Kia e-Niro à l'essai : le SUV 100% électrique atteint-il vraiment ses 455 km d'autonomie ?

David Nogueira Contributeur
02 octobre 2019 à 18h00
0
kia e-niro

Et de trois. Après les versions hybrides et hybrides rechargeables de son SUV, Kia propose aussi le e-Niro, 100% électrique. Lancé plus tôt cette année, nous avons pu mettre la main sur celui qui a, peut-être, les arguments pour considérer les véhicules électriques autrement.

Kia fait partie de ces constructeurs qui ont décidé de ne pas donner un look totalement exubérant à leurs véhicules électriques. On note toutefois quelques touches de couleur bleue, à l'avant comme à l'arrière, qui symbolisent son appartenance au monde de l'électrique. Le plus marquant est sans nul doute sa calandre pleine, où figure d'ailleurs sa prise de charge Combo CSS. Une face avant toutefois plus sage que celle de son cousin germain, le Hyundai Kona Electric. Mais outre ces « banalités », les atouts du Kia e-Niro sont bien réels - et c'est d'ailleurs pour cela que nous tenions à le tester.

En l'occurrence, nous disposons à l'essai du modèle le plus performant et le plus cher aussi. En effet, il existe deux versions du e-Niro. La première est vendue à partir de 38 500 euros, intègre un moteur 100 kW (soit 136 chevaux) et une batterie de 39,2 kWh promettant une autonomie de 289 km selon le cycle mixte WLTP.


Crédits photo : Kia
Crédits photo : Kia
Crédits photo : Kia
Crédits photo : Kia
Crédits photo : Kia
Crédits photo : Kia

Notre version à l'essai, vendue 42 500 € (hors bonus de 6 000 euros), s'annonce plus dynamique et plus endurante. En l'occurrence, on trouve sous le capot un le moteur 150 kW (204 chevaux) et dans le plancher un pack de batteries de 64 kWh. De quoi atteindre, toujours selon le même cycle, 455 km... Voilà qui est prometteur.

Dynamique sur la route, mais confortable à bord

Si vous pensiez que Kia propose plutôt des habitacles « cheap », détrompez-vous : ce e-Niro est tout à fait convenable. Les matériaux, s'ils ne sont pas tous très haut de gamme, mais ne choquent pas ni ne sont même désagréables au toucher. On trouve assez naturellement quelques plastiques, notamment dans la partie basse des contre-portes - et c'est tant mieux, car les traces de pieds sont plus simples à nettoyer - ainsi que sur une partie de la planche de bord.

En revanche, à hauteur des accoudoirs présents dans les portes, Kia a adopté un revêtement similicuir et un rembourrage moussé. Avec cet habitacle et étant donné qu'il s'agit d'un véhicule électrique 64 kWh à moins de 45&nbso,000 euros, Kia se positionne plutôt parmi les bons élèves.

Kia e-Niro

Kia e-Niro

Kia e-Niro

Lors de notre essai qui s'est déroulé sur plusieurs jours, mixant autoroutes et trajets en ville, nous avons même été satisfaits par le confort des sièges. Ce qui nous a le plus marqués, c'est le confort procuré par les suspensions. Ce e-Niro, bien que lourd (1791 kg dont 457 kg de batterie), dispense un confort et un amorti vraiment remarquables.

Les défauts de la route sont bien atténués et, compte tenu du silence du moteur électrique et des bruits parasites maîtrisés (roulement, vent, etc.), la vie à bord se révèle très agréable, y compris aux places arrière. Même si la position assise peut paraître un peu raide, en conditions réelles cela se passe bien, en tout cas pour nos deux ados installés sur la banquette.

