitée à 22 kW, multipliant le temps de charge par presque 2,5. Autrement dit, avec sa batterie de 52 kWh, le temps de charge de 0 à 90 % passe, en théorie, de 2 heures 30 minutes avec le chargeur de base, à environ 1 heure avec l’option charge rapide.

Mais la ZOE, même avec l’option charge rapide Combo CCS, est loin d’être la voiture avec le meilleur temps de recharge. Certains constructeurs, comme Tesla, proposent la charge à 150 voir 250 kW, permettant de récupérer 80 % de l’autonomie en moins de 20 minutes.

Il faudra également disposer du ou des câbles correspondant à la connectique de la voiture. Il peut être utile d’avoir avec soi le câble permettant de se relier à une prise domestique classique 230 volts en particulier pour recharger votre voiture une fois arrivé à destination. Il n’est en effet pas toujours simple de pouvoir se brancher sur son lieu de villégiature, aussi, autant assurer ses arrières en pouvant se connecter à une simple prise au camping ou dans sa location.

Les bornes de recharge sur la route, elles, sont souvent équipées de leur propre câble, mais ce n’est pas systématique. Un câble de charge de type 2 peut alors être nécessaire. L’adaptateur CHAdeMO peut aussi être un plus, suivant votre véhicule, pour pouvoir vous connecter à ce type de borne. Il reste toutefois assez onéreux : il est par exemple vendu 360 € chez Tesla pour les Model S ou Model X.

Optimiser ses recharges dès le départ

Si l’on souhaite maximiser l'autonomie et perdre le moins de temps possible à recharger sa voiture électrique, il faut tenir compte du fait que la charge est plus rapide au début du chargement, alors que les derniers pour cent sont sensiblement plus longs à obtenir.

La bonne idée peut donc être de réaliser une charge complète (100 %) à domicile avant le départ, en maintenant l’habitacle à la bonne température tant que la voiture est branchée, pour économiser un peu d’énergie. De fait, la climatisation (ou le chauffage) puisera alors sur l’énergie du réseau plutôt que sur la batterie de la voiture pour tempérer l'habitacle.

Sur la route, pour gagner du temps à chaque arrêt à la borne de recharge, il est conseillé d’effectuer des charges jusqu’à 80 %, ce qui permet de réduire la durée du processus. Comme nous le disions, chaque pour cent de batterie au-delà de cette jauge peut nécessiter jusqu’à deux fois plus de temps de chargement que les premiers.

Avec une Tesla Model 3 et un Superchargeur de la marque à 250 kW, passer de 0 à 80 % d’autonomie se fait en 15 minutes environ et il faudra 15 minutes supplémentaires pour compléter les 20 % restant.

Nous allons le voir, la vitesse et le type de conduite influencent grandement l’autonomie d’une voiture électrique. Une conduite douce à allure raisonnable peut permettre de supprimer une à deux recharges sur le parcours, suivant la taille de la batterie et le nombre de kilomètres à parcourir bien sûr.

Et si rouler plus vite vous permettra potentiellement de gagner 20 minutes sur votre trajet, cela risque surtout de vous imposer deux pauses recharges de 30 minutes chacune… Le gain étant nul, et la route faisant un peu partie des vacances après tout, pourquoi ne pas en profiter pour rouler tranquillement, sans stress et sans pression ?

Téléchargez les bonnes applications

Pour préparer un grand déplacement en voiture électrique, il peut être pratique de télécharger quelques applications sur son smartphone ou sa tablette. Deux en particulier, peuvent vous aider à trouver une borne adaptée à votre véhicule et à votre besoin (sur la route, comme à destination).

ChargeMap

La première application à installer est ChargeMap. Cette application mobile vous permet de trouver toutes les bornes de recharge pour véhicules électriques présentes en ville, à la campagne ou sur autoroute.

Vous pourrez filtrer votre recherche par type de borne suivant l’équipement de votre voiture, trouver des bornes gratuites ou encore des bornes de recharge accélérée. Une fois à la borne, l’application vous permet également de valider votre paiement et de lancer la charge. Il faudra, pour ce faire, avoir créé un compte au préalable.

Le principal défaut de ChargeMap est de ne pas pouvoir planifier de parcours : impossible donc de s’en servir comme outil de navigation. Néanmoins, la communauté d’utilisateurs permet d’avoir des informations sur l’état de chaque borne, ce qui en fait une application indispensable pour vos grands déplacements.

A Better Routeplanner

A Better Routeplanner n’existe sous forme d'application mobile que depuis la fin 2019. Auparavant, seul le site Internet était disponible et pas toujours facile à utiliser sur un smartphone.

Cette application vous permet de planifier vos itinéraires en tenant compte des besoins de charges de votre voiture, suivant son équipement et son autonomie de départ.

Vous pourrez donc utiliser l’application comme outils de navigation, tenant compte des points de charges nécessaires à votre déplacement. Son inconvénient principal est d’ignorer certaines bornes, principalement les moins rapides sur les petites routes de campagne.

ChargeMap et A Better Routeplanner sont deux indispensables pour celles et ceux qui souhaitent voyager en véhicule électrique, d’autant plus qu’elles ne se limitent pas au territoire français, bien au contraire.

Autonomie d’une voiture électrique sur autoroute

Cette caractéristique est l'un des points principaux à prendre en compte lors de la préparation de votre itinéraire pour de grands trajets.

La voiture électrique, dotée du freinage régénératif, est particulièrement efficiente quand ce dernier est régulièrement sollicité, permettant de recharger la batterie de traction à chaque levé du pied de l’accélérateur (fréquent en zone urbaine et périurbaine).

