Disney+ annonce avoir franchi la barre des 100 millions d'abonnés... déjà !

10 mars 2021 à 09h20
24
disney+1600

Le service de streaming de Disney n'aura mis que 16 mois à franchir la barre fatidique des 100 millions d'abonnés payants. Pas un mince exploit.

Certains diront que Disney+ a été aidé par la pandémie et les confinements successifs un peu partout dans le monde, d'autres que le service fourni est dans l'air du temps et que sa tâche s'en trouve facilitée. Mais il faut le reconnaître : l'exploit réalisé par Disney+ est colossal. Mardi soir, The Walt Disney Company a annoncé, par l'intermédiaire de son grand patron Bob Chapek, que la plateforme venait de passer le cap des 100 millions d'abonnés payants à travers le monde.

Disney+ a mis le turbo et rattrape (très) vite Netflix

Seulement 16 mois après son lancement, Disney+ a déjà atteint la barre des 100 millions de membres payants. Le dernier pointage, en date du 11 février, faisait état de 95 millions d'abonnés payants . La plateforme n'aura donc mis qu'un petit mois pour franchir le cap symbolique. Elle s'attendait initialement à mettre plus ou moins cinq ans à y arriver.

Disney+, avec un catalogue fédérateur et des séries comme WandaVision , gros succès de ce début d'année signé Marvel Studios, est parvenu à atteindre la barre des 100 millions de membres payants en moins d'un an et demi. Un exploit XXL, lorsqu'on sait que le leader Netflix , qui comptait plus de 200 millions d'abonnés payants en fin d'année 2020, a mis 10 ans pour franchir le cap atteint par son concurrent devenu un peu trop pressant.

Et il deviendrait présomptueux de dire que la firme de Reed Hastings peut dormir tranquille. Face à l'indémodable Mickey, le géant mondial du streaming sent le vent tourner : une récente étude de digital TV research voit même Disney+ dépasser son illustre concurrent en nombre d'abonnés en 2026 (294 millions contre 286 millions).

Un catalogue à la hauteur de ses nouvelles ambitions

La nouvelle a été annoncée par le président-directeur général de The Walt Disney Company le 9 mars, lors de l'assemblée annuelle virtuelle de la société des actionnaires. « L'énorme succès de Disney +, qui a maintenant dépassé les 100 millions d'abonnés, nous incite à être encore plus ambitieux et à augmenter considérablement nos investissements dans le développement de contenus de haute qualité », a prévenu Chapek, qui rappelle l'objectif de la plateforme de 100 nouveaux titres par an, sous les différentes marques regroupées sur le service. « Notre activité directe aux consommateurs est la priorité absolue de la société, et notre solide portefeuille de contenus continuera d'alimenter sa croissance ».

Disney+ peut en tout cas compter sur sa nouvelle section, Star , pour maintenir son rythme de croisière, continuer de rattraper Netflix et poursuivre sa croissance phénoménale. Ce nouveau programme, inséré dans la plateforme de SVoD, comporte des milliers d'heures de contenus, films, séries ou documentaires, et embarque les catalogues colossaux (oui, cet article est sponsorisé par les superlatifs :)), d'ABC Signature, de 20th Television ou de 20th Century Studios, des ajouts rendus possibles depuis l'acquisition de la maison Fox par The Walt Disney Company.

Mise à jour du 11/07 : Quelques mois après son lancement, Disney+ a un peu étoffé son catalogue. Il est donc temps de réaliser une première mise à jour de ce dossier avec Marvel's M.O.D.O.K., Star Wars: The Bad Batch et Falcon et le Soldat de l'Hiver.
Lire la suite