Kia e-Niro

Kia e-Niro

A l'avant, le conducteur comme le passager profitent par ailleurs de sièges chauffants qui permettront de limiter quelque peu la puissance du chauffage au profit d'une chaleur émise par les sièges - c'est en tout cas la promesse des constructeurs. En plus de ce confort à la hauteur de nos attentes, la réactivité du moteur électrique finit de nous séduire. Le couple (jusqu'à 395 Nm) n'est évidemment pas comparable à celui d'une Tesla Model 3 Performance (639 Nm) ou à transmission intégrale (527 Nm), mais un fossé les sépare aussi en termes de tarifs.


Quoi qu'il en soit, le dynamisme du e-Niro ne nous aura jamais fait défaut dans les situations du quotidien auxquelles nous l'avons confronté. Pas même dans les manœuvres de dépassement volontairement énergiques. A noter toutefois que la vitesse maximale du e-Niro est bridée à 167 km pour cette version 64 kW/h contre 155 km/h pour la version 39,2 kW/h.

Kia e-Niro

Selon Kia, le e-Niro réalise le 0 à 100 km/h en 7,8 s. Comptez respectivement 5 s pour le 80 à 120 km/h, 3,8 s pour le 60 à 100 km/h et 2,8 s pour le 30 à 70 km/h. Dans l'ensemble donc, la masse de ce SUV se déplace très bien, même s'il faut évidemment prendre des précautions. Les routes sinueuses ne sont pas spécialement son fort et mieux vaut tenir compte de son poids pour anticiper les freinages d'urgence, surtout par temps de pluie. Ne vous y trompez pas, l'engin freine très bien, mais les lois de la physique imposent de prendre en compte sa masse - qu'on finit par oublier tant le e-Niro est souple, silencieux et volontaire - pour parer à toutes les situations.

Nous sommes très agréablement surpris par l'équipement technologique de ce e-Niro. On ne s'attardera pas sur la présence d'écran numérique - même s'ils sont tous deux d'assez bonne qualité - ni même sur la compatibilité avec Android Auto et CarPlay une fois le smartphone connecté en USB... tout ceci est désormais classique.

Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira
Crédits Photo David Nogueira

Néanmoins, cela constitue un vrai avantage pour les passagers qui peuvent utiliser Spotify et le conducteur qui s'en remettra sans doute à Google Maps ou Waze pour la navigation. A noter d'ailleurs que l'équipement hi-fi constitue lui aussi une bonne surprise. Kia s'est associé à JBL pour sonoriser son SUV électrique et le résultat est convaincant. Le caisson de basses présent dans le coffre (451 litres) apporte même une contribution qui est loin de passer inaperçue. Merci Kia de ne pas avoir négligé ce point !

Kia e-Niro
Le radar longue portée est intégré dans le pare-choc

Enfin, ce e-Niro embarque aussi l'une de nos technologies que nous aimons tant utilisé sur autoroute : le régulateur de vitesse actif. Efficace, relativement souple (pas autant que sur un modèle premium allemand toutefois) et facile à utiliser, ce régulateur rend les longs trajets agréables et nous permettent de supposer que l'autonomie sera meilleure grâce à cette vitesse ainsi stabilisée par le radar de la voiture.

64 kWh : une capacité idéale pour les batteries ?

Le Kia e-Niro et Huyndai Kona Electric ne sont résolument pas cousins pour rien. Alors que ces véhicules ont été testés par deux journalistes différents de la rédaction de Clubic, les bilans en matière de consommations - et donc d'autonomie - sont très proches. Tout comme le Kona, la conso du e-Niro varie considérablement entre un trajet sur autoroute, sur un itinéraire plutôt mixte ou en ville.

Kia e-Niro
Consommation moyenne en ville

Dans une circulation citadine, à un rythme de croisière très coulé et utilisant très peu le frein au profit de la régénération d'énergie, notre moyenne s'établit à 12,6 kW4/100 km. Mais comme l'indique notre compteur ci-dessous, nous avons temporairement été pris dans une circulation très dense en raison d'un accident : 1h47 pour parcourir 36.4 km. Nous considérons toutefois ce résultat comme une donnée importante, car il n'est pas rare d'être bloqué des heures durant sur la A15, puis la A86, suivi du périphérique et des grands boulevards parisiens. De fait, dans de telles conditions, le e-Niro en version 64 kWh pourrait parcourir environ 500 km.

