Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020

Pierre Crochart Contributeur
13 août 2019 à 13h51
0
Salto
© Salto

Le « Netflix français » de la télévision, porté par France Télévisions, TF1 et M6, vient de recevoir son sésame de la part de l'Autorité de la concurrence, et sera lancé en début d'année prochaine.

Annoncée l'année dernière et soumise fin juin à l'Autorité de la concurrence, Salto, la plateforme de vidéo à la demande des géants de la télévision française pourra être lancée en 2020, « sous certaines conditions », indique le régulateur.



Battre les géants du streaming à leur propre jeu


Ils sont plus de cinq millions d'abonnés à Netflix, et plus de sept millions à utiliser régulièrement Molotov. C'est un fait : un certain nombre de Français ne porte plus la télévision traditionnelle dans son cœur.

Et les géants du PAF de réagir avec Salto : une plateforme de vidéo à la demande au confluent des deux services précités. L'ambition ? Proposer des chaînes de télévision en direct, issues des groupes TF1, M6 et France Télévisions, ainsi que des contenus à la demande.

Prenant acte du feu vert de l'Autorité de la concurrence, Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, s'est félicitée de la constitution de « cette équipe de France de l'audiovisuel que j'appelais de mes vœux ». Gilles Pélisson, son homologue chez TF1, a quant à lui reconnu le signal positif envoyé par le régulateur, lequel « démontre la prise de conscience des Autorités de la nécessité de soutenir et d'accompagner les acteurs du secteur dans les évolutions innovantes, nécessaires pour faire face aux nouveaux enjeux », rapporte 20 Minutes.

Nicolas de Tavernost, patron du groupe M6, se réjouit du lancement prochain de Salto. Une plateforme qu'il décrit comme technologiquement avancée - vectrice de contenus attractifs.

Des engagements à tenir


Comme dit en préambule, le feu vert de l'Autorité de la concurrence est soumis à conditions. Détenue en commun par les trois groupes de télévision, Salto est une entreprise parfaitement inédite en France. Le régulateur s'inquiète notamment des risques de « coordination » dans l'acquisition de droits des programmes, en particulier français.

« Les conditions d'approvisionnement de Salto seront encadrées à plusieurs titres, de sorte que la capacité d'approvisionnement en contenus exclusifs de Salto auprès de ses sociétés mères soit limitée », indique le communiqué de l'Autorité de la concurrence.

Les trois groupes devront aussi veiller à « limiter les possibilités de promotion croisée entre leurs chaînes et la plateforme Salto », précise le régulateur.

Enfin, Salto devra rémunérer ses sociétés mères en vertu d'un tarif fixé par deux experts indépendants.

Salto sera lancée au printemps 2020 et sera accessible sur les télévisions connectées, les ordinateurs, tablettes et smartphones. Le quotidien Le Monde indique que l'offre basique sera facturée entre 2 et 5 €, et qu'une offre Premium sera facturée entre 7 et 8 €.

Source : 20 Minutes
38 réponses
29 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top