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
14
SlashDot2k19
Attention, il ne faut pas oublier qu’il y a Salto en embuscade
AlexLex14
Eh eh
gregelhombre
Disons le franchement, STAR a du pas mal relancer la machine car on se lasse vite mais là, ça devient « plus » adulte…
molotofmezcal
Ah mince il faudra changer toutes nos télécommandes avec bouton Netflix ?
molotofmezcal
Je ne sais pas si les deux publics sont vraiment similaire.<br /> Ce qui est sur en revanche c’est que les deux entreprises ont très bien négociés des virages cruciaux qui les ont propulsé au sommet, Apple au début des années 2000 alors qu’ils étaient au bord de la faillite (imac, ipod, iphone) et Disney dans les années 2010 avec leur intarissable appétit de rachats alors qu’il n’était pas si bien que ça quelques année plus tôt. Leur succès tel qu’il est aujourd’hui est avant tout du à la clairvoyance de leurs choix stratégiques et industriels au bon moment, et est plutôt récent.
djill
Et augmente ses prix…déja (du moins aux USA)
bmustang
c’est une institution ce disney, les oreilles de mickey sont partout, même sur clubic en y regardant attentivement.
cooper
La force de Disney est son catalogue de base, et avec Star, il devient fort intéressant. On peut enfin profiter de grands films en 4K HDR avec l’un des meilleurs débit après Apple+, impossible chez Netflix en dehors de leur propre contenu.<br /> Maintenant les séries Marvel sont très attendu car ils suivent le MCU, dommage que sa soit des contenus de 30 min… et Disney contrairement à Netflix à du succès au cinéma, ça aide financièrement à lancer des séries très haut de gamme !<br /> Moi perso j’ai l’offre Canal+ famille et cine série, afin de tout avoir à un bon prix groupé, car pour moi, chaque plateforme ce complète.
dante0891
Je suis d’accord. Sans Stars, le catalogue était risible. Sauf pour les fans de Star Wars ou ceux voulant voir et revoir les dessins animés.
HAL1
Le succès de Disney+ est impressionnant et, contrairement à ce que j’ai pu parfois lire, il n’était en aucun cas acquis d’avance. L’entreprise a eu l’intelligence de lancer une offre incluant tout son catalogue (avec des exceptions, suivant les pays, pour cause d’ayant-droits), alors que – connaissant son conservatisme habituelle – elle aurait très bien pu partir sur un service ne proposant que quelques titres, afin de ne pas concurrencer les ventes de DVD et l’exploitation de ses grandes licenses sous d’autres formats.<br /> De plus, techniquement il n’y a pas eu de gros couacs (même s’il reste quelques bugs, typiquement la reprise du visionnage se mélange parfois les pinceaux).<br /> Dans le même style, je pense qu’Amazon a bien joué son coup en proposant son service de diffusion vidéo avec son offre Prime, les deux pouvant servir d’incitation l’un à l’autre.<br /> Il y a clairement de la place pour plusieurs acteurs sur le marché, mais je ne pense pas qu’à terme tous les services survivront. Netflix et Disney me semblent bien placés, vu leur catalogue très riche. HBO a aussi de sacré atouts, mais ils sont encore très américano-centrés. Amazon et Apple ne se reposent de loin pas que sur cette activité pour gagner de l’argent, mais je doute qu’ils continuent à injecter des milliards à moyen/long terme s’il n’y a pas un retour sur investissement significatif.
Nerva
«&nbsp;…et c’est pas plus mal…&nbsp;»<br /> Et pourquoi donc ?
g-m1n1
Amazon est en train de produire la série la plus chère de l’histoire basée sur le Seigneur des Anneaux.<br /> Si la qualité est là, ça va booster Prime. Sachant que des gens qui s’abonnent pour Prime risquent d’acheter plus de matos sur Amazon, ça peut créer un cercle vertueux.<br /> Netflix, Prime et Disney+ seront là pour longtemps.<br /> HBO max il y a moyen aussi, tous les autres, bonne chance…<br /> Apple+ il y a des trucs de qualité, mais trop peu de contenu… ce sera dur à ce rythme. Après ils visent sûrement pas les 100 millions d’abonnés, loin de là.
HAL1
Nerva:<br /> Et pourquoi donc ?<br /> Oui, je me suis posé la même question…
HAL1
Oui, Amazon mise beaucoup sur la série sur le Seigneur des Anneaux (dont le nom, en l’occurrence, est plutôt trompeur, puisque la série se focalisera sur le Deuxième Âge de la Terre du Milieu, et non pas sur l’histoire racontée dans les livres «&nbsp;Le Seigneur des Anneaux&nbsp;» qui narre la fin du Troisième Âge…). Ils ont d’ailleurs une sacrée pression, les livres étant adorés et les films ayant aussi beaucoup de fans. Et j’imagine bien l’intention de créer un cercle vertueux, ça me semble être un pari qui peut s’avérer gagnant.<br /> Pour Apple TV+, par contre, je suis plus sceptique. Je ne vois pas quel pourrait être le cercle vertueux (sachant que le service n’est pas limité aux appareils de la marque) et, même si la Pomme ne vise pas 100 millions d’abonnés, son but est tout de même de gagner de l’argent. Or TV+ coûte très cher (rien que pour la série The Morning Show, Jennifer Aniston et Reese Witherspoon touchent 1 million de dollars chacune par épisode !). Si Disney a pu recruter 100 millions d’abonnés en une quinzaine de mois (bien loin devant leurs objectifs, même si les confinements ont dû donner un joi coup de pouce), je pense qu’Apple s’attendait à ce que son service connaisse un bien meilleur accueil.
mqsend
L’application Disney+ de mon téléviseur Samsung est incompatible au niveau sortie optique format PCM (donc pas de son alors qu’avec d’autres appli comme Deezer c’est bon pas trouvé de réglage correct) aussi c’est dommage que Disney+ ne soit pas présent sur certaines box comme par exemple Orange TV Fibre UHD. Donc pour l’instant je n’utilise plus.
angenoir
le probleme c’est d’y rester …j’ai moi meme souscris pour quitter 60 jours plus tard car on en a vite fait le tour …et tout ce qu’on y trouve est assez rose bonbon …Leur cahier des charges y est respecté a la lettre Apres ,si disney investis massivement dans du contenu plus adulte pourquoi pas …a l’heure actuelle , je ne compte pas y revenir
Nerva
Ces chiffres sont bruts. Rien qu’en France, combien de centaines de milliers d’abonnés à Canal disposent de Disney gratuitement jusque la fin mars ? Un paquet (je ne sais pas comment ça fonctionne dans les autres pays).
Nerva
En réponse à Kiki68<br /> C’est vrai que les petits ont toujours encensé les très grands ; c’est grâce à eux qu’ils sont si riches…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

WeWork, vous vous souvenez ? Avec la série WeCrashed, Apple TV+ revient sur les déboires de la start-up
Le premier épisode de la série Shenmue disponible dans quelques jours
Le Seigneur des Anneaux : la série de Prime Video dévoile un teaser et un titre officiel
Une série fondée sur le jeu vidéo Lost Judgment serait en chantier
Star Trek : une pluie d'annonces pour les séries Discovery, Picard, Strange New Worlds et les autres !
OVNI(s) : Canal+ dévoile un teaser de la saison 2, attendue en février
Quantum Leap : un reboot/suite de Code Quantum en chantier chez NBC
The CW travaille sur Justice U, une série DC avec David Ramsey (Arrow)
Shadow and Bone (Netflix) : la saison 2 lance sa production et dévoile ses nouvelles têtes
Le space western culte Firefly débarque enfin en SVoD, chez Disney+
Haut de page