Kia e-Niro
Consommation moyenne mixte

Sur autoroute, à vitesse stabilisée à 130 km/h, la consommation s'établit plutôt entre 22 et 25 kWh/100 km. Ce qui à quelques variables près (nombre de passagers, poids des bagages, etc.) devrait vous limiter à une distance d'environ 260 km entre deux charges. Mais pour en finir avec cette autonomie, indiquons que sur les 463 km parcourus au volant du e-Niro, notre moyenne est de 14,1 kWh/100 km, ce qui avec un produit en croix, nous donne autonomie totale de 453 km, soit très très proche des 455 km annoncés, par Kia.

Kia e-Niro
Les palettes au volant permettent de régler les modes de récupération

Kia e-Niro

Aurions-nous une conduite particulièrement adaptée à l'électrique ? Pas sûr, on se sera tout de même fait plaisir avec ce SUV de 204 chevaux. Une chose est sûre en revanche, les températures idéales de notre période de test (aux environs des 20 à 25 degrés) nous ont aussi bien aidés. Et puis, il ne faut pas oublier que cette auto électrique dispose, comme bien d'autres, de différents modes de conduite et différentes intensités de récupération d'énergie qu'on active via les palettes au volant.

Puissance et réseau de charge

Quand vient l'heure de refaire le plein, la liste des bornes accessibles à proximité est disponible à l'écran du e-Niro. Grâce au service Kia Live qui est offert durant 7 ans à l'achat du véhicule, le constructeur promet même de fournir des informations en temps réels sur la disponibilité des bornes autour de vous, ainsi que la disponibilité des parkings, l'information trafic, les alertes de zones de dangers, la météo à cinq jours et des mises à jour de la cartographie du GPS.

Kia e-Niro
La liste des bornes de charge à proximité s'affiche à l'écran sur un simple clic

Sur le papier, c'est super ! La promesse est intéressante, même s'il faut, pour bénéficier de ces informations, activer le partage de connexion de votre smartphone. En effet, le e-Niro ne dispose pas de connexion Internet. Sauf que de notre côté, nous n'avons pas pu vérifier, nous n'avons eu besoin de recharger partiellement l'auto qu'une seule et sur une borne de la ville qui était bel et bien disponible.

Côté puissance de charge, Kia n'annonce pas de record, mais promet néanmoins une puissance maximale admise en courant continu de 77 kW sur une prise Combo CSS. C'est certes moins que les 100 kW qui tendent à devenir un standard sur les modèles qui arriveront prochainement, mais c'est toujours mieux que les 50 kW et autrement plus satisfaisant que la charge 22 kW en série de la Renault Zoé ZE50.

Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira

Quoi qu'il en soit, Kia tient visiblement à nous faciliter la vie en offrant le Kia EV Pass à l'achat du véhicule. Celui-ci permet aux détenteurs du badge d'accéder aux 10 000 points de charge (Auchan, Ikea, Izivia, etc.) dont les bornes Ionity. Ces dernières, prévues pour délivrer des puissances de charge de plusieurs centaines de kilowatts, permettraient d'exploiter au mieux la charge rapide 77 kWh du e-Niro et ainsi récupérer 80% d'autonomie en 40 minutes.

Les trucs en plus

Kia n'oublie pas les quelques éléments qui contribuent aujourd'hui grandement aux plaisirs de conduite et au confort de vie à bord. A commencer par le régulateur de vitesse adaptatif, si pratique dans une circulation en accordéon. Grâce à son radar intégré dans la calandre, le e-Niro conserve une distance de sécurité avec le véhicule qui le précède, dont on peut d'ailleurs gérer la longueur. Son utilisation est très simple et les quelques boutons présents sur le volant évitent d'avoir à chercher les commandes. Elles sont juste là, accessibles par le pouce.

