Salto : le projet de plateforme streaming des principales chaînes françaises repoussé à la rentrée

6
Salto

Premier contretemps pour le futur « Netflix français ». La plateforme Salto, fruit d'une collaboration entre France Télévisions, TF1 et M6, ne devrait finalement voir le jour qu'en septembre prochain, soit six mois plus tard que la première date de lancement annoncée.

Confrontées à la concurrence de plus en plus féroce des plateformes de streaming vidéo, France Télévisions, TF1 et M6 ont décidé de créer leur propre service de SVOD. Annoncé en juin 2018, Salto doit permettre aux chaînes historiques de se faire une place sur ce marché, en devenant le « Netflix français ».

L'ombre de Disney+

Mais le calendrier prévisionnel de la plateforme a déjà connu un premier accroc. Initialement attendu pour le premier trimestre 2020, son lancement n'interviendra en réalité qu'à la rentrée prochaine. Néanmoins, une phase de « prélancement » pourrait être amorcée dès l'été 2020, afin de commencer à séduire les utilisateurs français.


Le report de la commercialisation aurait été principalement induit par l'agenda des concurrents de Salto, à commencer par Disney+. En effet, l'entreprise américaine a annoncé que son service débarquerait en France le 24 mars 2020. Et vu les performances de la plateforme dans les premiers pays où elle est distribuée, les chaînes historiques françaises préféreraient éviter un lancement à la même période.

Complémentaire des autres plateformes de SVOD

Le nouveau délai devrait permettre à la structure dirigée par Gilles Pélisson et Thomas Follin de se solidifier. Alors qu'une quarantaine de salariés auraient déjà été embauchés, Salto devrait atteindre un effectif de 50 à 60 personnes d'ici trois mois.

La plateforme française n'a toujours pas communiqué ses futurs tarifs. Mais l'idée serait de proposer des abonnements accessibles, à quelques euros seulement par mois pour les plus abordables.


Enfin, l'objectif ne serait pas de se placer comme une solution de remplacement face à Netflix ou Disney+, mais plutôt comme un complément. Et pour convaincre le public, en particulier les jeunes, Salto compterait notamment s'appuyer des influenceurs, pour recommander des programmes aux utilisateurs.

Source : Les Échos
Modifié le 06/02/2020 à 11h05
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

En 2019, les Français ont dépensé plus de 100 milliards d'euros en ligne
La version gratuite de Google Stadia serait prévue d'ici quelques mois
Christina Koch termine sa mission de 328 jours par un retour au Kazakhstan
Un firmware ASUS évoque des processeurs AMD Epyc
La Chine va réduire la surtaxe douanière mise en place sur 1600 produits en septembre dernier
Le Oppo Reno 3 Pro arrive à la fin du mois en Inde, et très bientôt dans le reste du monde
Un iPhone pliable possiblement en préparation chez Apple
Le président de The Coalition (Gears of War) part chez Blizzard pour s'occuper de Diablo
Google déploie Chrome 80 et change sa manière de gérer ses cookies (pour le meilleur)
Un brevet d'enceinte avec écran enroulable apparaît chez Samsung
Haut de page