Mais sur l’autoroute, le freinage régénératif est naturellement moins sollicité, exception faite des péages ou des descentes. De ce fait, la consommation moyenne est sensiblement augmentée. Et telle une voiture thermique, plus vous roulerez vite, plus la consommation sera élevée. Le choix sera donc à faire entre vitesse élevée ou recharge moins fréquente en réduisant votre allure.

À ce titre, le site allemand NextMove a effectué plusieurs comparatifs. Il en ressort par exemple, sur un parcours d’essai sur autoroute allemande, qu'à 130 km/h une Tesla Model 3 absorbe 18,5 kWh/100 km quand une Model X a besoin de 23,9 kWh/100 km et une Hyundai Kona de 19,1 kWh pour parcourir la même distance. Ces prises de mesures ont été faites en été.

L’essai de la nouvelle ZOE R135 indique qu’à 130 km/h, la voiture dépensera 24,3 kWh/100 km en moyenne, soit près du double d’un cycle mixte standard (13,47 kWh/100 km). Cet essai a été réalisé au printemps.

Une autre partie du test de Nextmove a permis de comparer la consommation, toujours sur autoroute allemande, de deux véhicules électriques à 130 et à 150 km/h. Le test a été réalisé avec des SUV électriques Tesla Model X et Audi e-tron. Il en ressort une hausse de la consommation de 14,2 % pour le Model X et de près de 10 % pour l’Audi e-tron.

Un Tesla Model X aura donc une consommation de 27,3 kWh / 100 km à 150 km/h et son homologue allemand demandera 30,6 kWh / 100 km, à la même vitesse.

Où recharger sa voiture ?

En France, vous avez à votre disposition près de 30 000 bornes de recharge, dont la moitié sont accessible à tous sur la voirie ou dans des parkings publics (mairies, gares, etc.). Les autres peuvent être situées sur des parkings d’entreprises privées ou sur ceux de grandes surfaces commerciales.

Les bornes de recharge rapide, à au moins 50 kW, sont pour le moment au nombre de 1 788 dans l’Hexagone. Ce nombre augmente rapidement tout comme l’ensemble de l'effectif des points de charge disponibles, toutes puissances confondues.

Si vous optez pour les itinéraires hors autoroute, vous pourrez profiter de bornes sur les parkings de certaines grandes enseignes telles que Ikea, E.Leclerc, Colruyt, Auchan ou encore Lidl. A la campagne, de nombreuses communes installent des bornes, souvent limitées à 22 kW qui peuvent vous permettre de faire un appoint jusqu’à la prochaine borne rapide le temps d’un déjeuner par exemple.

Les restaurants et les hôtels proposent de plus en plus souvent ce genre de prestation, pour ceux qui disposent d'un parking privé.

Sur les axes rapides européens, on retrouvera les 400 bornes Ionity qui peuvent délivrer, suivant les stations, jusqu’à 350 kW pour les véhicules capables d’accepter une telle puissance de charge.

Il y a également Total qui commencent à équiper ses stations-service de bornes pour voitures électriques : déjà 50 points de charges rapides sont disponibles chez le pétrolier français.

Jusqu’au début de cette année, les autoroutes françaises disposaient du réseau de recharge rapide Corri-Door proposé par Izivia, filiale d’EDF. Cependant, sur les 217 bornes, le gérant du réseau a suspendu 189 bornes qui présentaient un défaut majeur selon lui. Il ne reste donc que 28 bornes Corri-Door en service en France pour le moment.

Izivia ne va certainement pas remettre en service son actuel réseau autoroutier, étant donné que les concessions autoroutières arrivent à leurs termes en 2022, ce qui représenterait un investissement trop coûteux sans garantie de renouvellement d'ici à 2 ans. Cependant, la filiale d’EDF travaille à la mise en place de 70 stations de recharge hors autoroute qui pourront délivrer jusqu’à 150 kW sur partie des bornes.

Combien coûte la recharge sur une borne ?

Chaque réseau à son propre mode de facturation et est libre de pratiquer les tarifs qui lui conviennent. Ionity en a fait la démonstration à deux reprises cette année : après avoir pratiqué la charge au forfait pour seulement 8 € TTC, peu importe le nombre de kWh distribués, ils sont passés, en début d’année, à un tarif de 0,79 €/kWh pour les marques de voiture n’ayant pas signé d’accord avec eux, rendant le prix de la recharge assez conséquent. Seules les marques à l’origine du consortium Ionity (Porsche, Mercedes, Audi, BMW ou encore Volkswagen) affichaient un tarif raisonnable de 0,30 €/kWh.

Un rebondissement a eu lieu le 1er juillet dernier cependant : la facturation en France est passée à la minute et non plus au kWh. D'après Ionity, ce dernier type de facturation leur était en effet interdit car ils ne sont pas fournisseurs d’électricité à l'instar d’EDF ou de Total Direct Énergie, par exemple. Le tarif appliqué est donc passé à 0,79 € la minute, ce qui devient assez cher pour un véhicule ne bénéficiant pas de la recharge très rapide, comme une nouvelle ZOE limitée à 50 kW dans le meilleur des cas. La recharge sur les bornes Ionity reste intéressante pour les véhicules équipés de la charge très rapide tels que la nouvelle Porsche Taycan.

De son côté Tesla facture, sur ses Superchargeurs dédiés aux véhicules de la marque, le kWh à 0,24 €. Le constructeur californien ne se soucie en effet pas du problème de la facturation au kWh…. pour l'instant.

Modifié le 23/07/2020 à 09h27
41
21
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
scroll top