Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes

22 mai 2019 à 20h04
25
Amazon Alexa

Voilà plusieurs années que nos assistants vocaux sont de plus en plus présents dans notre quotidien. Enceintes ou smartphones, les objets connectés n'y échappent pas. Mais selon l'ONU, les assistants vocaux seraient vecteurs de stéréotypes sexistes.

Ce que souligne l'ONU, c'est qu'une majorité d'assistants vocaux est conçue par des hommes et dotée d'une voix féminine. L'image dégagée serait celle d'une docilité venant de la femme, capable de répondre aux demandes des utilisateurs.

Des noms féminins utilisés pour les assistants vocaux : Alexa, Siri...

L'Organisation des Nations unies part en guerre contre les assistants vocaux, jugés sexistes et reposant sur des stéréotypes de genre. Comme l'indique un rapport de l'ONU, une majorité des firmes tech a opté pour le féminin lorsqu'il s'agit de nommer leurs assistants vocaux : Alexa ou Siri, par exemple. Une décision qui impacterait l'image que se font les utilisateurs de ces intelligences artificielles, vues comme dociles et obéissantes, capables de répondre à toutes les demandes avec une voix de femme. Pour ce faire, il suffit simplement d'utiliser la commande vocale ou appuyer sur un bouton. Une situation qui perpétue les clichés.

Sans oublier que les développeurs de ces voix féminines n'empêchent pas les utilisateurs de s'adresser aux assistants avec des propos sexistes ou agressifs.



Google s'affiche comme le bon élève

Alors qu'Alexa est décrite par Amazon comme utilisant une voix féminine pour son impact rassurante pour les utilisateurs, Google semble avoir décidé de s'affranchir de cette règle sexiste ancrée dans le domaine de l'intelligence artificielle. La firme américaine propose par exemple aux utilisateurs de choisir la voix qu'ils souhaitent donner à leurs assistants vocaux. Un premier pas dans un domaine largement dominé par les ingénieurs de sexe masculin derrière ces IA qui occupent une place de plus en plus importante dans nos sociétés.

Qu'il s'agisse d'enceintes connectées, wearables et autres smartphones, le futur sera tourné vers les assistants vocaux. L'ONU semble vouloir éradiquer le plus rapidement possible les clichés sexistes qui pourraient découler de cette technologie.

Source : The Guardian
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Square Enix rejoint la liste des participants à l'E3 2021
Bon plan : le SSD Crucial X8 1To chute de prix chez Amazon
De grands noms de l'immobilier réunis autour d'un label international pour les immeubles intelligents
Konami dépose les marques Castlevania et Metal Gear Rising au Japon
Samsung, Xiaomi et Oppo : bientôt des smartphones avec une caméra selfie sous l'écran
Le casque noir est trop ennuyeux ? Sony sort son WH-1000XM4 dans une nouvelle version
Test Vivlio Touch Lux 5 : faut-il craquer pour la moins chère des liseuses Vivlio ?
Windows 10 Sun Valley : la nouvelle barre des tâches dispo pour toutes les versions de l'OS
Test Huawei MateBook D16 : un ordinateur polyvalent et attractif
Intersport lance sa marque de trottinettes électriques : OZE
Haut de page