La caméra présente au sommet du pare-brise se charge aussi bien de la lecture des panneaux de signalisation que de la lecture du marquage au sol. Alertes de franchissement de lignes et maintient de cap sont ainsi disponibles et même si leur efficacité n'est pas sans faille, elles ne sont pas trop intrusives pour autant. Conséquence, on les laisse activées et on les oublie. La ceinture de capteur à ultrasons assure aussi une vigilance lors des manœuvres de dépassement avec des alertes de danger dans les angles morts, mais aussi au sortir d'une place de parking en bataille ou en épi. Si un véhicule arrive alors que la marche arrière est enclenchée, on est alerté alors que la visibilité est réduite.

Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira
Crédits photo David Nogueira

Au niveau de la console centrale, c'est un festival d'interface de charge. En plus d'une prise USB et de la prise 12V, on trouve aussi un compartiment permettant de charger un smartphone compatible avec la recharge par induction. Bonne nouvelle, notre grand modèle, un Samsung Galaxy Note 9, pouvait y être rangé sans problème - ce qui n'est pas toujours les cas des emplacements de recharge sans fil. Enfin, la caméra de recul n'est pas oubliée, histoire de compléter les alertes des capteurs à ultrason intégrés dans les pare-chocs avant et arrière.

Le port USB permet aussi de profiter d'Android Auto et Apple CarPlay pour quelques-unes de ses applications multimédias et de navigation directement depuis l'écran du e-Niro. Enfin, la caméra de recul n'est pas oubliée, histoire de compléter les alertes des capteurs à ultrason intégrés dans les pare-chocs avant et arrière.

Fiche technique du Kia e-Niro

Dimensions L x l x h (en m)4,37 x 1,80 x 1,56 m
Empattement2,7 m
Volume de coffre arrière451 litres
Poids à vide1592 kg
Nombre de places5
MoteurElectrique synchrone à aimant permanent
Puissance150 kW, soit 204 ch
CoupleJusqu'à 395 N.m
Capacité de la batterie64 kWh
DirectionElectrique à crémaillère
Suspensions avant Pseudo McPherson, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques
Suspensions arrière Multibras, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques
0 à 100 km/h7,8 secondes
Vitesse maximale167 km/h
Autonomie WLTP455 km
Prises de rechargeCCS Combo et type 2


Prix hors bonus écologique et variantes

  • e-Niro e-Active 100 kW - 39,2 kWh : 38 500 euros
  • e-Niro e-Active 150 kW - 64 kWh : 42 500 euros
  • e-Niro e-Design 100 kW - 39,2 kWh : 40 500 euros
  • e-Niro e-Design 150 kW - 64 kWh : 44 500 euros
  • e-Niro e-Premium 150 kW - 64 kWh : 46 500 euros


Verdict : faut il acheter le Kia e-Niro ?

Notre bilan était déjà favorable à l'égard du Hyundai Kona EV, il en est de même pour ce Kia e-Niro, par ailleurs plus spacieux et moins cher que son cousin.

Fort d'une batterie de 64 kWh, d'une puissance de charge sérieuse (77 kW) et d'une bonne habitabilité, ce SUV 100% électrique permet désormais d'envisager de plus longs trajets, en prenant toutes les mesures nécessaires pour programmer ses arrêts aux bornes de charges.

Kia séduit également avec sa formule « 7 ans de garantie », qui inclut d'ailleurs les services connectés du véhicule.

En outre, le e-Niro profite d'une assistance qui est limitée à 3 ans ou 150 000 km. Elle intègre la couverture de toutes les pannes qui immobilisent le véhicule en Europe, le retour au domicile ou poursuite du voyage, mise à disposition d'un véhicule de remplacement ou encore l'envoie de pièces détachées à l'étranger.
Modifié le 03/10/2019 à 16h56
40 réponses
25 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top